45 122 Avis BD |19 449 Albums BD | 7 704 séries BD
Accueil
Tome 18 : Par des temps incertains
 

Valérian, tome 18 : Par des temps incertains

 
 

Résumé

Valérian, tome 18 : Par des temps incertainsAfin d'acceder au résumé de Valérian, tome 18 : Par des temps incertains, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Valérian, tome 18 : Par des temps incertainsPersonellement je n'ai pas aimé. Le début de l'intrigue, pour commencer : des divinités qui s'inquiètent de leur destin, ça tient à peine debout. Et puis tant qu'on y est, que deviennent Allah, Bouddah, Brama, Vishnou, Zeus et consorts ? Pourquoi se limiter à la sainte trinité Chrétiene ? Le reste du scénario est tout aussi décousu. Toute les cinq minutes, il y a un gadget qui sort d'on ne sais où, du genre "Heuresement que j'ai gardé les vêtements de notre précédent passage", ou "Heuresement que j'ai gardé le numéro de téléphone de M. Albert", et ainsi de suite. Et enfin, le texte est constellé de références aux anciens albums (voir le tome 1, le tome 2, etc ...), procédé dont j'ai horreur.

Sinon, le dessin est très bien, toujours dans le style ligne claire. Il y a quelques cases au début qui sont faites au pinceau, me semble t-il, mais le procédé est abandonné par la suite, ce qui n'est pas un mal. Il y a beaucoup de dynamisme dans le dessin, les vignettes sont de toutes les tailles, y compris rondes, avec quelquefois des dessins qui débordent de la case pour ajouter à l'intensité (notament les foudres de Dieu le père), ce qui rattrape un peu l'ensemble.

C'est très loin d'être le meilleur album de la série, c'est le moins qu'on puisse dire. On ne le sais pas encore, mais ce tome va cloturer le cycle, et à ce titre il devient indispensable à la collection. Volà, achetez cet album si vous êtes collectionneur, sinon, choisissez en un autre.


Chronique rédigée par Mike2a le 02/01/2007
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Mike2aReflet de l'avatar de Mike2a
Statistiques posteur :
  • 448 (93,33 %)
  • 26 (5,42 %)
  • 6 (1,25 %)
  • Total : 480 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,39 11,39 11,39
Acheter d'occasion : 29,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.90
Dépôt légal : Aout 2001

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Valérian, tome 18 : Par des temps incertains, lui attribuant une note moyenne de 2,90/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 12 2017
   

Ça y est ! Nos héros s'attèlent enfin à résoudre leur principal problème : qu'est devenue la terre du futur ?
Et pour ça, un maximum de personnages et de lieux anciennement rencontrés seront nécessaires, il en fallait pas moins : les Shingouz, la sainte trinité (vrais ou usurpateurs ? Christin laisse planer le doute ), M.Albert, les héros de l'équinoxe, Shroeder et Sunrae (tome 1), Hypsis, Point Central, la terre des années 80, etc...
J'ai bien aimé cet album moi. Même si tout n'est pas toujours très clair, au moins on raccroche enfin à la trame principale qui est de savoir ce qu'est devenue la terre et Galaxity, et de belle manière.
On sait que depuis le début Christin aime taper sur les religions, les grosses multinationales, les systèmes politiques en tout genre... toutes sortes de choses qu'il juge invariablement pouries et mafieuses. Il ne s'en prive donc pas ici encore.
L'image qu'il donne de Dieu, Jésus et le saint esprit peut être un peu dérangeante car trop désacralisante, mais ça passe car il laisse entendre que ça ne pourrait être qu'une bande d'usurpateurs. Et même s'il rajoute le personnage de Satan, le doute reste permis car ce dernier paraît bien peu redoutable comparé à ce qu'on attend du personnage.
Moi je trouve cette aventure bien menée. Bien plus intéressante en tout cas que les deux dernières avec cet agaçant Califon. Et surtout cet album à l'énorme qualité de nous remettre sur la piste de la terre.
On aborde aussi le thème des mondes parallèles, ou plutôt des histoires parallèles pour un même monde, avec la bonne idée de ramener sur la scène Shroeder et Sunrae, dans une ligne historique où ils n'auraient jamais rencontré Valérian et Laureline.
Je trouve donc que les auteurs ont bien rattrapé la série, qui commençait à tourner un peu à vide, qui plus en raccrochant au principal sujet : la disparition de la terre.

