46 567 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 4 : Pour Hélène
 

Tramp, tome 4 : Pour Hélène

 
 

Résumé

Tramp, tome 4 : Pour HélèneAfin d'acceder au résumé de Tramp, tome 4 : Pour Hélène, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Tramp, tome 4 : Pour HélèneUn superbe album qui clôt avec panache cette histoire de baraterie.
Calec ressortira de cette aventure libre et lavé de toutes les accusations qui lui étaient reprochées. Mais il faudra bien du courage pour mener au bout cette vengeance qui lui tient à coeur. Il sera implacable et les instigateurs de cette fraude à l'assurance finiront tous mal. La morale est sauve, les gens honnètes gagnent et les autres paient très cher leurs tentatives.

"On descend dans les égouts de l'âme humaine", cette phrase de Calec en fin d'album résume bien cette aventure ou les hommes sont allés loin dans la vilennie. Mais le crime ne paie pas, en voila encore une belle démonstration.
Notre breton de capitaine va également rencontrer l'Amour alors que l'armateur véreux va perdre ce qui lui était le plus cher.
Une belle aventure maritime avec un dessin de la mer et des bateaux vraiment magnifique. Une belle histoire d'hommes également.
Un scénario très bien mené ou l'ennui n'existe pas, avec des rebondisements permanents. Des idées originales et des personnages attachants, même parfois chez les méchants.

Jusseaume a, quand à lui, produit un dessin superbe de précision avec un trait fin et agréable.
J'ai donc aimé cet album au même titre que les trois précédents.
Valeur sûre à lire absolument.


Chronique rédigée par niavlys le 26/06/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 489 (99,39 %)
  • 2 (0,41 %)
  • 1 (0,20 %)
  • Total : 492 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 9,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.58
Dépôt légal : Janvier 1999

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Tramp, tome 4 : Pour Hélène, lui attribuant une note moyenne de 4,58/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 2 2012
   

Pour ce quatrième tome, les auteurs ont fini le premier cycle avec brio.
Mr Kraehn découpe son histoire, planche par planche, scène par scène avec le talent reconnu d'un narrateur qui sait construire une histoire dans la lignée des grands feuilletonistes...
Mr Jusseaume a fait un énorme travail de documentation sur les cargos, et les sous-marins U-Boats.
2 grands auteurs méconnus du grand public, dommage ils mériteraient des honneurs.

Ce livre contient tout les ingrédients qui fait son charme: actions, complots, trahisons, sentiments, complicités etc...
Tramp doit-être dans votre bibliothèque, une très bonne série.
Espérons que le second cycle va-être aussi passionnant que le premier...

12 10 2011
   

Le dernier tome de ce premier cycle est encore une fois très bon, même s'il reste selon moi en retrait par rapport au précédent. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans cet album, c'est que l'auteur tente de nuancer ses personnages, et de les rendre moins manichéen. Le scénariste arrive à nous arrcher un petit peu d'empathie pour les "méchants" de la série : depuis les pauvres allemands dans leur sous-marins jusqu'au Floss qui effectue un dernier acte de bravoure, en passant par un De Trichère qui est placé devant les conséquences de ses actes ; on sent que le scénariste a voulu, dans ce dernier tome, élever un peu le débat et nous proposer autre chose qu'une belle aventure. J'ai aimé cet effort, d'autant que, en plus de nous proposer des "méchants" moins durs et plus sensibles, le scénariste nous amène à découvrir le côté un peu obscur des "gentils" de la série, avec cette question qui revient en fin d'ouvrage : "avions-nous le droit de faire cela ? ". Tout ce travail sur les personnages en fin de série amène un plus non négligeable, et plutôt bien vu, signe également que la série a atteint une certaine maturité.

