46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 13 : 13
 

Vinland Saga, tome 13 : 13

 
 

Résumé

Vinland Saga, tome 13 : 13Afin d'acceder au résumé de Vinland Saga, tome 13 : 13, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Vinland Saga, tome 13 : 13Le treizième tome de cette saga viking vient clôturer le deuxième cycle de la série, celui de la ferme de Ketil. Le roi Knut vient faire payer à ce dernier sa trahison, dont il a été accusé à tort mais dont il n'a pas su se dépêtrer. Dans le même temps, Thorfinn, Einar et Arneis attendent leur châtiment : Arnéis, pour avoir tenté de fuir avec Gadar dans le tome précédent, et Thorfinn et Einar, pour l'avoir aidée, sans grand succès. Mais finalement, ces trois personnages, qui semblent être au centre du récit depuis le tome huit, ne sont ici que spectateurs. Spectateurs de la guerre entre les forces du roi Knut et l'armée de paysans de Ketil. Et c'est encore une fois ce que l'on peut reprocher à cet album : Thorfinn est mis à l'écart, alors que les capacités développées pendant les 8 premiers tomes de la série l'aurait destiné à être au coeur de la bataille. Certes, le personnage de Ketil est intéressant (notamment lorsqu'il tombe dans une sorte de folie, notamment lorsque des révélations sont faites sur son identité), le combat entre les forces royales et vassales est assez prenant (comme depuis le début de la série, les scènes de combat sont impressionnantes), le personnage de Thorgeir prend de l'importance, le Serpent gagne en sympathie, et une touche dramatique est introduite autour du personnage d'Arneis. Mais tout cela se joue sans le lecteur, qui s'est attaché au destin de Thorfinn, lequel reste très en périphérie de cette histoire.

Le dessin reste très clair et aéré, et suffisamment détaillé pour être appréciable. Les scènes de combat sont le lieu de toutes les exagérations en la matière, comme on en a maintenant l'habitude depuis le début de la série. Le trait du dessinateur assure une grande partie du spectacle de cet album, et nous ferait presque oublier que cela fait quelques tomes maintenant que la trame générale n'avance plus.

Mais les dernières pages promettent un nouveau cycle. Un nouveau cycle qui lorgne vers de nouveaux horizons, avec le Vinland en ligne de mire. Le Cycle de la ferme de Ketil a permis à Thorfinn de gagner en sagesse, de se faire un nouvel ami, mais n'apportait pas grande nouveauté sur la trame principale. On ne peut qu'espérer que ce tome marque définitivement la fin de ce cycle pour en ouvrir un nouveau qui nous parlera bel et bien du Vinland car jusqu'à maintenant, cette notion n'apparaît que dans le titre et très peu dans les pages de cette série.


Chronique rédigée par gdev le 24/02/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3286 (74,23 %)
  • 367 (8,29 %)
  • 774 (17,48 %)
  • Total : 4427 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Novembre 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Vinland Saga, tome 13 : 13, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 10 2015
   

C’est peut-être le dernier tome de ce cycle et il est enfin question du Vinland, il était temps. Un tome finalement à l’image de ce second cycle : Thorfinn accompagné de Einar et Arnéis vont recevoir leur châtiment pour avoir désobéi. Pendant ce temps une guerre éclate entre les paysans de Ketil et les vikings. On se dit qu’une guerre c’est l’occasion pour Thorfinn de s’exprimer pleinement, vu qu’il a mis tout le premier cycle à s’entrainer pour occire. Il n’en est rien, le héros est faiblard, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Pire, il prône même la non-violence. Moi je veux bien, mais Thorfinn en Ghandi, faudrait peut-être voir à pas trop exagérer. Ça donne envie de lui donner quelques baffes et de lui dire « mais défends toi bon sang !!! ». Bref, la guerre se fait sans lui, à coup de tranchage de gorge, de bras et autres membres. Le sang gicle à outrance mais on a maintenant l’habitude, et puis il faut bien reconnaitre que ça donne du rythme, parce qu’il ne faut plus trop compter sur Thorfinn pour cela…
Vous allez penser que je lui en veux (à juste titre) donc je vais m’arrêter là pour ce treizième tome, qui se lit bien et reste agréable malgré tout.