46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 7 : Rébellion
 

Ultimate X-Men, tome 7 : Rébellion

 
 

Résumé

Ultimate X-Men, tome 7 : RébellionAfin d'acceder au résumé de Ultimate X-Men, tome 7 : Rébellion, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ultimate X-Men, tome 7 : RébellionJe trouverais toujours étrange le choix du découpage des tomes pour les séries "Ultimate X-Men" et "Ultimate Spider-Man". En effet, dans ce tome par exemple, et c’est le cas dans plusieurs tomes de ces deux séries, on trouve à la fois la fin d’un arc, et le début d’un autre. Ceci est assez étrange et frustrant pour un lecteur de BD franco-belge habitué à ne jamais avoir la fin d’un cycle et le début d’un autre sur le même album.

Je ne sais pas si cela correspond à un choix éditorial de la part de Marvel France qui désire ainsi gardé le lecteur en lui offrant à chaque fin d’arc le début d’un nouveau. Ou bien peut-être est-ce la volonté de refléter les comics US dans lesquels les arcs peuvent ainsi se croiser… Reste que ceci est plutôt déroutant et peu judicieux à mon avis pour une collection dite « prestige ».

La fin de l’arc « Arme X » est au final plutôt classique, et on n’est aucunement surpris par le dénouement de cette histoire. Le scénario de Millar suit les codes du genre sans s’en écarter d’un brin, et les illustrations de Kubert sont du même niveau que dans le tome précédent… Bref rien d’extraordinaire…

Là où ça devient plus intéressant c’est le début du nouvel arc intitulé « On n'oublie jamais son premier amour ». Ce nouveau cycle est consacré au personnage de Gambit, jeune mutant vivant à New York. Mais la particularité de cette histoire est l’installation d’une relation très intéressante entre Gambit et une jeune orpheline venue le trouver dans la rue. Le scénario signé Chuck Austen est plutôt enthousiasmant de par cette relation et ce qu’elle implique, les dessins de Essad Ribic sont eux également dans le plus pur style « comic » actuel, avec moins de précision peut-être que ceux de Kubert.

Un meilleur découpage aurait permis à cet album d’être consacré uniquement à Gambit, car on reste sur sa faim…


Chronique rédigée par Nean le 01/08/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de NeanReflet de l'avatar de Nean
Statistiques posteur :
  • 329 (76,87 %)
  • 69 (16,12 %)
  • 30 (7,01 %)
  • Total : 428 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,98 9,98 9,98
Acheter d'occasion : 6,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juin 2003

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Ultimate X-Men, tome 7 : Rébellion, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

13 5 2010
   

Encore un album de bonne facture, qui est aussi une nouvelle charnière dans la série, puisqu'on assiste à la fin du second arc et au début du troisième.

La conclusion du "Retour à l'Arme X", sans être aussi éblouissante que celle de "L'homme de demain",le premier arc, met en scène des bonnes bastons comme on les aime.
Adam Kubert s'associe à Tom Derenick pour les dessins, avec Danny Mikki, Scott Hanna et Larry Stucker à l'encrage. Richard Isanove signe une nouvelle fois de vives couleurs. Toute cette équipe vous en met plein les mirettes : ça va vite, ça frappe fort et, bien sûr ça finit bien...

"On n'oublie jamais son premier amour" marque une transition nette.
Changement total d'équipe artistique : Chuck Austen signe pour la première fois un scénario, la boutique ayant été jusque là tenue par Mark Millar.
Au dessin, le style très épuré d'Esad Ribic amène un changement agréable. Un graphisme très simple, en rien comparable avec le "Requiem" du Surfer d'Argent qu'il a signé quelques années plus tard.
Du côté de la narration, tout l'épisode repose sur Gambit, qui est amené à protéger une petite orpheline, et ce focus sur un personnage qu'on découvre est intéressant.

C'est vrai que le principe de scinder en deux un album peut désarçonner le lecteur. Mais c'est aussi un procédé qui amène à suivre les parutions. La condition, qui se vérifie ici, est que la qualité des séries publiées soit au rendez-vous.
Une nouvelle fois, je finis l'album en me disant : vivement la suite !