46 288 Avis BD |20 068 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
Tome 4 : SPADS
 

XIII, tome 4 : SPADS

 
 

Résumé

XIII, tome 4 : SPADSAfin d'acceder au résumé de XIII, tome 4 : SPADS, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de XIII, tome 4 : SPADSCe tome commence à nous mener à la fin de la première période de XIII. Ne croyez pas que cette série comporte plusieurs périodes, mais selon moi il y a un groupement de tomes qui racontent exactement la même énigme...

Ce tome est le réveil, enfin de l'action ! Et le colonel Amos, et ses amis en savent maintenant plus sur la conspiration des XX : Betty apprend de nouveaux éléments, ce qui nous amène vers un tome 5 contenant un dénouement...
Le scénario est très habile, il nous livre les informations petit à petit, et de quoi se poser assez de questions entre chaque tome. Jean Van Hamme (je fais ici l'effort de l'écrire en entier !) est un génie de la BD, et a tout compris au secret de la narration, des dialogues etc. Bravo JVH !!!

Les dessins sont trop classiques à mon goût, une petite touche de gaîté avec les couleurs aurait été la bienvenue, mais les traits collent bien au caractère réaliste de l'histoire et des lieux...

Un chef d’œuvre de scénario !


Chronique rédigée par Charly le 05/04/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 1,69
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.03
Dépôt légal : Janvier 1987

Avis des lecteurs

15 internautes ont donné leur avis sur l'album BD XIII, tome 4 : SPADS, lui attribuant une note moyenne de 4,03/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 6 2017
   

Dans ce tome 4 c’est encore la nouveauté et le savoir-faire des auteurs qui priment. Car depuis le début les ficelles sont grosses, c’est aussi la marque de fabrique de la série. XIII s’en tire toujours, car il a beaucoup de chance, mais le scénario, savant mélange d’action et d’intrigue remporte l’adhésion. Dès lors me voilà embarqué dans l’histoire avec l’envie, comme le héros, d’en savoir plus sur son identité et son passé.

Conçu façon puzzle, avec des tiroirs qui s’ouvrent pour se refermer un peu plus tard, le récit ne manque pas de suspens. Voilà XIII chez les spads, où il fera la connaissance de Betty et de son futur époux. Amos, la Mangouste, Carrington et Jones sont toujours de la partie et l’étaux se resserre pour connaitre les têtes pensantes de cette organisation basée sur des chiffres romains.

Cet épisode est pour moi un des meilleurs car il possède un rythme trépidant.

Très bon.

12 1 2016
   

Un tome que l’on achèterait rien que pour sa couverture. Bien pensée, un titre qui « éclate », bien réalisée. Que c’est bien fait !
Le tome est come scindé en plusieurs phases : celle de l’explosion, ensuite –mmmhhhh- quelques pages sous la pluie battante, retour vers le « calme », la jungle, etc…et ce : en gradation de l’action présente. Et il y en a.
Le scénariste « travaille » sur plusieurs tableaux qui partent, se rejoignent, s’entrelacent, s’emberlificotent.
Le lecteur –dont je suis- doit vraiment être assidu aux nombreuses ficelles dont usent Van Hamme mais qui TOUTES ramènent sur une sorte de ligne droite, de conduite, imaginaire : « qui suis-je ».. se dit le héros.
Une fois de plus, il ne devra qu’à son entraînement, sa connaissance du terrain pour échapper aux divers services qui tentent de la happer, de le supprimer même. Mais ça… il ne le sait pas.
Heureusement quand même, le scénariste donne plusieurs indices aux diverses personnes qui cherchent à "l’épauler", à l’aider dans sa recherche de sa propre personne. Bien pensé –car l’on passe d’une action à l’autre sans un certain « fléchissement » de mémoire, bien dessiné avec de superbes paysages qui relèvent les cases, les met en valeur visuelle.
Rien à dire, si ce n’est l’entrelacs de ces « tiroirs » et cette –quand même- connaissance minimale de « l’esprit » américain.
Mais c’est bien bon !

23 5 2014
   

Encore un tout bon tome de notre amnésique préféré !!! Cette fois-ci, c'est dans la jungle hostile que cela se passe ! L'histoire évolue pas mal et on a beaucoup de réponses, peut-être trop d'ailleurs, si bien que l'on se perd un peu. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai mis une petite étoile de moins car j'ai eu le sentiment de perdre un peu le fil tellement c'est complexe ! Mais à le relecture, j'ai compris pas mal de choses ! Je trouve un peu surprenant que Van Hamme abatte ses cartes comme ça d'un coup ! Je croyais qu'il allait y avoir un peu plus d'action, même si j'ai été servi dans les dernières pages !

