45 112 Avis BD |19 442 Albums BD | 7 703 séries BD
Accueil
Tome 16 : Opération Montécristo
 

XIII, tome 16 : Opération Montécristo

 
 

Résumé

XIII, tome 16 : Opération MontécristoAfin d'acceder au résumé de XIII, tome 16 : Opération Montécristo, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de XIII, tome 16 : Opération MontécristoEncore un XIII… On sait déjà depuis longtemps que Van Hamme tiens son épilogue et on se demande encore à quoi il joue… Voici un 16ème tome d’une série qui aurais due logiquement se terminer en 13. Mais bon voici un nouveau coup de théâtre avant cette conclusion qui je l’espère sera digne de ce nom.

Ici on se tape une sorte d’ersatz d’album, entre un intermède et une sorte de truc a rallonge pour remplir. Toutes les déclarations pleines d’interrogations introduites dans le tome 15 sont balayées avec des arguments minables de pression des « service secrets » et il ne se passe finalement pas grand-chose dans ce tome. Si ce n’est qu’une belle blonde arrive à buter au moins 5 soldats d’élite alors qu’elle est soit menottée soit en captivité… Ca laisse un peu rêveur… L’intrigue est prévisible et creuse. Du beau gâchis…

Le dessin quand à lui, que j’ai su apprécier au début de mon éducation bdphique, n’est plus du tout à mon goût. Je n’aime vraiment plus ce trait approximatif dans les proportions, ces femmes aux seins difformes et trop souvent montrés sans raison utile. Bref, je n’aime pas les couleurs, pas le cadrage trop conventionnel.

Une grosse déception qui dure déjà depuis 2 tomes et qui je le crains va encore durer un peu… Au moins pour que Dargaud puisse s’en mettre plein les poches à grand coup médiatique. Bof bof bof…

PS : le major Jones à miraculeusement perdue sa cicatrice au ventre, peut être la verra t'on bientôt enceinte... C'est vraiment n'importe quoi...


Chronique rédigée par Djailla le 01/06/2004
 
 
Statistiques posteur :
  • 306 (97,76 %)
  • 4 (1,28 %)
  • 3 (0,96 %)
  • Total : 313 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 1,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.23
Dépôt légal : Février 2004

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD XIII, tome 16 : Opération Montécristo, lui attribuant une note moyenne de 2,23/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 10 2017
   

Pas grand-chose à tirer de cet album, pire je commence à s’ennuyer. XIII va chercher la montre qui manque au fond du lac, Giordino veut sa peau à distance et il n’est pas très doué. Comme il n’y a pas assez de méchants, on rajoute une Felicity qui n’apporte pas grand-chose. J’ai franchement du mal à comprendre ce qui anime les uns et les autres et particulièrement XIII, qui a autre chose à faire que faire de la plongée sous-marine. En plus ça dure, dure… longtemps.

Au moins la couverture n’est pas aussi catastrophique que le tome d’avant ou d’après.

27 1 2016
   

Ca commence à bien faire !
J’en ai –un peu- marre de chercher l’identité réelle de XIII.
L’album, quand même, se résume à peu de choses : la recherche d’une vieille montre dans un village immergé ET –quand même, si l’on peut dire- le décès d’Amos. C’est peu !
Heureusement que le scénariste est là et ficelle quand même une bonne histoire. Album de commande ?... je ne sais car l’ensemble se lit vite, certains personnages sont « raides », comme pas « travaillés ».
Il me manque un « petit je ne sais quoi » qui en aurait fait une bonne continuité des opus précédents. Ce n’est pas le cas.
Je n’écris pas que je suis déçu MAIS cet opus est en deçà de ce à quoi je m’attendais.
Bon, dernière image : « on » va –en volant- vers le Mexique. Pour mieux, j’espère…

20 12 2011
   

A priori, je suis le seul à avoir trouvé l'album relativement correct... Alors la parole est à la défense.

C'est sûr, on est loin de la ferveur suscitée par la première douzaine d'albums, et l'intrigue tourne vraiment en rond depuis pas mal de temps. L'identité de XIII, c'est devenu l'arlésienne !

Pour autant, ce tome ne manque pas de rythme, même si on y retrouve aussi moults dialogues redondants, parce qu'ils se réfèrent aux épisodes précédents. Mais cette plongée subaquatique dans la vallée et cette chasse à l'or qui croise la chasse à l'homme, ça m'a quand même diverti. Et puis il y a aussi la mort du colonel Amos, pas vraiment anecdotique...

