45 122 Avis BD |19 449 Albums BD | 7 704 séries BD
Accueil
Tome 20 : L'ordre des pierres
 

Valérian, tome 20 : L'ordre des pierres

 
 

Résumé

Valérian, tome 20 : L'ordre des pierresAfin d'acceder au résumé de Valérian, tome 20 : L'ordre des pierres, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Valérian, tome 20 : L'ordre des pierresEt voilà le deuxième tome du nouveau cycle des aventures de Valérian. Toujours avec le même principe ridicule : la terre a disparu dans le passé, et Valérian et Laureline s'obstinent à la chercher dans l'avenir. Alors qu'il serait si simple de revenir dans le passé, d'empécher qu'elle disparaisse, et de revenir au présent pour vérifier que tout va bien. Ou alors, pourquoi ne pas aller dans le futur voir si la terre est revenue, de savoir pourquoi, et de s'épargner ainsi bien du travail ? Non, c'est plus simple de se casser le c... dans les délires de l'espace temps.

Bien, on l'a compris, je ne pense pas vraiment du bien du scénario. Je trouve un peu ridicule d'être capable de voyager dans le temps, quelquefois à 5 minutes près, et d'arriver en retard à ses rendez-vous. Ce qui sauve surtout cet album, ce sont les dessins de Mézières, qui sont toujours exceptionnels. La tentative de passage à la peinture, assez mal réussie à mon goût dans le tome précédent, est beaucoup mieux réussie, on sent que le dessinateur maîtrise beaucoup mieux sa technique. Donc globalement, du point de vue scénario, c'est très mauvais, du point de vue dessin c'est très bon.

Il n'en reste pas moins qu'on a attendu trois ans cet album, qui est loin d'être une réussite. Donc si vous êtes collectionneur, ça va, si vous voulez découvrir la série, surtout n'achetez pas celui là, il n'en vaut pas la peine.

Pauvre, pauvre, pauvre Valérian, qu'es-tu donc devenu .......


Chronique rédigée par Mike2a le 13/07/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 448 (93,33 %)
  • 26 (5,42 %)
  • 6 (1,25 %)
  • Total : 480 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 1,50 Originalité
  • Scénario : 1,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,39 11,39 11,39
Acheter d'occasion : 29,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Janvier 2007

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Valérian, tome 20 : L'ordre des pierres, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 2 2013
   

Ce tome est à peine mieux que le précédent mais il n'y a pas de quoi crier au génie. A peine mieux parce qu'après un tome où il ne s'est pour ainsi dire rien passé, voilà que le scénariste nous propose un semblant d'action et d'aventure. Le tout est toujours enrobé d'un humour qui vient combler les trous dans le scénario : autant dire qu'il y en a beaucoup. Parce que, au niveau du scénario, ca reste quand même très léger, et le scénariste a encore du mal à présenter clairement les idées : personnellement, je n'ai rien compris à ces monolithes, je n'ai rien compris au concept de l'ouvre temps (cette petite boule dont on se demande d'où elle vient) ni comment et pourquoi on faisait le lien entre cette notion et les humains. Tout semble ainsi être introduit au chausse pied et la seule chose que je garderai de cet album, ce sera certainement ce dessin ainsi que la présence d'un Corto Maltèse revisité. A part cela, l'abum semble assez vide et finalement le "rien du grand rien désert dans un autre ailleurs et à un autre moment" (ou quelque chose d'approchant) m'a fatigué. Je retiens ce "rien de rien" pour cet album, si ce n'est encore une fois, les nouvelles tentatives techniques du dessin, sur lesquelles on ne s'attarde pas, les actions mises en scènes étant également incompréhensibles.

Krypton :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
26 4 2011
   

Un bon Valérian, c'est une alchimie subtile, entre de la science fiction, de la fantasy,de la fantaisie, quelques réflexions philosophiques, des personnages haut en couleurs (le trimvirat de Rubanis par exemple), et de l'humour. Cela fait beaucoup de choses. Tous les albums ne me plaisent pas. Je n'avais pas acheté le précédent. Pour l'ordre des pierres, je n'ai pas hésité, après l'avoir à peine feuilleté. Tous les ingrédients sont là. Le mélange est réussi. On a un album intéressant, une histoire prenante, un beau dessin.
Je tiens aussi à saluer les auteurs, grâce auxquels cette série ne s'essouffle pas, contrairement à d'autres. Pourtant, ce n'est pas facile de faire un Valérian.
Il y a une originalité, un souffle, et qui se renouvelle. Ce dernier album est très réussi dans son genre.

