44 632 Avis BD |19 234 Albums BD | 7 645 séries BD
Accueil
Tome 2 : La danse des vautours
 

Undertaker, tome 2 : La danse des vautours

 
 

Résumé

Undertaker, tome 2 : La danse des vautoursAfin d'acceder au résumé de Undertaker, tome 2 : La danse des vautours, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Undertaker, tome 2 : La danse des vautours« La danse des vautours » propose la suite et fin de l’enterrement mouvementé de Joe Cusco, un très riche exploitant de mines d’or qui a engagé notre ami fossoyeur pour mener son corps à bon port.

Le lecteur retrouve non seulement Jonas Crow, le croque-mort flanqué de son vautour domestiqué, mais également la belle gouvernante Rose Prairie et la domestique asiatique Madame Lin. Les trois ont en effet réussi à se faire la malle avec le corps rempli d’or du commanditaire, mais se retrouvent poursuivis par les habitants d’Anoki City, emmenés par l’homme à tout faire de Cusco. Si leur objectif est de rejoindre la mine d’or où le macchabée a fait fortune, le voyage s’annonce cependant parsemé d’embûches.

Au fil de cette course poursuite, Xavier Dorison continue de donner corps à des personnages hauts en couleurs, emmenés par cet undertaker non dépourvu d’humour et dissimulant un passé inavouable, ainsi que quelques talents bien utiles lorsque la situation dégénère. Parsemant son récit de nombreux flash-backs, il peaufine ses personnages, sans pour autant délaisser l’action. Ce road-movie parsemé de cadavres et de gunfights est également accompagné d’une petite touche d’humour qui ne manque pas de faire mouche.

Si l’intrigue proposée par Xavier Dorison ("Red Skin", "Long John Silver", "Asgard", "W.E.S.T.", "Le Troisième testament") s’avère déjà solide, il faut également saluer le travail de Ralph Meyer (Lisez "Berceuse assassine" !!!) au dessin. Ce dernier a déjà travaillé avec Xavier Dorison sur "Asgard" et sur le "XIII Mystery" consacré à la Mangouste et livre à nouveau un dessin précis, expressif et dynamique.

Bref, un deuxième volet qui confirme toutes les promesses du premier et une saga qui annonce d’ores et déjà un troisième tome intitulé « L’Ogre de Sutter Camp » !


Chronique rédigée par yvan le 23/12/2015
 
 
Statistiques posteur :
  • 2329 (58,20 %)
  • 1102 (27,54 %)
  • 571 (14,27 %)
  • Total : 4002 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,29 13,29 13,29
Acheter d'occasion : 13,71
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Novembre 2015

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Undertaker, tome 2 : La danse des vautours, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 3 2017
   

Le premier album de cette série annonçait le style : un bon vieux western bien classique, avec pour originalité que le personnage central est un croque-mort, profession rarement mise au premier plan dans le Far-West. Ici, les ingrédients qui ont fait le succès du premier tome sont à nouveau rassemblés : des fines gâchettes, la cavalerie, le défilé dans lequel on fait tomber des rocher, la mine d’or, les petits sentiers à quelques centimètres de précipices insondables, des méchants bien puants aux trognes de truands et surtout de l’or, beaucoup d’or, à l’origine d’une ruée pas comme les autres. A noter que le dessin, d’une grande précision, et qui n’est pas sans rappeler des productions plus anciennes, tout en revendiquant sa modernité, reste également l’un des grands atouts de ce deuxième album.

Mais ces ingrédients, aussi bons soient-ils, ne bénéficient plus de la bonne surprise du premier tome. Ici, je trouve que le récit se déroule de façon presque trop convenue, et finalement, les seules surprises que nous réserve Dorison repose sur des éléments moins crédibles, que ce soit dans les relations entre les personnages ou dans les prouesses physiques des uns ou des autres. Le personnage de George aurait pu être cet élément de surprise, mais le scénariste ne sait pas trop bien quoi faire de lui en fin d’ouvrage et c’est un peu un pétard mouillé, en fin de compte. On est sur une course poursuite, sur un parcours à embûches, le tout dans un far west un peu poussiéreux.

Ca reste un deuxième album assez agréable à suivre, mais qui ne tient pas forcément toutes les promesses du premier tome. Finalement, la course-poursuite prend beaucoup de temps et on a l’impression que le scénariste à tout misé sur ce seul ressort, certes spectaculaire, mais un peu éculé. Si le premier album laisser penser que l’originalité de la série reposerait sur la profession de son héros, cette dernière n’est pas vraiment ici exploitée et Jonas Crow aurait pu être chasseur de primes, cow boy, ou tunique bleue que ca n’aurait pas vraiment influer sur le scénario.

8 2 2016
   

Vraiment j’aime beaucoup. Tous les ingrédients d’un bon western sont là, même dans ce deuxième tome. Comble de mon bonheur, le personnage principal est atypique. Certes c’est une fine gâchette, mais c’est aussi un croque-mort.

Ce qui avait été bien amené dans le premier tome, est ici développé et conclu. J’aime cette ambiance, j’aime cette poursuite entre les bouseux du coin et nos trois personnages. J’aime aussi l’arrivée de la cavalerie, et j’adore ce récit où le suspense est bien présent.

Les personnages, de l’Undertaker bien entendu avec ses citations imaginaires de la bible, en passant par Rose et son tempérament qui semble trop honnête pour être vrai et Lin la petite chinoise à qui rien ne fait peur, méritent tous le détour, pour moi il n’y a aucun faux pas à dénoter, même le vautour est excellent dans son rôle.

Si je devais émettre une petite critique négative, ce serait peut-être le fait que toute cette histoire paraissent un peu tirée par les cheveux mais j’y ai pris tellement de plaisir à la lecture, que je n’en parlerai même pas (ah si en fait, je l’ai fait quand même).

Enfin, un petit mot sur le dessin, qui est simplement excellent aussi.

Vivement la suite, cette série me semble très prometteuse, pourvu que ça dure.

27 1 2016
   

le tome précédent se terminait sur un bon gros cliffhanger des familles avec une intrigue digne des grands westerns avec personnage principal charismatique-intrigant-misanthrope et trio improbable dans une nature hostile et gros méchants obtus et décérébrés aux fesses.
J'en attendais beaucoup de monsieur Dorison et là j'ai été un peu déçu. Beaucoup trop d'invraisemblances viennent enrayer la belle mécanique mise en place: Mais comment a t'il fait pour monter cet énorme rocher à 15 mètres au dessus du passage en si peu de temps et comment un homme peut-il survivre dans dans la chute d'un wagon de mine lancé à 20 mètres au dessus du sol??? Puis il y a le rapprochement improbable et surtout beaucoup trop rapide entre certains perso, sans parler de la nouvelle alliance scellée on ne sait trop comment à la toute fin (ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe).
Bref, l'aventure est a suivre et je lui donnerai une chance sans problème, mais pitié faites qu'ils ne massacrent pas une série si bien commencée!