46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
 

Vinland Saga, tome 11

 
 

Résumé

Vinland Saga, tome 11Afin d'acceder au résumé de Vinland Saga, tome 11, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Vinland Saga, tome 11Depuis la fin du huitième tome, Thorfinn n’est plus un guerrier viking, mais un esclave de la péninsule du Jutland au Danemark, qui a perdu toute raison de vivre depuis que l’assassin de son père a été tué. Ce nouveau cycle plus campagnard, qui permet de découvrir le milieu paysan et la manière dont les esclaves sont traités, prend cependant une nouvelle tournure au cours de ce tome.

Grâce à leur travail dans la ferme de Ketil, Thorfinn et Einar commencent en effet à entrevoir l’espoir de se libérer de leur condition d’esclave assez rapidement. Pour Thorfinn, qui s’était transformé en une enveloppe totalement vide à la fin de sa quête vengeresse, cet espoir de liberté offre de nouvelles perspectives. De plus, plusieurs nouvelles menaces se profilent à l’horizon. Il y a tout d’abord un esclave qui tue son maître dans une ferme voisine, mais il y a surtout le retour de Knut sur le devant de la scène. Le roi d’Angleterre se rend en effet au chevet de son frère aîné à la base militaire de Jelling et la nouvelle stratégie royale risque bien d’avoir des effets sur le futur de Thorfinn.

Le personnage phare de cet onzième volet n’est donc pas Thorfinn, mais Knut. Lui qui était encore un froussard lors du cycle précédent, c’est métamorphosé en un monarque charismatique et autoritaire. L’évolution du personnage est donc particulièrement intéressante et je me réjouis déjà de la perspective d’éventuelles retrouvailles entre Thorfinn et Knut lors du tome suivant.

Visuellement, Makoto Yukimura continue également d’en mettre plein la vue en proposant des personnages expressifs et particulièrement charismatiques et en intégrant à nouveau quelques scènes de combat très dynamiques.

J’adore cette saga !


Chronique rédigée par yvan le 18/01/2014
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,27 7,27 7,27
Acheter d'occasion : 14,30
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Décembre 2012

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Vinland Saga, tome 11, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 7 2014
   

Comme je ne fais pas partie de ceux qui n'aimaient pas ce début de deuxième cycle, c'est sans surprises que j'ai bien aimé ce 11ème tome.
Comme le disent avant moi Yvan et Gdev, c'est un tournant que l'on suit ici, le retour de Knut, en plus méchant. L'auteur a du se rendre compte que sa saga s'éloignaient de la cruauté des Vikings vers quelques choses de plus champêtre.
Revirement de situation donc, c'est reparti pour de la baston, la stratégie pour porter la couronne et diriger le pays reviennent sur le devant de la scène.
Le rythme change, mais comme j'avais aimé avant, je ne trouve pas ça meilleur, juste différent.
En tout cas ce tome laisse présager un retour de Thorfinn sur les champs de bataille, et j'ai hate de voir ça aussi.

17 6 2014
   

Avec ce tome, la série revient à son meilleur niveau. On quitte le rythme un peu lent de cette ferme dans laquelle travaillent Thorfinn et Einar pour se concentrer sur Knut. Celui qui s'est révélé à tous petits pas au fur et à mesure des 8 premiers tome de la série, celui qui n'apparaissait que furtivement dans le neuvième et pas du tout dans le dixième tome, est au centre de ce nouveau récit : une personnalité d'autant plus intéressante maintenant que l'on a suivi son évolution, un prince qui devient roi grâce à une entourloupe, un roi qui se veut sanguinaire. Le personnage est bien campé, trouble et noir comme il faut, et ses intentions envers son vassal Ketil le rapproche inexorablement de Thorfinn. Il y en a un autre qui se rapproche de Thorfinn, c'est Leif Eriksonn. Ainsi, avec ce tome, on oublie toute l'errance agricole du scénario depuis le tome 8 pour faire une synthèse du premier cycle : depuis l'enfance de Thorfinn dans son village auquel appartient Eriksonn, jusqu'à la mort d'Askeladd qui permet aujourd'hui à Knut de prendre le trône du Danemark. On comprend toutefois qu'il fallait certainement passer par cette ferme de Ketil pour redistribuer les cartes, et pour créer une situation qui sera explosive lorsque Knut rencontrera à nouveau Thorfinn. Je regrette pour ma part que toute cette partie ait été un peu longue, mais ce tome permet de réinssufler du rythme dans la série, rythme un peu perdu, et surtout de promettre des développements futurs particulièrement agités.