4 3 2010
   

Grande 1ere : Une nouvelle série est née ! Exit Valérian bonjour Valérian ET Laureline ! Il était temps de mettre la belle à l’honneur !
La couverture est bien sombre, comme l’avenir de l’univers avec ces monolithes tout droit sortis de 2001 l’odyssée de l’espace. Depuis ce film, cette forme est devenue le symbole universel d’une puissance qui nous dépasse, (divine ?). Mais les utiliser en personnages, au niveau expressif c’est un peu limité.
Nos héros adoptent la jeune Ki Gaï, très sympathique mais qui n’est qu’une seconde Laureline en plus jeune. Un caractère nouveau aurait apporté un plus.
Le scénario est assez confus, mais qu’on puisse suivre ne semble pas être le souci 1er des auteurs. J’imagine qu’eux même, on eut bien du mal à conserver une cohérence pour boucler ces aventures spatio-temporelles : ce thème et la cohérence ne vont pas bien de paire.
Non, le point fort la dedans c’est la réflexion sur notre société qui se cache derrière, et qui fait mouche. Le Triumvir est, à ce sujet, tout symbolique : ils représentent l’ordre, le business et la magouille, les 3 mamelles de la domination du monde.
Pour le dessin, j’aime ce que fait Mézières, mais les superbes planches figurant le Grand Rien (ex : p.25) nous rappellent qu’il peut faire beaucoup mieux que les planches classiques qui, à côté, semblent de simples esquisses. Cela dit ça reste très énergique et créatif.
On sent que la création de cet album (comme une bonne poignée qui le précède) découle d’une mécanique bien rôdée. Il n’y a plus la fraicheur créatrice des 1ers volumes. Mais ça reste divertissant et agréable à lire.

Après relecture en 2017:
C'est amusant comme on voit ou pas des choses d'une lecture à l'autre. Je vais pas changer mon commentaire d'origine mais je rajoute un demi point. Après une relecture (attentive) depuis le tome 1 je ne le trouve plus aussi confus. Même si les scénarios de Valérian n'ont jamais été très limpides, je trouve que celui ci suit le fil d'une histoire finale assez bien construite. Et surtout, une histoire à la hauteur du grand final que les auteurs veulent donner à la série. C'est suffisamment fort et original.

8 5 2009
   

Je trouve que la série est repartie. C'était déjà un peu le cas au tome précédent, mais là, ça redevient crédible, cohérent, suivable.
On retrouve une certaine stabilité dans le récit, moins fou-fou, plus homogène en temps et en lieu.
Les clans sont clairement identifiés, et, même si l'histoire se construit avec nous, certains des nouveaux protagonistes s'avèrent fort sympathiques, et prometteurs (mais qu'est ce que Valérian et Laureline sont forts !).
Alors oui, c'est clair que les auteurs nous proposent parfois de "grosses ficelles" (c'est ça le "métier !") mais il est agréable de voir le récit se dérouler, tranquillement.
Et, pour une fois, j'ai sentie crédible cette vision de la terre, moins vue comme un but ultime. Sa quête de vient plus une recherche, une interrogation et je trouve ça moins pesant.
Bref, je reprends goût à Valérian, série qui mérite quand même qu'on y jette un petit coup d’œil, par ses trouvailles (le Tchoung traceur...) et certaines de ses anticipations.

23 12 2007
   

Tiens... surprise... Laureline est associé au nom de Valérian en couverture de l'album. La seule surprise aussi...
Pour le reste : l'empire terrien n'existe plus et nos amis ne sont plus des agents de Galaxity. Et que font-ils ?... ben ils recherchent leurs origines et cette bonne vieille Terre qui -peut-être- se cache dans un repli du temps. Oh, comme c'est nouveau comme postulat, ça !...
J'avoue être resté sur ma faim. Autant j'ai apprécié nombre des albums précédents, autant j'aimais parcourir leurs aventures semaines après semaines- dans mes bons vieux "Pilote", autant cette "nouvelle série" ne m'attire guère.
Terminées les bagarres où l'on dégommait monstres hideux et créatures fantastiques à coups de désintégrateurs à particules ioniques intégrées... je suis entré dans un album d'une sorte de "nouvelle série" plutôt sage. Plus de grande épopée intergalactique mais plutôt une saga, une geste assez métaphysique qui traite plutôt des comportements des intervenants.
J'ai été entraîné dans une sorte de quête "au-delà de rien" où j'aî même à nouveau rencontré quelques personnages intéressants d'albums antérieurs.
Tout ça pour quoi ?... à vrai dire, je me suis senti un peu égaré dans cet album ; ne retrouvant plus mes repères d'antan.
J'appose donc une note moyenne en attendant la suite... mais sans plus grande impatience.
Album bien fait, au graphisme reconnu et bien enlevé ; mais assez déroutant -je pense- pour les "initiés" de la saga.