L'album en lui-même se distingue par un rythme un peu moins appuyé que dans le précédent et j'ai trouvé que le début était assez longuet (la partie "repêchage" m'a semblé bien longue, d'autant qu'il est un peu difficile à avaler que les trois seuls rescapés soient les personnages connus et moteurs de l'histoire). Heureusement, la fin d'ouvrage à la Dantes, avec des rebondissements dans tous les sens dans cet entretien Calec/De Trichère, vient estomper ce sentiment initial. Quant aux dessins, ils s'inscrivent dans la parfaite continuité du troisième tome, et ce style réaliste me convient parfaitement.

Enfin, et ca vaut également pour l'ensemble de la série, la narration et le style employé est irréprochable : toujours aussi poétique, toujours aussi élevé, on sent que le travail d'écriture des texte a été étudié avec soin. J'ai apprécié le niveau de langage qui encore une fois, fait preuve d'une belle maturité.

Un début un peu long qui fait pâle figure au regard des dernières pages du tome précédent, mais une fin très réfléchie et qui propose un joli travail sur les personnages, signe de nuance et de maturité : une très bonne fin de cycle !

6 1 2010
   

Alors là, franchement on atteint le paroxysme! La première partie de cet album nous montre un Calec à la dérive dans tous les sens du terme. La seconde partie fait la part belle à Floss en quête de rédemtion dans un dernier soubresaut, le tout, sur une toile de fond mettant en valeur la croupe aguicheuse de la superbe Rosanna. Comme par hasard… Un digne hommage au grand René ! Et enfin, histoire de boucler la boucle, on retrouve un De Trichère affaibli physiquement mais pas mentalement tant sa perfidie ne semble pas avoir de limites (même si on ne peut pas le blâmer pour sa motivation initiale).
Le bon, la brute et le truand des temps modernes. Une brochette de trois personnalités charismatiques, entourées de seconds couteaux sans relief comme pour mieux les mettre en valeur, sur lesquelles on ne peut pas porter un regard manichéen. Le noir se mélange au blanc, seules les variantes de gris obtenues nous permettent de hiérarchiser notre sympathie envers chacun.
L’aventure s’achève ainsi dans le tragique et le sordide, dans la mouvance d’un scénario cruel et morbide. Mais pas dans le glauque et la mélancolie résignée pour autant, comme l’en atteste cette lueur d’espoir symbolisée par ces quelques vers du papillon de Lamartine offerts en guise de conclusion.
Laissons à Calec, s’adressant à De Trichère, résumer cette quadrilogie par : « vous avez entraîné la partie dans les égouts de l’âme humaine ». Je me joins modestement à Calec pour dire la même chose à Messieurs Kraehn et Jusseaume et les en remercier sincèrement ! Bravo.

3 1 2010
   

Excellente fin du cycle, qui nous réconcilie pleinement avec la série (le début du tome 3 avait créé un doute, en donnant un peu trop dans la facilité).

Le personnage de Floss s'annonçait plus riche qu'il ne le paraissait et cet épisode le confirme. Toujours une brute, mais qui trouve une sorte d'humanité dans la mort. Peut-être que de voir en face pire que lui... L'évolution des rapports avec Calec posait un défi que les auteurs ont su relever de manière crédible et prenante. Même chose pour le récit plus large dont la fin, la triste fin, a une vraie force tragique.

Le mélange de roman noir et d'histoire de mer s'avère donc réussi.

25 3 2008
   

Quatrième et dernier tome de ce premier cycle de "Tramp" et fin de cette histoire de baraterie.

Après un petit crochet capilo-tracté par la terre ferme, le moins que l’on puisse dire est que Yann Calec retrouve la pleine mer. La relation entre Yann Calec et René Floss va prendre une tournure pour le moins surprenante lors de ce dénouement. Si l’ensemble de l’intrigue est assez classique et plutôt prévisible, la conclusion est assez surprenante. Le tout est à nouveau narré de manière fluide et captivante.

Bref, cette vengeance aura su tenir en haleine pendant quatre tomes de manière très efficace.