Coté dessins, c'est tout à fait convenable. J'entends par là dans la continuité de la série !

Un tout bon tome mais un peu difficile à comprendre tellement les révélations sont nombreuses

28 4 2011
   

Avec ce tome, on en apprend beaucoup et on prend en pleine tronche (un peu comme un feedback de guitare réglé super fort) les évènements précédents qui font que XIII en est là.
Comme absolument tous les lecteurs, j'ai eu le sentiment d'une nouvelle démonstration du talent de Van Hamme. Le prix à payer est de traverser un petit moment déstabilisant : comment ça XIII n'est pas Rowland, ce n'est pas non plus Tanner, mais alors je n'ai rien compris ou quoi ?
Donc jusque là rien n'est simple, mais en plus ça se complique ? Et si on ajoute ce découpage de séquences qui s'enchaînent volontairement de façon abrupte, opposant ainsi la narration à l'action, ça devient un peu balèze à suivre, tout de même Mais jamais ingiste.
A l'instar de Superjer, j'ai pourtant traversé aussi quelques pages en me disant que j'allais peut-être craquer, avec ce doute d'être largué. Et puis on débouche sur la démo et tout s'explique : comme dit l'autre, je suis capable de comprendre vite si on m'explique lentement.
Plus sérieusement, on a aussi l'impression que ce diabolique scénariste s'est jusque là amusé à nous jeter les pièces d'un immense puzzle qu'il reconstitue petit à petit, dans l'ordre et à la vitesse qui lui conviennent.

Moi je dis chapeau bas. C'est juste magistral.
Et comme en plus je suis assez fan de ce dessin réaliste (mention trop fort pour les décors et engins militaires), je peux pas dire autre chose que bravo. J'ai adoré et pour moi, c'est une prouesse que de maintenir autant d'intensité depuis le début...

25 2 2011
   

Et bien moi, pour ce tome, mon esprit à oscillé lors de ma lecture entre "très bon" et "moins convainquant", et c'est vraiment dommage vu que j'avais vraiment accroché au début de la BD.

Et en quoi c'est un peu "raté" ? Parce que dans ce tome, Van Hamme explique une grande partie des mystères de la série. Et si, jusqu'à maintenant les énigmes étaient distillées dans les albums, ce qui permettait une lecture fluide et encore compréhensible, là tout expliquer d'un coup, déjà ça casse totalement le rythme de lecture (en mettant des suspens plus ou moins inutiles), mais ça a un deuxième effet. Pour moi, cet album est devenue très vite incompréhensible, bon je m'attendais au fait que Van Hamme ai écrit un scénario alambiqué, mais ici franchement on attend le summum de la complication, pour moi, totalement inutile. Je ne prétends pas être une flèche, mais quand même je pense piger relativement bien une histoire à chaque fois que j'en lis une. Et je ne dis pas qu'une BD ne dois pas nous faire réfléchir, mais si je dois me taper une migraine toutes les 3 pages, moi ça ne m'intéresse pas. Donc pour moi, l'album est raté dans ce sens que, tous expliquer d'un coup au lecteur n'est pas une bonne idée (et la multiplication d'identité de chaque personnages, n'est pas pour m'aider dans la compréhension).
[Edit: lors de la deuxième lecture, le scénario devient beaucoup moins abscons]

Bon et pourquoi il est très bon en même temps (quel paradoxe) ? Bien parce que même si j'ai du peiner pour comprendre dans le détail le scénario, Van Hamme a un vrai talent scénaristique, il arrive à faire passer des trucs énormes au lecteur sans problème.
Ensuite le dessin, est comme d'habitude, trop réaliste pour moi (en plus les scènes sous la pluie qui ne sont pas super belles, avec un trait crade) mais réussi, avec des couleurs trop pastelles, mais il se lit bien.

Par contre, après ces révélations, j'aurais compris pour 1 ou 2 tomes de suite, mais franchement, là je vois pas comment Van Hamme va pouvoir tenir une 20aine d'albums.

7 5 2010
   

Un quatrième tome déjà, et j'accroche toujours autant à cette série. Dans cet opus, Van Hamme dévoile son scénario, revient sur l'assassinat de Sheridan et donne bon nombre d'explication. On y comprend pourquoi Rowland est mort, et puis finalement non, et puis peut-être en définitive... pour nous livrer la vraie identité de XIII, à savoir Jason Fly. La densité et le nombre des textes de cette discussion entre Amos et Carrington révèlent combien cette histoire peut être complexe et alambiquée. Le seul souci, c'est que c'est tellement compliqué que l'on ne sait plus très bien où on en est... Le risque, c'est de lasser le lecteur en changeant l'identité de XIII deux ou trois fois par album. Ainsi, l'identité de Ross Tanner et son intérêt dans l'histoire passent un peu à la trappe et on a du mal à discerner pourquoi il était si important d'introduire ce nouveau nom.