Alors voilà, je me considère comme bon public et si je devais conclure, je dirais "pas génial, mais ça passe"...

14 5 2010
   

Voilà encore un tome qui ne sert à rien, si ce n'est à broder. Sur l'identité de XIII, rien de plus ne sera dit par rapport aux explications de Jessica dans le tome précédent. XIII pourrait être Jason Mac Lane / Fly, ou bien Seamus O'Neil, tout dépend lequel est redescendu de cette fameuse montagne.... Sur l'action, rien de neuf non plus, XIII se cache au costa Verde pour échapper aux tueurs de Girodino... bon, ça ne fait que le troisième tome où il ne se passe pas grand chose. On patiente, on patiente et Van Hamme décide de réexploiter l'histoire de la chasse au trésor.

Figurez-vous mes bons amis, que cela fait 30 ans que Mullway tente de retrouver où Liam Mac Lane peut bien être enterré avec sa fameuse montre. 30 ans à retourner le pays sans rien trouver. Et voilà-t-y pas qu'un gars rencontré par hasard lui dit dans quel coin chercher (village de Montecristo) : si c'est pas de la chance, ça ? Alors, comme ils doivent se planquer, XIII et ses amis sont envoyés justement près de Montecristo, qui a été enseveli par les flots suite à la construction d'un barrage. Comme ça, en attendant que Mme la présidente calme les américains, XIII et Jones peuvent faire mumuse dans l'eau. Ce qui m'a le plus surpris dans cette histoire, c'est que XIII, et surtout Jones, doivent suivre un cours accéléré de plongée, avec explication sommaire des paliers de décompression.... Pour des militaires super entrainés, c'est un peu surprenant et en fait, on se rend compte que ca remplit des pages. Quant au retour de Felicity/dad, c'est assez peu cohérent et peu crédible, et cela manque de conviction. Bref, ce qu'il faut retenir : la fameuse montre est enfin retrouvée, ce qui n'aurait peut-être pas nécessité autant de planches, ni autant d'agitation autour...

Nul doute que maintenant, il reste à nos héros à découvrir le trésor, ainsi que la véritable identité de XIII.

Seul personnage intéressant selon moi : Wittaker, qui commence à se poser des questions et à s'opposer à Giordino.

23 11 2007
   

XIII, Jones, Carrington, Amos, le Marquis et Betty, Mullway et meme Felicity; On retrouve tous les personnages importants ensemble au Costa Verde...
Pour quelle raison?
Tout d'abord pour fuir Giordino et ses "pantins".
Et ensuite pour rechercher le trésor (enfin la troisieme montre qui indique l'emplacement).
Encore un album vite baclé par ses auteurs.
Oublis de details comme la cicatrice de Jones et j'en passe.
L'attaque sous-marine est mal dessiné "trop brouillon"
Une Felicity egal a elle-meme.

Bref encore un album pour patienter
Les fans commencent serieusement à s'enerver
Meme les dessins commencent a devenir trop simpliste

25 4 2007
   

Bon, une bonne nouvelle d'abord, ce tome je le trouve nettement moins mauvais que le précédent. J'irai presque jusqu'à dire (et la note le prouve) qu'il se défend.
Au moins, et on en pourra pas lui enlever ça, il repart sur les bases des tomes ancestraux, avec la recherche du trésor, et il cesse les digressions infâmes des 2 tomes 14 et 15.
Il reste quelques abus, avec des feintes faciles ou excessives, mais ne rejettons pas trop vite ce qui a fait la gloire de la série, ces rebondissments forcés.
Les couleuvres un peu grosses à avaler, on n'en manque pas non plus par le passé: Wally en numéro I, le coup d'état, le jugement, les évasions, on aimait bien ça.
Soyons donc un peu tolérants (laissons nous faire) et ne boudons pas notre chance de pouvoir déambuler encore avec notre conquérant inconnu. Restons lucides et exigeants, quand même, simplement.

