44 692 Avis BD |19 269 Albums BD | 7 656 séries BD
Accueil
Tome 3 : El Santero
 

W.E.S.T., tome 3 : El Santero

 
 

Résumé

W.E.S.T., tome 3 : El SanteroAfin d'acceder au résumé de W.E.S.T., tome 3 : El Santero, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de W.E.S.T., tome 3 : El SanteroPour cette deuxième enquête paranormale des mercenaires de W.E.S.T., les auteurs nous plongent directement dans l’occultisme et le mystère qui entoure un sorcier vaudou nommé Islero.

Pour ce deuxième cycle de la série W.E.S.T., les auteurs utilisent d’ailleurs la même recette que pour le premier cycle, mais en changeant totalement de décor. Et personnellement, je trouve que ce décor cubain colle mieux au contexte vaudou/occultisme et à l’ambiance western que le décor de Washington du début du XXéme siècle, utilisé dans le cycle précédent.

Pour cette deuxième aventure, avec Miss Kathryn Lennox, l’équipe da la W.E.S.T. se retrouve renforcée par une nouvelle membre, issue du cycle précédent. On va également en apprendre plus sur la personnalité de leur leader, Morton Chapel, à travers sa relation avec sa fille Megan.

Le dessin de Rossi est toujours aussi plaisant, avec une colorisation adaptée à ce nouveau décor plus poussiéreux. Et comme à la fin du premier tome du cycle précédent Xavier Dorison et Fabien Nury lèvent légèrement le voile sur l’enquête afin de rendre le tome suivant encore plus alléchant.


Chronique rédigée par yvan le 04/09/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 2329 (58,20 %)
  • 1102 (27,54 %)
  • 571 (14,27 %)
  • Total : 4002 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,29 13,29 13,29
Acheter d'occasion : 11,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Avril 1981

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD W.E.S.T., tome 3 : El Santero, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 5 2013
   

J'hésite clairement entre 3 et 3.5/5.

Ce tome 3 a le mérite d'avoir une histoire moins alambiquée que le premier tome du premier cycle. Surtout qu'on ne perd pas de temps à faire connaissance avec tous les protagonistes, cette fois-ci on les connait déjà. On plonge donc direct dans l'action, ce tome n'en manquant pas. En plus, le W.E.S.T. a Cuba, avec ces histoires de vaudou, tient en haleine. ça c'est pour le côté positif.

Côté négatif, c'est toujours les mêmes que pour le premier cycle même si je remarque une petite amélioration: des transitions pas tout le temps claires: On passe d'un endroit à un autre sans explication et comme les personnages ne sont pas vraiment identifiables au premier coup d'oeil, ça pose parfois des problèmes de compréhension, ou en tout cas ça hache un peu plus le déroulement du récit. On peut ajouter à tout cela des passages entiers en espagnol, sans traduction, ça n'aurait pas coûté plus cher d'en mettre, tout le monde n'est pas bilingue.

Graphiquement c'est dans la lignée du premier cycle, pour moi c'est ni beau ni moche, et je ne comprends pas trop bien ce découpage qui consiste à mettre une case à cheval sur 2 pages, en plein milieu de la pliure... Heureusement dans ce tome il n'y en a qu'une.

Bon du coup je vais lui mettre 3.

4 3 2009
   

Nouveau cycle, nouvelle intrigue, nouveau lieu.
Si le premier tome nous baladait encore dans le bon vieil Etats-Unis, ici nous migrons dans une ile lointaine : Cuba.
Alors, si le premier cycle nous amenait tranquillement vers une ambiance Vaudou, matinée de sombre rituel et de sang de poulet, ici, plus de rigolade. On rentre de plein pied dans le sujet et le lien entre Western et Vaudou n'est plus caché mais optimisé.
Du coup, ce troisième tome m'a paru beaucoup plus accrocheur que le premier cycle. L'originalité est tout de suite là, on ne tourne pas autour du pot.
On retrouve d'emblée nos héros. Chapel en tête. Bien que je ne trouve pas qu'il s'agisse du personnage le plus charismatique, loin de là, en revanche, une pléiade de personnages secondaires avec de vraies tronches et de vrais caractères donne à ce troisième tome un air costaud, riche et original.
Le fait de connaitre chacun des protagonistes, de plonger directement dans l'action, de suivre un scénario loin d'être linéaire et de finir sur une note non pas de mystère mais au contraire de réponse prend le lecteur à contre pied et donne d'autant plus envie de lire la suite.
Pour autant, le dessin me rebute toujours légèrement. Je ne l'aime pas. Voilà. Attention, je ne dis pas qu'il est mauvais ou moche. Non, dans le style il mérite vraiment de s'y arréter. Mais le trait fantomatique, les couleurs qui ne comblent pas les manques me contrarient. Les couleurs toujours légèrement ocres si elles donnent bien l'impression de lire un ouvrage d'époque peinent parfois à donner une véritable ambiance. Faute de pouvoir vraiment jouer avec les tons et les nuances. Cette aspect monochrome, à défaut d'être efficace et plutôt beau sans être lassant, mais sans éclat non plus.
Bref, j'ai du mal à donner une opinion tranchée.

Mis le dessin et les couleurs à part, le scénario sympathique et original nous tient en haleine et donne tout l'intérêt à cet album.

20 2 2007
   

Ce tome 3 est peut-être le plus réussi de la série jusqu'à présent.
Dès ce tome 3, les personnages se retrouvent dans des situations très difficiles, pour ne pas dire apparemment irréversibles, et du coup les membres de W.E.S.T. n'en paraissent que plus fragiles, alors qu'au début de la série on avait un peu l'impression d'assister à un épisode de Mission : impossible millésime 1900.
Les co-scénaristes nous embarquent dans un climat un peu exotique, avec cette histoire de vaudou qui ne va pas épargner nos super-flics de l'étrange...
Toujours le même avis sur le dessin, beau mais un peu bâclé eu égard à ce que Rossi est capable de faire, et un peu enlaidi par les couleurs discutables. La plupart des personnages ont ainsi un air maladif.
Heureusement que le scénario est très bon, passionnant et prenant à la fois.