Par ailleurs, cette partie est un peu narrative et longue. Afin de mettre un peu d'action et de rythme, on retrouve XIII chez les SPADS (on ne sait pas vraiment pourquoi il y a été envoyé, mas bon). Cette partie assure le côté "aventure" de l'histoire et c'est plutôt pas mal. C'est bien fait même si je trouve que le fait d'avoir débarqué XIII dans ce camp est un peu facile, tout comme la facilité avec laquelle certains membres du complot se démasquent.

Sinon, en relisant ces albums, je garde près de moi le tome 13 de XIII, "l'enquête" et dans ce dernier, on découvre comment Betty rencontre Steve Rowland alors que ce dernier doit être mort. C'est cet événement qu'elle rapporte dans ce tome. Plus anecdotiquement, on découvre que Betty est en fait la sœur de la rousse qui travaille au service des personnes disparues et qui aide XIII dans ses recherches du premier tome. De même, on apprend que l'officier présenté dans les premières pages de cet album se marie avec le soldat Delgado, que XIII assomme en milieu d'album.

Bref, un tome qui révèle toute l'intensité et la complexité du scénario, un tome qui allie explications et actions... tout n'est pas toujours bien amené mais dans l'ensemble, cela reste excellent.

23 4 2010
   

Beaucoup de brio dans la construction de ce 4e tome. À la fois dans la conduite de deux récits parallèles et dans les explications sur les événements antérieurs et l'identité de XIII.

Peut-être trop de brio, justement, dans ces explications. Légère impression d'un château de cartes dont on est fier qu'il tienne encore debout. Mais des fragilités s'accumulent. On recevait jusqu'ici les nouvelles informations comme des vérités qui nous détrompaient des fausses pistes où les auteurs nous avaient d'abord amenés. À force de jouer ce jeu, les nouvelles données sur XIII nous paraissent toutefois comme des phases transitoires auxquelles on ne veut plus accorder trop de crédibilité.

Autrement dit, on commence à moins marcher et à vouloir dire à Van Hamme : cause toujours, mon lapin, on sait désormais que la nouvelle explication n'est pas plus définitive que la précédente. Mais ne boudons pas le plaisir des châteaux de cartes réussis.

8 11 2007
   

Grace a cet album on y voit un peu plus clair et ce n'est pas le colonel Amos qui me diras le contraire.
Apres Allan, Jake Shelton, Steve Rowland, Ross Tanner nous avons un nouveau nom Jason FLY...
Maintenant nous sommes sur que XIII n'est pas le capitaine Rowland
Nous savons aussi qui est Kim et le juge Allenby...
Bref un tres bon album et beaucoup de suspense a venir.
pour ma part je trouve le dessin tres tres correct avec de tres belles couvertures nous pouvons pas dire la meme chose avec certaines series d'aventures (je ne citerais pas de nom)
Qui voudrait etre a la place de XIII (a la fin de l'album) seul sur une plage avec 2 ravissantes femmes comme Jones et Betty?

9 4 2007
   

Après un tome 3 plus calme, revoilà de l'action !
L'ouvrage est rythmé, et XIII ne tient pas en place. Mais, l'histoire se passe aussi ailleurs, dans les bureaux de Carrington en particulier.

Van Hamme structure le livre en 2 histoires parallèles, une autour de XIII, active au possible et l'autre pour les révélations d'identité(s), avec Amos, Carrington, et la "famille" Sheridan.
Et c'est riche: de nombreuses et importantes révélations surviennent ici, et XIII arrive aussi à des résultats car il n'a pas intégré les S.P.A.D.S. par hasard.

Là dessus, le dessin de Vance étant aussi nettement meilleur (tendance déjà entre-aperçue au tome précédent- avec des teintes bien moins criardes aussi), j'ai trouvé ce livre d'excellente facture.
Je ne m'y suis pas ennuyé, et les nouvelles apparitions (Betty, Heideger, le père Sheridan, la fille Carrington, le colonel Mac Call, le numéro VI, ...) sont nombreuses mais apportent toutes un petit plus, et leur part de continuité à "l'enquête mémoire".

