45 073 Avis BD |19 425 Albums BD | 7 702 séries BD
 

Uchronie(s) - New Byzance, tome 1 : Ruines

 
 

Résumé

Uchronie(s) - New Byzance, tome 1 : RuinesAfin d'acceder au résumé de Uchronie(s) - New Byzance, tome 1 : Ruines, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Uchronie(s) - New Byzance, tome 1 : RuinesUn scénario, et surtout une présentation, difficile à appréhender tellement les informations et le monde proposé par Corbeyran est complexe ! Après quelques séries que je trouve mitigée, notamment "Les aventures extraordinaires de Nelson Lobster" et un tome 5 de "Le Maître de Jeu" fort décevant après tant d'attente, Corbeyran nous revient en grande forme !
Il nous présente là, le premier tome d'une nouvelle trisérie de 3 tomes chacune. Ces trois séries se terminant dans un 10ème album commun et donnant le dénouement du tout. C'est donc un vrai projet ambitieux après la trilogie sur le thème des Stryges ("Le Chant des Stryges", "Le Maître de Jeu", "Le Clan des chimères").
Nous avons donc ici, New Byzance, qui se présente dans un univers parallèle où l'islam est devenu la religion majeure et Ben Laden un sauveur après les attentats du 11 septembre 2001. Pour autant, nous sommes 200 ans plus tard !

New Harlem
Un univers parallèle dans lequel nous retrouvons le même héro, ZAck, mais plus jeune, avant qu'il ne devienne prescient. Dans cet univers, la communauté a pris le dessus, et les blancs vivent dans les ghettos. Seuls ceux ayant une valeur ajoutée, genre prescient réussissent à gravir les échelons et être 'acceptés' par les noirs…

New York
Zack a vingt ans. Mais il vient de passer les 10 dernières années dans un sommeil artificiel, créé et maintenu par son père, scientifique de renom. Zack est perdu déboussolé et devra apprendre à se réorienter dans cet univers qui n'est plus le sien…

Pour revenir à New Byzance, le scénario est très bien parti, beaucoup d'informations, beaucoup d'actions. Corbeyran manie avec efficacité les principes du genre. Encore pourrait on regretter qu'une fois de plus le héro soir stéreotypé, beau gars, belle gueule et que bizarrement sur sa route l'on retrouve deux demoiselles, pas farouche et au corps parfait…Bref, des héros physiquement très conventionnels…Pour le reste, on trouve un peu de tout et beaucoup d'intelligence dans le shaker utilisé par les auteurs.
Tout cela est parfaitement remis en image par Eric Chabbert (i.e. "Nova Genesis"). Si on trouve quelques défauts anatomiques dans certaines retranscriptions dans des cadrages bien tentés (mais 'ratés' !) En revanche, l'univers et son architecture est magnifique ! Du sommet des grattes Ciel mélangés aux minarets jusqu'au bas fond en passant par les souks, le decorum est superbe. Les couleurs franchement agréables complétant le tout de fort belle manière.

Voilà un tome d'introduction mais pas trop, qui nous donne une envie certaine de vite connaitre la suite !
Corbeyran revient et ça fait du bien !!!

Dernières infos, si j'ai bien lu :
Toutes les couvertures seront réalisées par Guérineau, mais il ne sera mentionné nulle part afin de ne pas induire les lecteurs en erreur.
Les trois séries auront chacune un dessinateur différent.
Nous aurons le 10ème tome au maximum dans 3 ans ! En voilà de bonnes raisons d'acheter cette série ;)


Chronique rédigée par Chalybs le 11/02/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 4,64
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Janvier 2008

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Uchronie(s) - New Byzance, tome 1 : Ruines, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 6 2008
   

Je me récapitule le concept : trois séries de trois tomes dont le dénouement de l’ensemble aura lieu dans un dixième. Pourquoi pas ?…

Le postulat de départ est déjà aguichant : après les attentats du 11 Septembre s’est installée une « Utopie fondamentaliste ». Terminées les libertés !…Un système totalitaire s’est mis en place et toute forme de déviance, de désobéissance est punie. Comment ?… en agissant sur le psychisme des « rebelles ».
Les premiers développements du scénario sont prometteurs, retiennent l’attention, ouvrent des portes vers d’autres postulats et situations qui vont se développer ; le tout dans des décors futuristes mêles d’orientalisme. Et là, il faut dire qu’au point de vue dessin, on en a pour son argent (c’est vrai qu’à 12,50 Euro l’album –comme de nombreux autres- ça commence à faire cher le papier !).

Mais je n’ai pas regretté. Le scénario général est innovant, accompagnant (et vive versa) un graphisme de haute volée. Je ne me précipiterai pas sur le second tome, mais il est sur ma liste. D’où : c’est bon (du moins pour moi).

1 6 2008
   

New Byzance fait partie d'une série ambitieuse qui risque de ne pas être à la hauteur des promesses du concept à la vue de cet album.

En particulier les point fâcheux sont les personnages manquant de charisme, la critique politique assez superficielle, la colorisation moyenne et le découpage des scènes d'action (surtout la poursuite) qui manque sérieusement de rigueur.

Certes le rythme et la qualité graphique générale (notamment pour les décors) font que la lecture n'est jamais désagréable et la dernière planche fait son petit effet.

Ni bon, ni mauvais: 2,5/5.

Mais étant donné que 99% des avis indiquent qu'il s'agit de la meilleure des 3 sous-séries je conseille de commencer par ce tome pour savoir si cela vaut le coup de se lancer. Personnellement je crains une série d'anticipation/action relativement standard.
A bon entendeur...

25 2 2008
   

Avec ce premier tome de "Uchronie(s) - New Byzance" Eric Corbeyran se lance dans un projet ambitieux, composé de trois séries parallèles ("Uchronie(s) - New Byzance", "Uchronie(s) - New York", "Uchronie - New Harlem"). Une série d’anticipation composée de trois trilogies se déroulant toutes à New York et d’un dixième tome venant parachever le tout.

"Uchronie(s) - New Byzance" est dessinée par Eric Chabbert, "Uchronie - New Harlem" par Tibery et "Uchronie(s) - New York" par Djiliali Defali, tandis que les couvertures seront toutes dessinées par Richard Guérineau afin de garantir l’uniformité de la saga au niveau marketing.

Avec ce premier tome de "Uchronie(s) - New Byzance" Eric Corbeyran prouve une nouvelle fois ses capacités à lancer des nouvelles séries de manière efficace. Un peu à l’image du concept «What if ?» de certaines séries d’outre-Atlantique, le scénariste va ici se demander ce qu’il se serait passé si les attentats du 11 septembre 2001 étaient parvenus à éradiquer le capitalisme mondial au profit de l’Utopie fondamentaliste. On découvre donc une ville de New York futuriste sous idéologie fondamentaliste : les femmes portent le voile dans un monde misogyne décoré à l’orientale. C’est dans ce monde utopique que Corbeyran va développer une intrigue prenante, rythmée par des courses poursuites et ponctuée par un cliff-hanger dont il a le secret. Graphiquement, Eric Chabbert nous livre d’ailleurs une architecture newyorkaise au parfum oriental extrêmement efficace.

Bref, une excellente mise en bouche ... en espérant qu’Eric Corbeyran saura cette fois rester efficace sur la longueur. Avec un nombre de tomes prévu à l’avance sur une période de trois ans, le lecteur a néanmoins toutes les raisons d’espérer que ce sera le cas.