8 2 2013
   

Je trouve que dans cet album, le scénariste reprend du poil de la bête. Il s'est peut-être rendu compte qu'il était resté très éloigné de la trame principale de cette série et c'est d'ailleurs à se demander s'il en reste une. Alors, c'est un petit peu aux forceps que l'auteur tente de revenir sur cette galaxity qui n'existe plus, et tente de reboucler avec le grand big bang qui finalement n'a pas eu lieu. Pour ce faire, on fait référence à beaucoup de tomes précédents, comme pour appuyer cette volonté de souligner un continuité qui n'existe plus depuis longtemps. Entre autres, on nous ressort la Sainte Trinité dont on ne comprend pas toujours le discours sur la planète Terre qui doit être rentable. C'est là, je trouve, où l'on peut constater combien cette série s'est perdue en cours de route : on sent cette volonté de réinsuffler un semblant de dynamique, on s'appuie sur des personnages croisés dans les tomes précédents mais on sent également que le scénariste n'y croit plus et les actions s'enchaînent de façon bien inconfortable. ll y a une espèce de folie qui s'empare de cet album, et si j'apprécie que l'auteur revisite la religion dans ce style un peu loufoque qui lui est propre, je me demande bien où il veut nous emmener.

C'est un album qui tente de renouer avec un semblant de trame principale, mais ca reste extrêment confus et le lecteur est toujour perdu.

Krypton :Une BD décevante... Note de l'album : 2,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
26 4 2011
   

Cet album m'a laissé sur une impression mi-figue, mi-raisin.
Côté lumière, des dessins et une mise en page remarquables (comme souvent ), des personnages pleins de verve, nouveaux (ce diabolique Sat aux allures de Jal) ou déjà vus (le retour de Schroeder, de Sun Rae, de M. Albert ou de la trilogie d'Hypsis), une ouverture vers l'avenir avec Galaxity dont on sait maintenant qu'il se cache dans un trou noir (sic).
Côté ombre, une intrigue plutôt inconsistante avec cette entreprise Vivaxis qui sonne vraiment faux, et un renvoi trop systématique à des albums passés (on dirait parfois un "best of" paresseux des classiques d'antan - voir l'apparition inutile des 3 Héros de l'Equinoxe), avec l'impression de reprendre les recettes qui ont marché il y a 10 ans, entre Châtelet/Brooklyn et Inverloch/Hypsis.
Bref, l'impression que la série s'essouffle un peu, même si de nombreuses qualités persistent.

1 5 2009
   

Alors là, je suis perdu. Et nettement moins satisfait encore qu'au tome précédent.
J'ai dû être victime d'un glissement temporel, ou de l'échelle des ans.
Je trouve ce tome décousu, peu cohérent.
Il s'agit plus d'une suite de récits que d'un vrai tout, avec des protagonistes au comportement décousu, aux apparitions iconoclastes.
La multiplication d'astuces ou de gadgets de la part des 2 héros est aussi dérangeante que l'introduction d'une simili-religion, de rencontres improbables ou artificielles.

Bref, je me suis ennuyé ferme, me demandant où (à part recoller les morceaux temporels dus à l'explosion de la terre en 1986- la belle, mais peu lisible, chronologie du début l'indique-l'esthétisme n'est pas tout) les auteurs voulaient en venir.

Certes, c'est de la SF, on est servis.
Mais côté qualité, cette dispersion des sujets, cet éparpillement des lieux et des thèmes n'aide pas à garantir la qualité.
Et si on revenait aux fondamentaux ?