Je trouve que dans ces livres là, Van Hamme maîtrise vraiment son sujet et nous amène, avec des atmosphères différentes (la prison, l'armée) où il veut comme il veut (maintenant que les bases de l'histoire sont bien définies), par des ouvrages qui servent à merveille son scénario.
Le Top de la série, ou pas loin (pour quelques tomes encore, heureusement).
Profitons-en.

9 5 2006
   

XIII est maintenant libre et le général Carrington l'envoie se cacher chez les SPADS (dans un camp d'entraînement pour former l'élite de l'armé).

Un album riche en informations. Van Hamme va lever le voile sur une partie du passé de XIII et l'on va mieux comprendre le rôle de Carington qui, jusque là, a adopté des comportements bienveillants envers XIII mais qui restait "louche".

Les dessins de Vance et les couleurs s'améliorent nettement. Les scènes se passant dans la jungle sont superbes et cet album est encore une pure merveille. Je mets donc 5 à ce tome car il fallait que je fasse apparaître cette série dans mes séries cultes. Je trouve que cet album s'y prête grandement.

26 2 2006
   

Il est fort, ce Van Hamme. En utilisant une recette "unique" au fil des tomes (qui consiste en un brutal changement d'identité de son personnage principal, là où le lecteur ne l'attendait pas un instant), il pond tomes sur tomes, tous meilleurs les uns que les autres.

Vous l'aurez compris, ce n'est pas encore avec "SPADS" que vous serez fixé sur le patronyme officiel de XIII. Mais qu'importe !
C'est justement ces revirements de situation qui, coup sur coup, donnent une vraie densité à la série.
De plus, ce quatrième tome est très révélateur, et donne bien des indices au lecteur qui navigait jusqu'alors dans l'inconnu. En effet, Le général, en compagnie du colonel Amos et d'autres personnes influentes de la scène politique américaine (dont le père Sheridan), va mettre les points sur les i et dévoiler un scénario très bien huilé de la part de Van Hamme. Superbe.

Le dessin de Vance n'évolue pas (il ne changera d'ailleurs pas de la série...). Dessin semi-réaliste, pas très dynamique et classique, il saura tout de même croquer les visages avec beaucoup de classe... donnant un charisme important aux différents personnages de la série.

Après l'enfer de l'asile, l'enfer vert des SPADS... XIII n'a pas terminé d'en baver... pour notre plus grand plaisir :)

9 12 2005
   

Tome excellent ...
Le voile se lève pas mal sur l'identité de XIII ... d'ailleurs, les explications sont assez longuettes, mais étaient nécessaires ...
La première partie du tome, dans la jungle avec les SPADS est excellente.
En résumé, action et révélations sont au rendez vous ... mais de nombreuses questions restent en suspens comme l'identité des XX ...
Le dessin est toujours de même facture (bof mais pas désagréable ... les scènes sous la pluie sont pas mal) ...
Vraiment une bonne série ...

23 8 2004
   

Bon d’accord, c’est bien maintenant XIII, est désormais libre, mais il est toujours à la recherche de son identité (désormais appelé Ross Tanner), et veut prouver son innocence…

Quatrième épisode de cette saga haletante, SPADS est un album plein de révélations, et plein d’action… Van Hamme nous en apprend un peu plus sur la conspiration de XX dans cet album, et XIII de son côté va devoir faire ses preuves en tant que soldat pour en savoir plus sur sa véritable identité…

Rien à dire côté dessin, Vance nous habitué à un dessin réaliste et classique et s’y tient… Malgré tout les cases sous la pluie sont, je trouve, très réussies…

Si vous n’avez encore jamais lu d’album de XIII, faites attention, car cette série peut avoir l’effet d’une drogue, et si pendant la lecture de ce tome je me sentais bien, aussitôt l’album fini, je ressentis un sentiment de manque…

C’est toujours aussi bien, vite un nouvel album…

28 4 2003
   

SPADS, c'est l'album de la révélation pour moi ! Dans la 2eme partie de cet album, on nous balance tout de but en blanc comme ca... bon moi je veux bien, je vais croire tout ca mais je me méfie quand meme de ce diable de scénariste qu'est JVH... on sait jamais... mais c'est vrai que les révélations sont logiques et coulent de source donc bon...

Sinon la partie des SPADS avec notre héros, qui s'appele Ross Tanner maintenant, est assez interessante niveau psychologique, on voit notre héros qui commence à s'affirmer, être plus un vrai héros et moin un "héros malgré lui" comme dans les tomes précédants... c'est interressant... à suivre :)

Sinon les dessins de Vance sont les même que dans les tomes précédant, sans grande originalité et assez froids, principalement dû aux couleurs je pense...