46 501 Avis BD |20 162 Albums BD | 7 884 séries BD
Accueil
Tome 1 : Les rues de Monplaisir
 

Urban Games, tome 1 : Les rues de Monplaisir

 
 

Résumé

Urban Games, tome 1 : Les rues de MonplaisirAfin d'acceder au résumé de Urban Games, tome 1 : Les rues de Monplaisir, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Urban Games, tome 1 : Les rues de Monplaisirla premiere chose qui m'a etonné avec cet album, c'est son epaisseur.
je suis un peu trop habitué aux 47 pages conventionnelles, alors ça fait plaisir de voir 80 pages d'un coups.

au niveau de l'histoire, j'ai été un peu déçu, je m'attendais à mieux, vu que j'aime bcp les autres scenar de Brunschwig.
en fait, le plus gros defaut de cette bd est que le scenariste fait souvent appel à quelques facilités, quelques libertés, pour ne pas bloquer l'histoire. Ca se voit trop, dommage.
et la fin est limite baclée...

le dessin est sympa, mais completement flingué par les couleurs vieillotes, genre 80's.

bref, faudra voir la suite...


Chronique rédigée par Kael le 11/09/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de KaelReflet de l'avatar de Kael
Statistiques posteur :
  • 313 (97,20 %)
  • 4 (1,24 %)
  • 5 (1,55 %)
  • Total : 322 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Octobre 1999

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Urban Games, tome 1 : Les rues de Monplaisir, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 8 2005
   

Imaginez un instant que pendant la poursuite d’O.J. Simson, retransmise live par la télé américaine, les spectateurs aient pu miser sur l'issue de la poursuite. Vous aurez alors une idée de ce qu‘est le jeu « Urban Interceptor ».
Projetez ensuite ce réality show sur une terre qui est tranformée en un paradis du jeu et de plaisir, un mellange entre un Las Vegas immense et un Disneyland aux costumes guillemauves, mais à l’échelle mondialle.

C’est ce contraste entre cet univers séduisant et bon-enfant et cette ambiance noire, violente et cynique (typique Brunschwig) qui fait la force de ce premier tome. Plongé dans cet univers magique, le lecteur découvre petit à petit l’envers du décor de ce paradis du jeu où les dès sont évidemment truqués.

L’ambiance, étant plantée dans ce premier tome, on espère pouvoir découvrir les personnages qui, en coulisses, faconnent cette société illusoire basée sur le jeu. A suivre ? ? ?