44 941 Avis BD |19 367 Albums BD | 7 683 séries BD
Accueil
Tome 20 : Sur le sentier de la guerre
 

Walking Dead, tome 20 : Sur le sentier de la guerre

 
 

Résumé

Walking Dead, tome 20 : Sur le sentier de la guerreAfin d'acceder au résumé de Walking Dead, tome 20 : Sur le sentier de la guerre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Walking Dead, tome 20 : Sur le sentier de la guerreDe l'action au menu de ce vingtième épisode de "The Walking Dead" : ça commence sans round d'observation et ça envoie du lourd avec une tactique de Rick qui est très maligne (je n'en dis pas plus). Mais bon, évidemment, Negan n'étant pas une écolière, il ne va pas vraiment se laisser faire ...

Bref ça bouge ! c'est assez positif mais j'aimerais quand même que l'on voit une certaine finalité dans les actes car on a vraiment l'impression d'un peu tourner autour du pot - même si c'est un beau pot, on se lasse à la fin - je ne dirais pas ce qu'il se passe à la fin mais on va dire que globalement, on n'est pas vraiment plus avancé qu'au début du tome...

Au pire, j'ai passé un bon moment à lire "Sur le chemin de la guerre" qui porte bien son nom. Mais attention M.Kirkman ! n'oubliez pas d'avancer quand même...


Chronique rédigée par fashram le 04/06/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de fashramReflet de l'avatar de fashram
Statistiques posteur :
  • 142 (55,25 %)
  • 115 (44,75 %)
  • Total : 257 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 9,36
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juin 2014

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Walking Dead, tome 20 : Sur le sentier de la guerre, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 4 2015
   

"Walking Dead" est addictif et ce n'est pas encore à la fin de ce tome 20 que j'abandonnerai la série ! Si l'histoire autour de Negan commence a être redondante et à tourner en rond (on commence à avoir fait le tour de la cruauté de Négan), cet album est plein d'actions. C'est la résultante des deux ou trois tomes précédents pendant lesquels on comprenait que Rick avait un plan mais le peaufinait. Ici, il réalise son plan et quel plan ! Il est au final assez ingénieux même si je trouve dommage que le scénariste n'ait pas exploité l'idée jusqu'au bout, en nous faisant revenir Negan sans vraiment nous expliquer comment il avait réussi à se sortir de la situation dans laquelle Rick l'avait mis. Mais dans les ouvrages de "Walking Dead", on reste constamment en alerte, le scénariste n'ayant jamais hésité sur les moyens pour surprendre le lecteur. On se dit qu'à chaque page, tout est possible et même si Négan a un caractère un peu répétitif, même si on connaît sa cruauté, il reste cette tension de découvrir quelle limite il va encore franchir... et on n'est jamais vraiment déçu. Et puis, les albums ne sont jamais vraiment inutiles : puisque l'auteur s'amuse à trucider certains personnages forts dans quelques albums, il faut bien que dans d'autres, il prenne le temps d'en faire émerger de nouveaux, de faire grandir la sympathie du lecteur pour ceux qui ne sont pour l'instant que des quidams, pour mieux choquer le lecteur lorsqu'il leur retirera un oeil, une tête, ou toute autre partie du corps. On s'enlise donc un petit peu dans cette relation entre Negan et Rick, mais ce temps est sans doute nécessaire pour faire grandir certains personnages qui permettront à l'avenir, de faire avancer l'histoire avec plus de rythme. Je reste client, même s'il serait temps maintenant de passer à autre chose.

13 7 2014
   

Suite à la décision de Rick, Jésus et Grégory de s’associer afin de renverser Negan, le leader charismatique et particulièrement cruel de la communauté des « Sauveurs » et un tome qui exposait clairement les enjeux du conflit à venir, ce vingtième volume passe à l’action.

Le titre ne laisse d’ailleurs que peu de doutes quant au contenu de l’album et après le petit café du matin, Rick et ses alliés se lancent enfin à l’assaut de la base du tyran. Si l’affrontement ne tient finalement pas toutes ses promesses, la tactique utilisée par Rick s’avère par contre assez intéressante et surprenante.

