45 868 Avis BD |19 863 Albums BD | 7 817 séries BD
Accueil
Tome 8 : Les flammes de Wffnïr (2/2)
 

Wollodrïn, tome 8 : Les flammes de Wffnïr (2/2)

 
 

Résumé

Wollodrïn, tome 8 : Les flammes de Wffnïr (2/2)Afin d'acceder au résumé de Wollodrïn, tome 8 : Les flammes de Wffnïr (2/2), merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Wollodrïn, tome 8 : Les flammes de Wffnïr (2/2)Dans « Wollodrin », il y a des choses qui ne changent pas et c’est tant mieux. Il y a notamment, ici, cette maîtrise graphique qui est toujours de mise, et qui est un véritable régal pour les yeux. En matière d'héroic fantasy, on en est à des milliers de productions et des milliers d’ouvrages, et on se dit que l’on ne peut plus être surpris. Lereculey apporte pourtant cette surprise, en proposant un dessin à la fois flamboyant et mesuré, qui permet de rendre cet univers parfaitement crédible. Encore une fois, on nous proposera des panoramas grandioses, et de beaux détails en matière de personnages fantaisistes.

Mais dans "Wollodrïn", il y a également des choses qui changent, et c’est également tant mieux. En effet, dans cette série, jusqu’à présent, on nous proposait des diptyques déconnectés des uns des autres, mettant en scènes des personnages issus des imageries naturelles en matière d'héroic fantasy : des orcs, des nains, des elfes, et des humains. Le petit plus de cet album, c’est de faire converger, doucement, tous ces destins, et on retrouvera donc, en fin d’album, Onimaku, Hazngar, Tridik et Haafanen, déjà croisés dans les autres diptyques de la série. Au huitième tome, on se rend compte que ces destins sont liés, ce qui marque une sacrée avancée dans cet univers.

Surtout, ce huitième tome vient donner la dynamique de la série. On avait remarqué, jusqu’à présent, que les couples formés étaient contre-nature dans cet univers : a-t-on jamais vu une humaine aimer un orc ? et un nain et un elfe faisant mission commune, cela est assez peu commun. Quant à l’orc Wnbhor, le voilà qui fait copain-copain avec le dragon qu’il s’était juré de détruire…. Des « couples » qui apparaissent surprenants. Un surprise sur laquelle pouvait reposer l’originalité de la série. Chauvel va plus loin en s’appuyant sur l’originalité de ces relations pour nous lancer dans une quête qui semble plus ambitieuse, avec une tonalité plus humaniste.

Ce huitième album est donc plus que la fin du quatrième diptyque de la série : il lance véritablement le scénario pour faire en sorte que tous les destins croisés jusque là trouvent une légitimité dans un scénario qui s’annonce très ambitieux.


Chronique rédigée par gdev le 18/07/2018
 
 
Statistiques posteur :
  • 3077 (74,41 %)
  • 328 (7,93 %)
  • 730 (17,65 %)
  • Total : 4135 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 10,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 2017