45 976 Avis BD |19 906 Albums BD | 7 826 séries BD
 

Usagi Yojimbo, tome 28

 
 

Résumé

Usagi Yojimbo, tome 28Afin d'acceder au résumé de Usagi Yojimbo, tome 28, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Usagi Yojimbo, tome 28C’est toujours un plaisir de retrouver Usagi et ce 28ème ouvrage ne dérogera pas à la règle. Comme souvent dans cette série, on nous proposera avant tout des histoires courtes et la première de ces histoires est remarquable de qualité. Elle nous plonge une nouvelle fois dans ce Japon médiéval, en mettant l’accent sur la religion et la mythologie, et en mêlant efficacement ces éléments avec l’honneur du samouraï japonais. Il en résulte un récit étonnant, plein de sensibilité, plein de magie, plein d’action avec ces brigands du scorpion rouge, et surtout une vraie force émotionnelle, notamment dans les dernières vignettes de cette histoire, où l’on voit un Usagi, plein de rage et de persévérance, tambouriner sur ce tambour incroyable. A noter que, dans ce récit, Usagi est surpris, comme le lecteur, affirmant ainsi une belle proximité avec ce dernier. Cette première histoire est à la fois touchante et mouvementée, comme on les aime.

Les deux petites histoires qui lui succèdent sont peut-être plus anecdotiques : l’une sur le Seigneurs de Hiboux, un être fantastique très mystérieux, qui ne fait qu’un passage rapide. On se doute que, comme souvent dans la série, le scénariste fait ici une simple piqûre de rappel, avant de consacrer une histoire plus longue avec ce personnage dans un futur tome. L’autre met en scène Kitsune et Kiyoko, qui vont encore mettre en place une arnaque, au grand dam d’Usagi.

En revanche, par la suite, le scénariste choisit de développer une histoire plus longue, sur la moitié de l’ouvrage environ. Dans cet album il y est question d’un maître d’une école d’escrime, Suzuki, qui, compte tenu de l’impuissance des pouvoirs publics, tente avec ses élèves de servir de remparts contre les assauts de la bande du scorpion rouge. Ancien ami du maître Katsuichi, il accueille Usagi avec plaisir. Mais le kidnapping du fils du gouverneur va faire tomber les masques des uns et des autres dans cette région, et Usagi prendra toute sa part dans ce lot de découvertes. Le récit commence comme tant d’autres, mais se finit en beauté, avec révélations sur révélations, et une bonne dose d’action qui dynamise le tout.

Le dessin reste d’une belle qualité. A ce stade, il y a une vraie maîtrise des personnages et des expressions. Un telle efficacité avec une telle simplicité, cela force le respect.

Mais la principale performance de cet ouvrage, c’est bien qu’au 28ème ouvrage, Usagi n’arrive pas à lasser.


Chronique rédigée par gdev le 10/11/2018
 
 
Statistiques posteur :
  • 3100 (74,30 %)
  • 335 (8,03 %)
  • 737 (17,67 %)
  • Total : 4172 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Acheter d'occasion : 13,07
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mars 2017