45 074 Avis BD |19 425 Albums BD | 7 702 séries BD
Accueil
Tome 25 : sang pour sang
 

Walking Dead, tome 25 : sang pour sang

 
 

Résumé

Walking Dead, tome 25 : sang pour sangAfin d'acceder au résumé de Walking Dead, tome 25 : sang pour sang, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Walking Dead, tome 25 : sang pour sangC’est quand on lit le suspense insoutenable de fin de tome précédent, et qu’on se dit vivement la suite, qu’on se rend compte que même après 25 tomes, la série continue de fonctionner à merveille.

Et voici donc ce 25ème tome, qui commence d’entrée par les réactions de Rick et ses camarades devant les têtes de leurs camarades. C’est violent et émouvant, on oublierait presque que nous sommes dans une fiction. Bien sûr, comme c’est souvent le cas dans WD, après une telle émotion, suivent de longs passages assez verbeux où les nombreux personnages se posent des questions sur l’attitude à tenir devant ce nouvel ennemi. On n’oubliera pas aussi le passage presqu’entièrement muet où on annonce aux gens le décès de l’être cher, suivi par l’enterrement. Bref, tout ça pour dire que les silences, les passages relationnels, peuvent paraitre ennuyeux et pourtant ils ne sont pas moins indispensables pour rendre le récit plus crédible, plus profond, qu’une simple baston entre êtres humains et zombies.

C’est pour cela que j’aime aussi "Walking Dead", pour les moments où on sent un Rick qui doute, on sent la peur, la rage et la soif de vengeance chez les habitants des deux villages. Il y a surement aussi quelques passages que je trouve exagérés, on sent que le scénariste en a encore sous le pied et le garde pour plus tard : la fille des chuchoteurs et Negan ne sont (par exemple) certainement pas là par hasard, car globalement on est en droit de se demander ce qu’ils font encore là, car leur présence est plus encombrante qu’autre chose.

Enfin, ce tome est malgré tout assez pauvre en action. Ceux qui ne jurent que par cela en seront pour leurs frais, les autres pourront encore s’extasier devant la capacité des auteurs à mettre en scène tous ces personnages, et à rendre crédibles toutes leurs relations dans un monde où il ne fait toujours pas bon vivre. Tout cela en attendant un affrontement qui se rapproche à grands pas.


Chronique rédigée par Olivier73 le 06/04/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Olivier73Reflet de l'avatar de Olivier73
Statistiques posteur :
  • 1667 (80,84 %)
  • 35 (1,70 %)
  • 360 (17,46 %)
  • Total : 2062 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 8,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Mars 2016

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Walking Dead, tome 25 : sang pour sang, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 5 2017
   

Suite à la barbarie perpétrée par les chuchoteurs, le peuple emmené par Rick ne demande qu’une chose, la vengeance. Mais Rick hésite, ne voulant pas que sa société modèle ne retombe dans ses instincts primaires dont il a eu tant de mal à la sortir. Avec cette trame, l’auteur fait monter une tension bien palpable, un suspense bien prenant, qui vient réveiller tant le lecteur que les habitants d’Alexandria, qui s’étaient un peu assoupis dans leur calme retrouvé depuis quelques tomes. On revient ici sur quelques idées fortes, et surtout sur une menace constante. Mais un peu comme dans le cycle avec Negan, le principal ennemi de l’homme n’est plus le zombie (on n’en verra d’ailleurs aucun dans tout cet album), mais bien l’homme lui-même. La nouveauté ici, c’est que la tension monte au sein même du clan de Rick et de ses meilleurs compagnons (Maggie, Eugène) : on n’est plus, comme ce fut la cas par avant, dans une menace qui vient de l’extérieur (même si celle-ci existe toujours). Bref, le scénariste réintroduit de la tension et de la menace après quelques albums de calme, et cela donne un nouveau coup de fouet au scénario, ce qui est plutôt une bonne chose.

A noter également qu’après deux tomes environ dans lesquels on avait l’impression que le scénariste délaissait le personnage de Rick pour se concentrer sur celui de Carl, voilà que notre héros historique revient au cœur du récit, revient au cœur des tensions et des décisions. Je trouve que le personnage de Rick était maintenu très en périphérie de l’histoire et le voir reprendre les rênes de cette aventure n’est pas pour me déplaire. D’autant qu’il est conseillé par Négan, ce qui s’annonce prometteur.

Il y toujours une narration assurée avec efficacité, notamment dans toutes ces vignettes muettes qui en disent long et qui permettent de rendre la tension et les ressentiments d’autant plus palpables. Il y a également, ce dessin que l’on pourra trouver une nouvelle fois en-dessous, certains personnages étant toujours méconnaissables dans certains passages (à commencer par Rick lui-même, qui semble plus ou moins vieux en fonction des prises de vues).

Après deux albums un peu calmes, voilà que le tension, annoncée par les dernières pages du tome précédent, gonfle gentiment. On attend maintenant que ca explose et on en salive d’avance.

28 5 2016
   

Arrgggg, quel supplice de voir la parution de ce vingt-cinquième volet reprenant les épisodes US #145 à #150 retardé de plusieurs semaines après le cliff-hanger insoutenable du tome précédent !

La dernière planche du vingt-quatrième album montrait en effet une douzaine d’habitants de la communauté de Rick décapités par les Chuchoteurs, leurs têtes plantées sur des pics afin de délimiter la frontière avec leur camp. Très logiquement, cette suite se concentre sur la réaction de Rick et des autres membres de la communauté face à l’acte barbare commis par ces étranges individus qui se cachent sous un masque de chairs pour passer inaperçu aux yeux des vrais morts-vivants.

Alors que la plupart des habitants réclament une vengeance sanglante, Rick prône pour une fois la réflexion et demande aux autres de ne pas céder à la violence irréfléchie. Il n’a en effet pas envie de mettre en péril tout ce qu’ils ont construit pour aller combattre ce groupe qui ne cherche pas à reconstruire l’ancien monde, mais qui souhaite vivre en harmonie avec les morts-vivants dans ce nouveau monde et qui semble même avoir une horde sous son emprise.

Ce tome est donc marqué par la tension qui règne au sein de la communauté de Rick. Tout au long du récit, le lecteur sent que la situation peut dégénérer à tout moment. La plus grande menace pour Rick se situe d’ailleurs une nouvelle fois au sein de sa propre communauté et la réflexion tenue par les auteurs concernant la réaction adéquate face à un tel acte de barbarie est particulièrement intéressante. Ce tome de transition n’est donc pas porté par l’action, mais se focalise sur les personnages. Des doutes de Rick aux larmes d’Alpha, Robert Kirkman soigne une nouvelle fois la psychologie des différents protagonistes au sein d’un album plus bavard, mais pas forcément moins intéressant.

Visuellement, Charlie Adlard se fait aider par Stefano Gaudiano à l’encrage depuis quelques tomes et le duo continue de gagner en efficacité. Une collaboration fortement saluée car elle permet d’augmenter le rythme de production sans nuire à la qualité de l’ensemble.

Allez, vite le suivant !