45 073 Avis BD |19 425 Albums BD | 7 702 séries BD
Accueil
Un Ver dans le fruit
 

Un Ver dans le fruit

 
 

Résumé

Un Ver dans le fruitAfin d'acceder au résumé de Un Ver dans le fruit, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Un Ver dans le fruitTiens, pas mal cette BD. J'en avais vaguement entendu parler comme d'un petit bijou, et l'occasion s'étant présentée pour le lire, j'en profite...

J'ai été assez charmé par l'ambiance assez prenante de village, les rapports -parfois- bon enfant entre les administrés, le maire, le curé... Ca renvoie à des classiques de la littérature très connus.

Ca ne mange pas de pain, ça casse pas trois pattes à une fourmi, comme diraient certains, mais on passe carrément un très agréable moment. On peut être un peu déçu par le trait de Rabaté, mais c'est normal, cette BD est déjà un peu ancienne.


Chronique rédigée par Spooky le 23/04/2007
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de SpookyReflet de l'avatar de Spooky
Statistiques posteur :
  • 866 (80,26 %)
  • 70 (6,49 %)
  • 143 (13,25 %)
  • Total : 1079 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 17,34 17,34 17,34
Acheter d'occasion : 26,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Avril 1997

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Un Ver dans le fruit, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 9 2017
   

Rabaté nous propose ici une immersion dans un petit village rural, dans lequel débarque un jeune curé, Pierre Ferra. Un curé qui se retrouve dans une petite commune découpée en deux camps, avec d’un côté la vigne Deguelo et de l’autre, celle de Renard. Deux familles, étendues chacune à celles de leurs ouvriers respectifs, qui se fait la guerre depuis des années : presque deux armées qui s’intimident, avec leur lot de traître. Mais le père Déguelo est mort, et la tension est à son comble lorsque notre jeune curé débarque. Rabaté a un talent certain pour nous décrire ce monde rural un peu passé, et surtout pour croquer des personnages authentiques : le jeune curé inexpérimenté, sa mère envahissant, la fameuse bonne du curé, le curé voisin plus habitué aux gens du cru, la famille bigotte ou encore celle de mécréants… On nous propose ici une jolie galerie de personnages, parmi lesquels Pierre va devoir évoluer, tentant de réaliser sa mission sacerdotale. Au fil des pages, au fil des rencontres du jeune prêtre, les circonstances de la mort de Deguelo se précisent, et finalement, le fin mot de l’histoire nous sera délivré. Ce qui est ironique là-dedans, c’est que la bonne volonté de Pierre, sa volonté de répandre la bonne parole et de soigner les blessures intimes des uns et des autres aura des conséquences plus dramatique encore. Comme si finalement, pour ne pas envenimer les choses, le village aurait du rester en l’état, avec ses non-dits, avec ses secrets, avec ses rancoeurs, avec cette violence rentrée. L’introduction d’un élément extérieur, bien que pétri de bonnes intentions, vient chambouler un équilibre, certes peu satisfaisant, mais qui a le mérite d’exister. Au-delà de la simple intrigue autour du mystère qui entoure la mort de Deguelo, il y a cette petite dimension sympathique, il y a ce décalage entre le jeune prêtre de l’extérieur inexpérimenté et l’histoire d’un village et de villageois qui ont appris à vivre avec leur blessures.

Si le scénario propose ainsi une situation assez intéressante, il manque parfois de force et certains personnages viennent faire de la figuration, tels que cet inspecteur venu sur place et qui finalement ne fait qu’ajouter une tension sans véritablement faire son travail. Il n’y a pas vraiment d’enquête policière et c’est plutôt les échanges fortuits de Pierre avec les uns ou les autres qui va permettre à cette intrigue de se dévoiler. Du coup, on reste sur un sentiment de manque de dynamisme. Le dessin quant à lui est parfaitement réalisé, rendant authenticité des environnement, et dureté des caractère.

Une histoire qui ne révèle peut-être pas tout son potentiel en fin d’ouvrage, en laissant certains personnages sans conclusion, mais une belle immersion dans un village dont le quotidien, aussi triste soit-il, va être une nouvelle fois perturbé sous l’influence d’une prêtre un peu jeune, qui est pourtant pétri de bonnes intentions.

2 9 2010
   

Je ne suis pas un grand fan de Rabaté mais je dois admettre que cette BD est vraiment pas mal, plaisante et réussie.
Au niveau du dessin, je reconnais la touche du dessinateur, un petit air d'Ibicus en moins pictural. Un dessin noir et blanc semi-réaliste de belle qualité, agréable à lire même si pas toujours très gai.
Quant au scénario, ce sont querelles de clocher et querelles de familles à la campagne. Un récit plaisant à suivre, une narration agréable et juste suffisamment prenante pour bien plonger le lecteur dans ce décor villageois et authentique, des personnages réussis dont bien sûr le héros, ce jeune prêtre, est le plus attachant. Une histoire assez dramatique mais teintée par-ci par-là de touches de bonne humeur, d'un peu d'humour même.
Agréable moment de lecture.

11 11 2009
   

Une querelle de voisinage, un mort, "des concierges", un suicide, un maire, un curé, un inspecteur... le décor est planté...
Voici un petit polar rural en noir et blanc qui créé bien l'atmosphère.
Nous retrouvons ici le grand Rabaté qui maitrise bien ce genre d'histoire (l'humain dans toute sa splendeur) une aventure qui pourrait se passer dans le petit village d'à coté.

De son trait lourd et noir, l'auteur retransmet bien l'ambiance. Nous suivons avec interet et plaisir la vie quotidienne du jeune curé...

Un album très plaisant a lire avec une fin surprenante. Une histoire qui pourrait servir a un bon téléfilm...

16 10 2008
   

C'est un bel exposé de campagne, révélateur d'une époque, ou d'une France passée.

Avec un dessin au cordeau, noir et blanc profond, Rabaté croise les destins et les expériences. On évolue dans l'atmosphère "enquête noir et blanc de la télé des années 60".

Les personnages, comme d'habitude, sonnent juste et exposent sans réserve leurs défauts auprès de leurs qualités.
Ils sont humains, presque, simplement. Et restituer cela, ce n'est pas une petite chose.
Ainsi, on suit le curé, l'inspecteur, la vie qui s'écoule, avec ses doses de hasard.

Avant d'être une belle BD, cet ouvrage est d'abord un récit bien pensé, bien écrit, tout simplement.
En relisant "Un Ver dans le fruit", je me disais que le vrai talent était d'extraire et de compiler, sans chercher midi à quatorze heures.
Avec des gens simples, des standards que nous avons tous croisé dans les campagnes de nos grands parents, on peut construire une aventure digne d'intérêt, et puissante.

Pascal Rabaté, gloire à lui, excelle avec ces petits récits français, il témoigne à la perfection par ses documents ethniques, témoins d'une forme d'Histoire.
C'est un auteur qui nous rend notre identité, que j'ai cueilli un peu chez chaque intervenant.

Se ressourcer, ça fait du bien ! A votre tour ?