45 800 Avis BD |19 827 Albums BD | 7 810 séries BD
Accueil
White Sonya
 

White Sonya

 
 

Résumé

White SonyaAfin d'acceder au résumé de White Sonya, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de White SonyaUne histoire sombre et violente.

Excellente collaboration de deux créateurs forts différents. Loustal est un artiste au graphisme proche de la peinture. Chacun de ses dessins, aux couleurs chatoyantes, a des allures de tableau faussement naïf. Il en émane ainsi une atmosphère bien particulière. Charyn le scénariste, est né dans le Bronx, à New York. Cet univers malfamé a nourri son inspiration d'auteurs de polars noirs.

Un album haletant et désespéré, où les crapules sont aussi cyniques que pathétiques.


Chronique rédigée par LYmagier le 05/03/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de LYmagierReflet de l'avatar de LYmagier
Statistiques posteur :
  • 2911 (92,44 %)
  • 154 (4,89 %)
  • 84 (2,67 %)
  • Total : 3149 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 37,00 37,00 37,00
Acheter d'occasion : 78,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Mars 2000

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD White Sonya, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 4 2007
   

Très peu d'intérêt. Voilà l'impression que j'ai eue en refermant cet album. A la limite de l'inutilité, même. Car l'histoire d'une jeune femme abusée par son père, puis vendue à la mafia pour atterrir en prison, puis en sortir et se faire rattraper par son passé, ça n'est pas très original. D'ailleurs, j'ai mis à peine plus de temps à le lire que vous en aurez mis à lire mon avis.
l'adaptation mollassonne de Loustal n'aide pas à l'appréciation positive. Parlons-en de Loustal : ici son dessin est bâclé, truffé de fautes de perspectives et de proportions, et ses couleurs manquent cruellement d'âme. La poésie dont il peut faire preuve sur d'autres albums s'adapte plutôt mal à ce drame urbain. Le naufrage n'est pas total, car il reste des lambeaux de la qualité du texte original de Charyn (une nouvelle ?), et une jolie couverture.