46 492 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 1
 

Yokozuna, tome 1

 
 

Résumé

Yokozuna, tome 1Afin d'acceder au résumé de Yokozuna, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Yokozuna, tome 1Les auteurs franco-belges qui se lancent dans le manga sont de plus en plus nombreux. Il y-a eu certes de nombreux ratages, mais Jérôme Hamon et Marc Van Straceele arrivent à sortir leur épingle du jeu avec ce 1er volume de "Yokozuna".

Une histoire sur le sumo ? Ok, je ne connais pas ce sport mais je prends quand même. Première chose surprenante lorsqu'on ouvre ce manga (qui a pourtant un sens de lecture européen), c'est le travail graphique. Les estampes de Van Straceele sont très réussies et le noir et blanc fait d'autant plus ressortir le dessin.
"Yokozuna" c'est un voyage et une découverte du Japon et de cette étrange discipline qu'est le sumotori. Nous-nous mettons à la place de Chad, un jeune Hawaïen ne sachant pas trop quoi faire de sa vie, mais dont l'imposante stature lui vaudra d'être remarqué par un recruteur. Ce jeune homme désoeuvré va voir sa vie transformée lorsqu'il partira pour la Japon afin d'apprendre cette discipline considérée comme un art majeur au pays du soleil levant.
On marche dans les traces de Chad, on le voit subir les brimades et les difficultés qu'un gajin peut rencontrer en terre étrangère. Tous les gens qui sont déjà allés au Japon savent comme ce pays a une culture particulière. Le respect des traditions et des codes culturels font partie des clefs que le jeune homme devra comprendre pour se rendre maitre de sa discipline et pouvoir s'intégrer dans cette société très normalisée.
Je dois avouer qu'on lit cette tranche de vie avec un grand plaisir, tout se déroule avec une grande fluidité. On se met à la place de Chad, on souffre avec lui aussi bien pendant ses efforts physiques qu'avec ses difficultés d'intégration au sein de son dojo et de la société japonaise.

Ce n'est que plus tard que j'ai compris que cette histoire était en fait une biographie, celle d'Akebono, le premier sumotori étranger à remporter le titre suprême de cette discipline. Son implication permit à ce sport, autrefois un peu sclérosé, de s'ouvrir sur le monde. Tout ça pour dire que ce manga m'a donné envie de chercher et d'en apprendre plus sur Chad et le sumo, moi pauvre gajin qui comme lui n'y connaissait rien. Mission réussie donc, "Yokozuna" est une excellente surprise, le travail graphique très travaillé est porté par une histoire vraie qui nous emporte loin à la découverte de cette discipline méconnue qu'est le sumotori.


Chronique rédigée par sigmar le 31/05/2013
 
 
Statistiques posteur :
  • 141 (30,19 %)
  • 134 (28,69 %)
  • 192 (41,11 %)
  • Total : 467 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 23,75 23,75 23,75
Acheter d'occasion : 2,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mai 2013

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Yokozuna, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 8 2013
   

Cette histoire très biographique, éditée dans la collection « Made In » de chez Kana, invite à suivre les pas de Chad Rowan, un jeune Hawaïen qui veut devenir le premier sumotori non-japonais à accéder au grade de yokozuna, le plus élevé dans la hiérarchie du sumo.

Ce roman graphique aux allures de manga, mais signé par deux européens (Jérôme Hamon et Marc Van Straceele), se révèle vraiment passionnant et débordant d’humanité. Il invite tout d’abord à suivre la quête initiatique d’un adolescent qui quitte tout pour tenter sa chance dans un pays dont il ne connaît rien et dans un sport au sein duquel il est totalement néophyte. Dès son arrivé sur le sol nippon, ce jeune homme qui ne savait pas trop quoi faire de sa vie, sera très vite rattrapé par la réalité. De cet apprentissage qui démarre tout en bas de l’échelle aux difficultés d’intégration au sein de son dojo et de la société japonaise, le parcours de Chad sera composé de travail, de courage, de dépassement de soi, de rêves, de doutes et de difficultés.

Si le lecteur s’attache progressivement au personnage, le récit propose surtout un voyage fascinant qui permet non seulement de découvrir une discipline totalement méconnue, mais également les coutumes et les traditions propres au Japon. Des dessous de ce sport qui vénère ses champions comme des demi-dieux à cet environnement très hiérarchisé, cette immersion dans le monde des sumos est une véritable réussite.

Mélange de crayonné et de lavis, le graphisme en noir et blanc assez brut de Marc Van Straceel accompagne parfaitement le parcours physiquement et mentalement éprouvant de Chad et donne l’impression de contempler de vieilles estampes d’un sport ancestral. S’il est parfois difficile d’identifier les personnages, ce style contribue néanmoins à la justesse et au réalisme de ce premier volet.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Yokozuna, tome 1 2 4.00
Yokozuna, tome 2 1 3.00