46 543 Avis BD |20 181 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Western
 

Western

 
 

Résumé

WesternAfin d'acceder au résumé de Western, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de WesternEncore un duo d’exception pour un one shot. Van Hamme n’en est pas à son premier coup d’essai, il a déjà travaillé avec Dany ou Hermann pour ce genre d’album avec ‘Histoire sans Héros’ ou ‘Lune de guerre’.

On peut donc s’attendre au meilleur résultat, et c’est un scénario sans faille que nous offre cet auteur prolixe. Un pur western avec des personnages forts, de la violence et du mythe américain mais avec une noirceur peu connue à ce genre de bandes dessinées.

Les péripéties du manchot fin tireur ne sont pas rocambolesques, les sentiments sont vrais et notre héros est un homme, pas un Super Man ni un Lucky Luke…

Quant à Rosinski, son talent n’est pas a confirmer. Ses aquarelles sont extraordinaires de finesse, et de qualité irréprochable. Les décors de l’ouest américain nous change un peu des plaines enneigées de Thorgal ou de La complainte des landes perdues.

Voilà donc un album indispensable à toute collection de BD qui se respecte.
Ajoutez-y une couverture magnifique et un CD-ROM du making-of offert en exclusivité par la Fnac pour la première édition et voilà un parfait chef d’œuvre.


Chronique rédigée par Djailla le 12/08/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 306 (97,76 %)
  • 4 (1,28 %)
  • 3 (0,96 %)
  • Total : 313 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.79
Dépôt légal : Mai 2001

Avis des lecteurs

14 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Western, lui attribuant une note moyenne de 3,79/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
17 2 2014
   

En dépit d'un titre banal et passe-partout, ce western est une apothéose dans la carrière d'un duo d'auteurs qui n'est plus à présenter. C'est un formidable scénario à la narration magistrale, sur une longue errance bâtie sur le mensonge, où Van Hamme restitue une sorte de souffle épique perdu, d'un autre temps, à une époque où le Far West est en pleine mutation.

On assiste à une réalité crue qui respire l'odeur de la poudre, de la poussière et de la peur, avec une fin tragique mais d'une logique implacable ; c'est construit comme une tragédie grecque, les personnages se démènent contre un destin inexorable, ce qui fait de cet album un western âpre d'une force incontestable.

Le traitement graphique de Rosinski diffère totalement de ses autres créations, son style aquarelle est de toute beauté ; le dessin est plus rendu plus chaud par ses tons sépia et au lavis qui donne une impression de vieil album de photos jaunies ressorties d'un tiroir, et qui correspond parfaitement au ton de l'histoire et à son ambiance. Certaines pages sont superbes, sur d'autres, il semble que le dessin soit plus simplifié.

Une vraie claque qui laisse admiratif.

28 3 2006
   

Western, c’est l’occasion de retrouver 2 monuments de la bd dans un genre maintes fois visité mais jamais par eux. Ce one-shot représente sans doute aussi un moment récréatif pour les auteurs de Thorgal qui semblent prisonniers de leur série culte et peu inspirés depuis de longues années.

Avouons-le, l’ambiance générale respire l’authenticité de l’ouest sauvage de l’époque. De ce côté, la réussite est au rendez-vous. L’excellent dessin de Rosinski y est évidemment pour beaucoup ; ses teintes ocre et beige accentuent le caractère sauvage (poussiéreux comme le soulignent mes prédécesseurs) et caniculaire des décors. Il nous gratifie en plus de 5 très belles peintures en doubles pages.

Le personnage principal bénéficie de toute notre sympathie tant il apparaît crédible et humain ; il fait ce qu’il faut pour survivre à une époque où la vie d’un homme ne pèse pas bien lourd.

Côté scénario, on appréciera le côté efficace de Van Hamme qui réalise un travail sans véritable faille. Il a bâti son récit autour d’un orphelin manchot avec qui le destin est particulièrement joueur. Cela dit, je ne peux pas dire que l’histoire m’aie pris aux tripes ou fait vibrer. C’est un scénario bien huilé, certes, mais pas transcendant. J’ai également trouvé le dernier coup de théâtre trop… théâtral...