Ce nouveau volet marque en effet le retour massif des zombies, qui étaient pourtant relégués au second plan depuis belle lurette. Les morts vivants se limitaient en effet à quelques apparitions sporadiques ici et là, juste pour venir nous rappeler qu’ils sont toujours présent. Mais, attention, ils ne redeviennent pas pour autant la menace principale qui pèse sur Rick et ses amis. Cela fait en effet longtemps que les plus grandes menaces viennent des autres humains et de Negan en particulier. L’auteur continue d’ailleurs de peaufiner la psychologie de ce sociopathe armé d’une batte de baseball, qui constitue à nouveau l’attrait principal de ce tome. Au fil des pages, ce dernier à en effet de moins en moins à envier au célèbre Gouverneur dont tous les lecteurs de la série se souviennent.

Alors certes, l’histoire de Walking Dead commence parfois à tourner en rond et le scénario contient parfois quelques facilités, mais je demeure tout de même fan et j’attends déjà le tome suivant avec grande impatience. Une attente qui devrait d’ailleurs être limitée car Charlie Adlard se fait dorénavant aider par Stefano Gaudiano à l’encrage.

29 6 2014
   

Elle est ratée cette couverture, surement la moins belle de toute la série. Le style "composition", ces deux couleurs dominantes qui la partagent en deux, Rick qui apparait deux fois... Non, elle ne me plait pas mais c'est pas bien grave, l'important c'est l'intérieur. Et c'est plutôt bien. Mieux que le tome 19 en tout cas.
La guerre est commencée, il y a de la baston, beaucoup de dégâts mais pas trop chez les personnages majeurs (ou alors je m'habitue), peut-être un traitre chez l'adversaire qui va enrichir l'intrigue dans le tome suivant...
Oui, parce que c'est pas fini avec Negan (je l'aime bien ce méchant complètement déjanté, enfin, je l'aime pas mais je le trouve réussi dans son créneau de "détestable crapule"). Ce n'est qu'une première bataille et on va remettre le couvert. Alors, oui, ça commence à s'étirer un peu en longueur mais ce n'est pas encore ennuyeux. Mais va falloir penser à passer à autre chose.
On remarque que les zombies ne sont plus une véritable menace pour les hommes qui sont bien assez occupés à s'étriper entre eux. Pourtant des zombies on en voie mais les vivants ont l'air de les gérer sans problème, comme on chasserait de la main une mouche agaçante.
Ca reste très bon à lire même si je n'ai plus le frisson/découverte/angoissé des premiers tomes. et quand je dis les premiers, c'est au moins les trois premiers quarts!

5 6 2014
   

Voilà, la guerre est déclarée, les deux camps s'affrontent: D'un côté Rick et ses alliés, de l'autre Negan et sa batte. Encore une fois c'est très efficace, preuve que le scénariste ne laisse rien de côté. Les stratégies sont développées en long en large et en travers, les ellipses sont très rares (tellement rares que lorsqu'il y en a une ça surprend: comment Negan est il sorti de son bâtiment encerclé ?). Bref c'est de l'action et de la stratégie pendant 120 pages.
Comme toute guerre, il y a des morts dans les deux camps. Et comme souvent il y a un vainqueur et un vaincu, oui enfin... surement dans le prochain tome pour avoir cette réponse.
C'est là où je commence à tiquer, sur ce 20ème tome, car si je suis toujours addict à cette histoire, je finis par me rendre compte que ça se lit comme on mange du pop corn ou comme on déguste une série télé. Alors, pas de problème pour moi qui n'en ai acheté aucun, mais un épisode c'est quand même 13€, il serait peut être bon qu'on s'étende un peu moins sur certaines parties qui peuvent paraitre superflues.

Allez cela dit, ce n'est pas un vrai coup de gueule, peut être une légère frustration d'avoir lu une histoire qui n'avance pas assez vite. ça reste malgré tout toujours aussi palpitant !