44 844 Avis BD |19 338 Albums BD | 7 673 séries BD
Accueil
Une nuit de pleine lune
 

Une nuit de pleine lune

 
 

Résumé

Une nuit de pleine luneAfin d'acceder au résumé de Une nuit de pleine lune, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Une nuit de pleine luneDans la famille Hermann, on demande le père, au dessin, et le fils, au scénario. Le couple de "Liens de sang" se reforme pour nous offrir une oeuvre qui se veut, encore une fois assez noire. Et pourtant tout commence sous le soleil de la campagne, où on rencontre 5 gars, plus bêtes que méchants, qui préparent un cambriolage d'une belle et grande maison bourgeoise. Mais lorsque leur plan commence à prendre l'eau, lorsque le coffre refuse de s'ouvrir, les esprits s'échauffent, les rêvent s'évaporent et la violence jaillit. Et lorsque Boisseau, la proie devenue chasseur se venge des intrus, l'hémoglobine coule à flot. L'idée n'est pas mauvaise, ce huis clos claustrophobique fait son petit effet, les dessins d'Hermann sont, comme d'habitude, d'une grande qualité (quoique Lucas n'est ni plus ni moins qu'une version boursouflée de Jérémiah). L'ensemble avait tout pour plaire.

Mais je trouve que le résultat a un peu manqué sa cible. La force des sentiments à laquelle on était en droit de s'attendre, sonne un peu creux. La faute peut-être à un scénario qui va trop vite, dans lequel le gars qui appuie par erreur sur la détente du révolver ne semble pas plus abattu que cela, dans lequel certains personnages ne font que passer sans que l'on ait vraiment le temps de s'attacher, à l'image de Cynthia, dont on se demande ce qu'elle vient faire dans cette histoire. Le scénario est, sur le papier, angoissant à souhait, mais à la lecture, je n'ai pas vraiment ressenti cette angoisse de tous les instants, faute d'attachement aux différents personnages et dont le destin laisse de fait indifférent. L'effet recherché est pourtant bien palpable dans deux ou trois vignettes, en milieu d'album, mais j'aurais aimé que cette sensation soit plus présente dans cette production, qui nous promettait justement cette angoisse. Enfin, comme dans l'autre album cité ci-avant, il semblerait que Yves H. ne soit pas le pro des conclusions : c'est comme s'il manquait quelque chose à la fin de cet ouvrage.

On se déplacera sur cet album pour son dessin, qui est quand même celui d'un maître en la matière, et qui permettra au sang du lecteur de légérement rafraîchir en quelques occasions. Malheureusement, il n'est pas glacé en permanence est c'est, à mon sens, dû à un scénario qui n'a pas su, au début, nous attacher aux personnages, qui va un peu trop vite en besogne. Au final, on a l'impression que l'album n'est pas à la hauteur de ses ambitions. C'est dommage.


Chronique rédigée par gdev le 31/07/2013
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 2877 (76,50 %)
  • 254 (6,75 %)
  • 630 (16,75 %)
  • Total : 3761 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 9,72
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Septembre 2011

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Une nuit de pleine lune, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 2 2017
   

Un scénario assez faible et à mon sens pas suffisant pour nous tenir en haleine. Heureusement, il y a le dessin d'Hermann qui est toujours aussi bon. Je n'ai pas pu m'empêcher de comparer cette histoire avec une autre du même genre qui s'appelle LUNE DE GUERRE ( Hermann et Van Hamme). C'est pourquoi j'ai trouvé cette aventure assez convenue, avec des personnages présentant peu de personnalité, certains se demandant même ce qu'ils font là. Je pense que la deuxième partie de l'album est assez baclée. L'élimination de ces jeunes par le propriétaire des lieux est facile et trop rapide, sans suspens finalement. Le dessin sauve l'album car Hermann maitrise les couleurs sombres avec ce qu'il faut d'éclairage sur les personnages. j'ai acheté cet album d'occasion et je m'en réjouis, car le prix neuf est élevé par rapport au contenu. C'est une BD qui se lit vite et s'oublie tout aussi rapidement.