4 3 2006
   

La conquête de l'Ouest américain et les innombrables films et récits qu'elle a inspirés ont marqué la jeunesse de Rosinski et Van Hamme. Ils ont ici voulu se faire plaisir et rejoignent le genre.
A l'exception de cinq doubles planches, s'intercalant entre les chapitres, qui sont autant de magnifiques tableaux, Rosinski a choisi de décliner la gamme des tons sépia pour illustrer l'opus (commes les photographies d'époque).
Van Hamme, lui, nous a encore ciselé une bien bonne histoire. Il joue sur les thèmes récurrents de la quête de l'identité et des facéties du destin, brouillant les pistes jusqu'à l'ultime rebondissement.
La galerie des portraits qu'il trace n'est pas sans rappeler "Lune de Guerre" qu'il a scénarisé pour Hermann. Le résultat est aussi convaincant. Ce "Western", au titre emblématique, est vraisemblablement un futur classique.

3 1 2006
   

Je trouve le dessin excellent, et les couleurs, même si très ternes, collent bien avec l'ensemble.
Ensuite, l'histoire en elle-même m'a paru très bonne et très agréable à suivre. Même si certains estiment que c'est du déjà-vu dans des films western existant, personnellement, je n'avais jamais vu une telle histoire, j'ai été surpris plusieurs fois par les retournements de scénario, et bref j'ai passé un agréable moment de lecture. C'est de l'aventure western intelligente, pour moi.
L'ennui maintenant, c'est la fin. Les 2 dernières planches. Je les ai trouvées téléphonées, niaises et totalement inutiles. L'histoire aurait tout aussi bien pu se terminer 2 planches plus tôt, mais non, il a fallu rajouter ça qui m'a franchement gâché mon plaisir. Vraiment dommage.
Ceci dit, je le répête, je trouve que c'est une très bonne BD western sur tout le reste de l'histoire.


PS : Ah oui, aussi, j'ai trouvé des similitudes marrantes avec "On a tué Wild Bill", de Hermann. Déjà le fait qu'on suive la vie d'un jeune gars au départ traumatisé par un massacre, ** SPOILER ** puis recueilli à un moment par un trappeur qui lui apprend la vie et à tirer avant de l'abandonner en volant son argent, puis enfin qui se met à travailler pour de riches propriétaires... ** FIN SPOILER ** Mais cette similitude disparaît assez vite heureusement car je n'aurais pas aimé lire 2 fois la même histoire.

20 12 2005
   

Un sacré chef d'oeuvre, ce "Western", d'un couple d'auteurs de séries de qualités ayant joué un grand rôle dans ma culture bd.

Je m'attendais à quelque chose d'assez commun, en fait. Avec un nom pareil, je pensais m'attaquer à une sorte d'oeuvre hommage à tout un genre, utilisé dans bien des médias. Pourtant, Van Hamme est parti loin, plus loin, afin de nous présenter une histoire fouillée, originale et passionnante.
Les différents personnages sont très charismatiques, sans rendre l'oeuvre manichéenne pour autant. Les relations humaines, au centre de ce scénario de qualité, jouent un rôle important dans cet univers d'hommes, hostile, qui verra naître une nouvelle légende de l'ouest.
C'est efficace et vraiment agréable à lire.

Rosinski, dans les tons sépias d'une histoire chargée d'ambiances recherchées, nous propose une mise en image presque nostalgique d'une époque pourtant très dure, pour tous. Son trait, en couleurs directes, donne lieu à de superbes planches résultantes, il est clair, d'un gros travail de documentation des deux auteurs. C'est beau :|

Encore un one shot que j'ai mis bien trop longtemps à découvrir... ne faites pas mon erreur.