Ici, ça joue sur des idées classiques, certes, sur des caractéristiques des personnages déjà usitées, mais c'est assez bien fait.
On retrouve avec plaisir le (désormais) Capitaine Rojas, et Félicity se surpasse. Par elle et par Maria, Van Hamme fait passer 2 bonnes inspirations qui décident de l'orientation du livre.
Préseau montre son caractère, Carrington joue les décideurs (sans beaucoup se forcer) et Giordino magouille: les auteurs remettent XIII sur les rails. Il faut du temps après 2 ratés notoires.
Et si on perd Amos, ce qui fait quand même quelque chose, il est vrai que depuis la conspiration des XX, son rôle était réduit à celui d'un suiveur.

Vraiment, j'ai retrouvé le plaisir de lecture de la série avec cet ouvrage, de l'aventure, de l'inattendu (le lac), du suspense, de nouveaux décors, des rebondissements, des agissements décisifs dans l'ombre. Oui, ça repart bien.
Reste l'amnésie du héros, et là, on n'en sort pas beaucoup plus avancé.
O'Neil ? Mac Lane ? Ou encore une vieille ruse d'irlandais ?

14 3 2007
   

Ouh ! Alors là ça fait très mal ! Après 13 premiers tomes superbes, on commençait à voir la série s'effondrer aux tomes 14 et 15. Mais là, c'est pire ! "Opération Montécristo" est sûrement le plus mauvais album de la série.

Commencons par le scénario. On ce demande à quoi joue Van Hamme, maître du genre, qui rallonge la série à n'en plus finir. Après la passionnante recherche de l'identité de XIII et la lutte face à la conjuration des XX, on se perd dans une chasse au trésor sans surprises et qui n'apporte absolument rien à la série.

Mention spéciale à la scène où XIII et Jones s'essaient à la plongée sous-marine. On voit près de six pages sans une seule bulle ! On comprend pourquoi l'on termine cette album en 20 minutes...

Bon, je met quand même 1,5/5 car le dessin de Vance sauve un peu la face; et puis, c'est un XIII, alors...

20 5 2006
   

Toujours aussi plat et inutile !
L'intrigue principale de XIII n'avance plus du tout et on s'intéresse à la recherche du trésor des trois montres d'argent. Enfin bon ... quand je dis "on s'intéresse", c'est une façon de parler !!!!
Si, c'est quand même l'occasion pour XIII de s'adonner à un nouveau loisir qu'il n'avait pas eu l'occasion de tester auparavant : la plongée sous-marine ! On avait eu le ski, le quad, l'hélicoptère, la mongolfière ... maintenant, c'est XIII sous l'eau !

Et si on en finissait ?

10 3 2006
   

Un album complètement naze... Depuis le tome 13 et jusqu'à maintenant, les albums de XIII avaient au moins pour eux un rythme narratif de qualité et un développement assez conséquent, même si les choix scénaristiques de Van Hamme étaient vraiment mauvais.

Ici, il ne se passe plus rien, on fait un sur place incroyable. L'auteur délaye le plus possible son histoire dans des péripéties qui n'interessent que lui, alors que l'on n'arrivent plus à reconnaitre les personnages que l'on a tant apprécié il y a de celà quelques tomes.

Djailla note le "problème" du ventre de Jones.. ce n'est hélas pas le seul... L'ensemble pue la facilité à plein nez (comparé aux premiers tomes de XIII aux développements scénaristiques incroyables, on se demande si Van Hamme n'est pas devenu gatteux), et l'album est d'un ennui...

Vance s'habitue à nous proposer des "plans nichons" en veux-tu en voilà, pour le meilleur et pour le pire. On attendait mieux de la part d'un auteur qui n'a pourtant plus rien à prouver...

En fait, cet album m'énerve. XIII, la série culte, est complètement ravagée par un tome de cet acabit.. et ce n'est pas le dernier.

25 8 2004
   

Je me demande pourquoi je continue à lire XIII… probablement dans l’attente d’une conclusion à la hauteur…

Ce tome, seizième tome, est n’est toujours pas la fin de XIII, non, Van Hamme veut avant de clôturer cette série en finir avec l’histoire des Trois montres d’argent… Cela étant dit ce tome est toujours en dessous des premiers tomes de la série, et même si pris individuellement, hors de la série, il ne serait pas mauvais… il en est différemment lorsque l’on parle d’un tome d’une des plus grande série du neuvième art…

Les illustrations étant de même niveau, je ne m’attarderais pas sur le trait de Vence…

Un autre tome, encore un, qui malheureusement ne relève pas le niveau des derniers tomes… Décevant