46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le Talent de Roari
 

Wondercity, tome 1 : Le Talent de Roari

 
 

Résumé

Wondercity, tome 1 : Le Talent de RoariAfin d'acceder au résumé de Wondercity, tome 1 : Le Talent de Roari, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Wondercity, tome 1 : Le Talent de RoariAvec Wondercity, de Gualdoni, Turconi et Tenderini, on voyage dans la science-fiction du 20ème siècle. Roari, une jeune orpheline, va entrer dans une grande école, où elle va apprendre à maîtriser parfaitement son talent et à le mettre au service des autres.

Au niveau du scénario, l'histoire n'est pas mauvaise. Tout ce qu'il faut pour faire rêver le lecteur sur les super-héros, car, en ce qui les concerne, nous sommes servis: les 7 enfants constituant la Talent Team, les meilleurs élèves du collège, en ont chacun un. Malgré tout, il y manque un petit quelque chose, indescriptible. Sinon, l'humour et le suspense sont là, c'est déjà ça.

Côté dessin, à part le manque de détails et le trait épais, il et assez original, plutôt souple. Un défaut qu'on peut recenser, c'est que les visages sont parfois très longs, et pas très épais... Les couleurs, elles, sont chaudes.


Chronique rédigée par Jérôme le 24/07/2008
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de JérômeReflet de l'avatar de Jérôme
Statistiques posteur :
  • 49 (64,47 %)
  • 27 (35,53 %)
  • Total : 76 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 5,65 5,65 5,65
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Mai 2006

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Wondercity, tome 1 : Le Talent de Roari, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 10 2015
   

Voici un premier album placé sous le signe de la jeunesse, et de la légéreté qui va généralement avec. Comme tout tome d'introduction, cet album nous invite à faire connaissance avec un univers, la ville de Wondercity, ville des années folles survitaminée par une source d'électricité géante. Une ville dans laquelle se situe le Collège des Merveilles, dans lequel étudient des adolescents ou pré-ados disposant des pouvoirs paranormaux à la X-Men, et qui ont pour mission de protéger la ville. C'est donc tout naturellement également que l'on fait connaissance avec les professeurs de ce collège un peu fou, ainsi que des étudiants, dont la dernière arrivée, Roary... Mais ce début d'histoire ne se cantonne pas à présenter ces jeunes super-héros : on y fait la connaissance d'un méchant nazi qui n'apparaît que sur une vignette et qui semble à l'origine d'une tentative de kidnapping sur la personne de Roary en début d'ouvrage, on découvre plus en détail le pouvoir spécial de Roary, et surtout, on nous présente des personnages fantastiques qui semblent être spectateurs intéressés de tout ce qui se passe à Wondercity.

Le dessin, aux traits gras, fait très Cartoon avec influence manga (notamment avec ces yeux immenses mais comme le manga aurait été influencé lui-même par les premiers cartoon américains, tout cela fait sens). Il renforce cette impression de légéreté et confirme qu'il est destiné à tous les publics.

Donc finalement, il y a beaucoup d'éléments dans ce premier album, beaucoup d'éléments qui ne demandent qu'à être exploités par la suite pour trouver leur légitimité et gagner ainsi leur crédibilité. Mais dans l'ensemble, ce premier album est d'une tonalité légère, qui permet de faire connaissance avec un groupe de jeunes super-héros qui évoluent dans un univers original, au choix graphique assumé et loin d'être désagréable : c'est suffisant, à ce stade, pour assurer un bon moment de divertissement et de fraîcheur.

7 7 2010
   

Voilà un petit cocktail assez rafraichissant de tout ce qui peut plaire à un lectorat adolescent.

Un dessin du style de l'école Italienne moderne, imprégné d'influences Disney, mangas, comics et cartoons. Un trait élégant et dynamique quoiqu'assez formaté. Nous avons tout de même le droit à beaucoup de jolies planches. Et la colorisation informatique passe très bien car elle est elle aussi grandement maîtrisée.

Le background de cette BD a du potentiel. Dans une ville utopique aux saveurs Sud-Africaines se côtoient merveilles de la science et une véritable école de super-héros, mélange de Poudlard et de l'école pour mutants du Professeur Xavier. L'ambiance années 30 imaginaires permet en outre d'y ajouter des méchants aux allures de savants fous nazis.
L'héroïne est un de ces enfants dotés de talents surnaturels. Elle intègre un groupe d'ados super-héros où combats contre les méchants et relations sociales entre jeunes pubères se mêlent avec insouciance.
Mais tout cela serait trop convenu s'il ne se cachait pas en toile de fond des personnages énigmatiques complotant dans l'ombre et un étrange mystère autour du talent de l'héroïne, sur son passé et sur ses parents disparus.

A partir de cette base, ce tome nous offre une histoire complète, pleine d'action et d'aventure qui ne se prend pas la tête. L'ambiance est sciemment adolescente mais pas désagréable pour un adulte.
Le contenu est plutôt dense ce qui pourrait être une bonne chose mais rend le tout un peu confus. En fait, cela manque un peu d'accroche pour vraiment captiver le lecteur.
Mais c'est un bon divertissement, un bon produit BD techniquement maîtrisé et designé pour plaire.