18 12 2005
   

C'est une BD que j'avais adorée il y a quelques années, à sa sortie. Il est vrai que j'avais moins de recul, que mes connaissances et mes goûts BD n'en étaient qu'à leurs prémices.
C'est vrai que les teintes des images sont parfaites, ces marrons tournant sur le vert campent bien l'atmosphère. Le dessin, assez crayonné, ressemble bien aussi aux héros et aux aventures du Far Ouest.
Mais, alors que je viens de relire le livre, je suis plus circonspect pour le scénario.
Certes, le rebondissement final est bien trouvé, mais le tout reste bien classique, voire improbable et un peu tiré par les cheveux.
Les personnages sont ambigus, mais un peu sous-exploités.
Au final, ça manque quand même d'envolée, mais c'est bien réalisé.
Je dirai que c'est un livre un peu commercial quand même, c'est à dire un peu facile, qui manque d'une structure plus forte, d'une matière plus travaillée, alors que sa moelle est conséquente.
Il y avait les ingrédients pour réaliser un repas de roi, on se contente d'un grignotage.
C'est ce décalage qui me laisse sur ma faim.

3 11 2005
   

Apparemment, dans la collection cow-boys de mai/juin 2001 les manchots ont connu un sacré succès avec la sortie du premier tome de "Bouncer" et de ce one-shot "Western". Et si le Bouncer n’était pas né sous une bonne étoile, Nate Chisum, le cow-boy manchot de ce western, n’est pas non plus un grand veinard !

Le scénario de Van Hamme est excellent. Tout en jouant sur l’identité du personnage principal (comme il a su le faire dans la série "XIII"), Van Hamme va faire déferler un destin impitoyable sur la vie de se dernier. Tout en reprenant les thèmes classiques du western (shérif malhonnête, attaques de banques, outlaws, vengeances, ranchs, etc.), Van Hamme va jouer avec les caprices du destin pour nous servir une histoire cohérente, imprévisible et pleine de rebondissements. Tout comme dans "SOS Bonheur", "Le Grand pouvoir du Chninkel" ou "Histoire sans Héros" c’est du grand Van Hamme au scénario.

Quant à Rosinski, on reconnaît son trait caractéristique et on sent qu’il a pris plaisir à se lancer dans ce nouveau genre. Il nous livre un décor poussiéreux, teinté de gris, ocre et brun, et 5 doubles pages en peintures magnifiques.

Western raconte l’histoire d’une arnaque de 1.000 dollars qui tourne mal pour tout le monde, sauf pour le lecteur, qui lui se voit servir un excellent Far West poussiéreux avec un anti-héros victime de l’ironie du sort.

18 10 2004
   

Je pense que vous aurez raison de vous ruer sur cet album car il en vaut bien la peine.
À commencer par le scénario, Van Hamme est plus qu'excellent : il donne à cet album un côté narratif pour permettre à Rosinski d'exprimer son talent - et il sait le faire ! Ce western est basé sur le raisonnement des événements. On assiste ainsi à la chute impuissante et inévitable de Nathan, un anti-héros trés sympathique ma foi.
Pour le graphisme Rosinski s'est fait plaisir : on peut reconnaitre facilement la facture du dessinateur, certe, mais ce sont des personnages inédits qui sont acteurs de cette histoire. Edwin a les traits de Jolan, fils de Thorgal, mais ce n'est juste qu'une impression qui ne porte pas à confusion...
Quant à la chromatographie, elle est parfaite, trés réussie, basée sur des tons ocre et brun qui rappellent l'ambiance poussièreuse des westerns...
Enfin que dire des grandes vignettes peintes à l'huile faisant une page entière, vraiment très belles, dignes d'un artiste peintre.

Bref du pur pur Western tant dans le graphisme, l'ambiance et le scénario...


PS : a première édition, à l'époque, vendait l'album accompagnée d'un CD Rom magnifique et magique de Piotr Rosinski qui vous permet de voir une sorte de making of (hé oui ce n'est resservé au cinéma ces making of)de l'album, et notament on le voit faire la couverture de l'album à une vitesse... piouff épatant !!!

