46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le cabaret des ombres
 

Une aventure des Spectaculaires, tome 1 : Le cabaret des ombres

 
 

Résumé

Une aventure des Spectaculaires, tome 1 : Le cabaret des ombresAfin d'acceder au résumé de Une aventure des Spectaculaires, tome 1 : Le cabaret des ombres, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Une aventure des Spectaculaires, tome 1 : Le cabaret des ombresHautière nous propose dans ces pages une bien jolie histoire, au charme d'antan reconstitué. On est au début du XXème siècle et Pétronille, Evariste, Eustache et Félix sont des artistes de cirques qui ont du mal à faire tourner l'affaire familiale, le cinématographe ayant drainé les spectateurs des salles de spectacles à l'ancienne. Depuis les physiques des personnages, en passant par leur prénom, et par leur spécialité (homme canon, homme fort,...), on se retrouve en effet dans cette ambiance du cirque du début du siècle dernier. Là-dessus, on ajoute un personnage pittoresque et décalé, le professeur Pipolet qui, sur un malentendu propose à nos artistes de sauver le monde, l'immonde Stingler ayant volé sa dernière invention, une arme de destruction massive ayant pour seule vocation de servir d'arme de dissuasion... L'histoire est loufoque et prend place dans un Paris Steampunk à peine appuyé. C'est drôle, certes, mais ce n'est pas qu'un moment de drôlerie : derrière les facéties, derrière les inventions ridicules et approximatives de Pipolet, il y a une vraie intrigue qui se met en place et finalement, nous voilà embarqué dans une histoire d'espionnage à peine décalée et loufoque. Le tout pour finir sur une belle touche ironique. Au-delà du scénario classique qui amène son environnement et sa tonalité pour originalité, on appréciera les dialogues ciselés, qui sont parfois aussi caricaturaux que les dessins, mais qu'est-ce que ca fait du bien.

Les dessins, justement, parlons-en : Hautière s'accompagne toujours de dessinateurs "de caractère". Regardez un "Adam Clarks", un "De briques et de sang" ou un "Dog Fight", un "Au-delà des nuages" pour vous en convaincre. Ici, c'est Poitevin qui s'y colle et si l'ambiance est si agréable, c'est également grâce à lui. Il use d'un style mi-naïf, mi ligne-claire, pour donner à ses personnages et à ses environnement une patine d'antan, qui nous replace en plein Paris des années 1900.

Un album bien fait, proposant un scénario construit sans oublier d'être drôle, faisant partager un univers tellement travaillé qu'il respire la simplicité, et le tout dans un one-shot, s'il vous plaît !


Chronique rédigée par gdev le 09/07/2016
 
 
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,30 13,30 13,30
Acheter d'occasion : 3,96
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 2016

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Une aventure des Spectaculaires, tome 1 : Le cabaret des ombres, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 9 2016
   

Mais c'est très sympa ça !

L'ambiance début de XXe siècle peut vous évoquer "Le Réseau bombyce", mais "Le cabaret des ombres" la joue nettement plus légère. Il y a un côté "Ligue des Gentlemen extraordinaires" version baltringue, avec des personnages sans le moindre pouvoir qui se montrent agiles à l'occasion mais qui ne se distinguent guère du commun des mortels dans la plupart de leurs prestations.

Et c'est justement là la réussite de cette bande dessinée : dans une ambiance de feuilleton populaire et de James Bond au rabais dont les inventions sont hautement perfectibles, ce premier volet est réjouissant. Les dialogues sont soignés et percutants, les situations s'enchaînent avec beaucoup de rythme et on s'amuse beaucoup des péripéties de cette bande de héros improbables.

Et pour ne rien gâcher, les illustrations sont au diapason du scénario. C'est vif, drôle, plein de punch et de charme dans les visages comme dans les décors. Les deux auteurs se sont visiblement bien trouvés dans cette nouvelle collaboration.

Pas de fausse note dans cette partition exécutée à quatre mains. C'est vachement sympa : allez-y de notre part, il y a peu de chances que vous n'en sortiez réjoui !