46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Une par une
 

Une par une

 
 

Résumé

Une par uneAfin d'acceder au résumé de Une par une, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Une par uneLe coup de coeur du moment. J'ai été attiré par la couverture gentiment coquine et sensuellement discrète de l'album. La lecture a confirmé mon impression première : l'érotisme n'est jamais aussi beau que quand c'est une femme qui en parle, et qui l'illustre.

Ici le lavis et le pinceau proposent des formes sensuelles (qu'elles soient féminines ou masculines) plutôt agréables. L'auteur nous emmène dans un voyage sensuel, aux saveurs à la fois parfumées et sucrées, aux tonalités gentiment équivoques, bercés par des mots aux sonorités suaves.

La plupart des saynètes sont commentées en poèmes, et c'est un vrai régal. Comme le dit l'auteur, son livre est une ode au printemps, plein de lumière, de légèreté et d'envolées poétiques.


Chronique rédigée par Spooky le 03/01/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,49 13,49 13,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Février 2005

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Une par une, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 6 2006
   

Si les amours mortes laissent des traces, celle à venir creusent le sillon de l'envie...
A l'image des petits satyres et nymphettes qui lutinent sur la couverture, Nina butine les sentiments, explore le désir de l'autre dans sa version la plus charnelle.
Suite de moments volés, l'album nous emmène au plus profond de l'intime, instille un soupçon d'érotisme dans ces scènes de la vie quotidienne. A moins que ce ne soit l'inverse...
On se laisse aller sans peine à suivre ce point de vue féminin et frivole.
Le côté brut du travail, au pinceau et au lavis, offre une aspect authentique, agréable, proche du carnet intime.
Vite lu la première fois, l'ouvrage dévoile ses charmes sur la longueur.
48 pages de petits bonheurs...