30 4 2003
   

Voir Rosinski et Van Hamme sortir conjointement du cadre de "Thorgal", c'est en soi un événement. Les voir aborder le thème du western, inédit pour tous les deux, est tout aussi alléchant. Et ce n'est pas parce que cette bande dessinée était une réussite annoncée qu'il faudrait faire la moue.

"Western", comme son nom l'indique, ressuscite les cow-boys, outlaws et autres éleveurs dans le cadre fascinant des Etats-Unis de la seconde moitié du dix-neuvième siècle. Van Hamme joue avec les règles du genre, à la manière d'un Clint Eastwood époque "Impitoyable". Les personnages sont très humains, bien loin du héros sans peur et sans reproche du cinéma des années 1950. Ils sont vils, pleutres, cupides ou opportunistes, sans pour autant être antipathiques. L'omniprésence de la voix off est une bonne trouvaille, que le western en BD n'avait jamais autant explorée (à ma connaissance tout au moins). L'histoire est bien troussée, même si les dernières planches seraient presque décevantes par rapport au reste de l'album : la pirouette finale de Van Hamme n'a pas la saveur de celle qu'il avait imaginée pour "Le Grand pouvoir du Chninkel".

Rosinski livre un très, très beau travail. Les lecteurs de "Thorgal" vont découvrir une nouvelle facette des talents de ce grand nom du neuvième art. L'utilisation des couleurs est très judicieuse, sans aucune teinte vive hormis le sang, qui se retrouve ainsi mis en avant. Le marron et le gris sont dominants, et je rejoins l'impression poussiéreuse évoquée par d'autres critiques avant moi. Notons que les cinq illustrations en double page sont magnifiques, véritables peintures qui ne dépareraient pas dans un intérieur cossu.

Bon album, bon western, et bonne occasion de vous offrir une BD de qualité !

30 1 2003
   

Un album très interessant du duo Rosinski Van Hamme, connus (entre autres) pour la série Thorgal et Le Grand Pouvoir du Chninkel.

On se retrouve ici face à un western qui brasse tous les clichés du genre (les outlaws, le thème de la vengeance, la jolie pépée, les chasseurs de têtes, etc), mais la différence avec une grande partie de la bd western, c'est que Rosinski et Van Hamme le font bien. Le dessin est réellement splendide, et l'atmosphère est diablement secondé par le rendu très poussière des planches de cet album.

En bref, un nouveau bijou réalisé par deux auteurs qu'on ne présente plus !!

31 10 2002
   

Une très très belle histoire signée du tandem qui a créé Thorgal, ça ne vous met pas l'eau à la bouche, ça ?
Un scénario carré, un dessin à l'avenant, collant parfaitement avec l'époque et le sujet, il s'agit là d'un one-shot exceptionnel !

19 8 2002
   

Eh bien j'aurais tendance à être d'accord avec Kael : cet album reprend effectivement la cadre très classique des westerns, avec ses clichés, et ne propose (à mon avis) rien de très original ou innovant. MAIS elle le fait vraiment bien; le dessin de Rosinski est superbe (très ambiance poussière, je trouve), et le scénario très bien ficelé. Seul petit reproche, la fin, qui rebondit sur les deux dernières pages, de façon peut-être trop (vraiment trop) classique et qui aurait pu être évitée.
Un album qui se dévore, pour les amateurs (même très occasionnels) de westerns.

17 8 2002
   

faut dire, je m'attendais à une telle fiente que je suis plutot étonné. Bon, c'est pas une grande BD, faut pas pousser non plus, mais ça se laisse lire, c'est relativement moyen.
l'histoire est tres tres banale, limite trop (genre on prend tous les clichés du genre, on melange le tout et basta)
j'aime bien les couleurs tres western, ça donne un style. Ceci dit, je reste toujours assez hermetiques aux dessins de Rosinski...
allez, c'est vraiment le truc pour ceux qui aiment les western et/ou le couple van hamme/rosinski. Si vous n'etes pas dans cette categorie, passez votre chemin.