45 122 Avis BD |19 449 Albums BD | 7 704 séries BD
Accueil
Tome 16 : Otages de l'Ultralum
 

Valérian, tome 16 : Otages de l'Ultralum

 
 

Résumé

Valérian, tome 16 : Otages de l'UltralumAfin d'acceder au résumé de Valérian, tome 16 : Otages de l'Ultralum, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Valérian, tome 16 : Otages de l'UltralumEncore un excellent album qui, sur un scénario archi revisité (rapt d'un enfant, demande de rançon) à le mérite exceptionel de nous tenir en haleine jusqu'à la fin du tome. Bien sûr, le fait que l'auteur nous dévoile un peu plus de la plastique de Laureline peut y être pour quelque chose ... non ?

Blague à part, le scénario reprend nombre de recettes qui ont fait leur preuve : les Shingouz, le tchoung traceur, la romance de Jal (le Terrien) et Kistna (l'extra-terrestre immortelle), le schiarfneur, et bien d'autres. On découvre aussi de nouveaux personnages qui vont devenir récurents : le quatuor Mortis, le double détective, le kalifon, et d'autres encore.

Le graphisme s'essaye à un genre peu utilisé jusqu'à présent : les grandes images au format A4 incrustées de vignettes où l'histoire se poursuit. C'est un effet assez saisissant qui donne de l'ampleur au récit, je conseille surtout les premières pages de croisière dans l'espace où Mézière s'en donne à coeur joie.

Au total, une très bonne aventure de Valérian qui trouvera une sorte de suite dans l'album suivant : "L'orphelin des astres".


Chronique rédigée par Mike2a le 24/08/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 448 (93,33 %)
  • 26 (5,42 %)
  • 6 (1,25 %)
  • Total : 480 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,39 11,39 11,39
Acheter d'occasion : 19,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.90
Dépôt légal : Juin 1996

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Valérian, tome 16 : Otages de l'Ultralum, lui attribuant une note moyenne de 3,90/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 12 2017
   

Un gros album de 60 pages, rien que ça ! Cette fois nos héros sont entraînés dans une aventure bien malgré eux. Ils prenaient un peu de bon temps en croisière grâce à tout l'argent qu'ils avaient gagné précédemment et après avoir enfin pu faire retaper leur astronef, devenu rutilant comme un sou neuf. Et voilà-t'y-pas qu'ils se retrouvent embarqués dans une affaire d'enlèvement d'enfant !
On retrouve beaucoup de personnages connus et on en découvre encore de nouveaux assez marquants, comme ce quatuor mortis ou ce petit califon, sorte de Abdallah de l'espace.
C'est un album qui n'apporte rien à la trame principale si ce n'est que l'on constate que le vaisseau spatial de Valérian a été remis à neuf. Et comme au précédent, je n'ai pas réussi à être vraiment enthousiasmé. Le personnage du califon ne m'emballe pas, la scène du vol du bestiaux lyophilisé à travers toutes les cellules de point central que l'on connaîssait déjà est inutilement longue. .. Je ne sais pas vraiment ce qui n'a pas pris dans la mayonnaise à mes yeux mais ça n'a pas pris.
Ça reste cependant une lecture bien sympa avec des pages très jolies du grand Mézières.

25 1 2013
   

Voici un bon album de la série, qui allie assez intelligemment action et humour. Un action entrainante autour de l'enlèvement d'un enfant, dans lequel seront impliqué Laureline et Valérian, qui nous sort en prime une petite dénonciation du pouvoir, et de l'exploitation de l'extra-terrestre par l'extra-terrestre. Car derrière tout cela, il y a une petite critique sociale qui sent le Zola revisité... Il y a cet humour omniprésent, porté notamment par des personnages hauts en couleur : le quatuor Mortis, le détective à deux têtes, le schniarfeur, le Kalifon lui-même... Tout cela amène une dose d'intérêt supplémentaire à cet album, qui se permet même de faire réapparaître des personnages déjà croisés, comme Kristna et Jal. J'ai encore un peu de mal à situer Jal dans cette série, d'autant qu'il a pris un sacré coup de vieux dans cet album, mais à part ce personnage, chacun trouve sa place assez naturellement. C'est une bonne histoire divertissante, au ton parfois moralisateur, qui est rehaussé par quelques nouveautés graphiques qui donnent un caractère plus moderne à cette production.

Krypton :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
26 4 2011
   

Après deux tomes plutôt moyen (« Les Armes Vivantes » et « Le Cercle du Pouvoir »), moyen surtout au plan du dessin, on retrouve ici avec « Otages de l’Ultralum » un Mézières superbement motivé qui nous livre 59 excellentes planches. Quel régal pour les fans!
Du très très bon Mézières!!
L'histoire quant à elle est bien prenante (Valérian à la recherche de Laureline qui s’est faite enlevée en compagnie d’un califon énervant mais sympathique) et drôle. On retrouve aussi de vieux compères. Bref une très bonne aventure intéressante servie par un dessin d’excellente qualité : du très bon Valérian comme on en voudrait toujours.

17 4 2009
   

J'ai fait un grand pas en avant, du tome 2 au tome 16.
Pourtant, l'enchaînement se passe bien, et on peut se téléporter sans problème en avant dans la série. Je tenterai plus tard de revenir en arrière.

Valérian et Laureline sont là, égaux à eux mêmes, puissants dans l'action ou l'expression, drôles.
J'ai bien aimé l'apparition de Kistna, dont le côté énigmatique voire hermétique évolue peu à peu. J'ai ressenti ses souffrances antérieures.
Le détective à deux têtes m'a aussi bien plu, de même que le schniarfeur, efficace et basique à souhait, mais capable de choix émotionnels, parfois.
Le dessin est encore de qualité (un accessit pour les décors, un bémol pour certains visages très lisses).

Et après tout, une histoire d'enlèvement, pourquoi pas ?
Ce que j'ai bien aimé est la prise de conscience humanitaire dans les champs d'exploration. Décidément, cette série ne manque ni de valeurs ni de pouvoir de revendication.
Faire passer des idées en SF, respecter des références (de qualité) et les transmettre, ces auteurs me plaisent bien, oui.
Et cette série trouve grâce à mes yeux.