46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : L'Âge du Sang
 

Tosca, tome 1 : L'Âge du Sang

 
 

Résumé

Tosca, tome 1 : L'Âge du SangAfin d'acceder au résumé de Tosca, tome 1 : L'Âge du Sang, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Tosca, tome 1 : L'Âge du SangSi vous aimez les histoires de mafia, les fusillades et les magouilles alors cette série vous plaira.

Le scénario de Stephen Desberg, l'un des scénaristes les plus prolixes du moment, est carré. Un découpage très cinématographique rythme d'ailleurs ce premier tome. En outre, les rivalités intestines des diverses familles mafieuses donnent un relief supplémentaire à l'histoire.

Le dessinateur est, lui aussi, loin d'être un inconnu puisqu'il s'agit de Francis Vallès, co-auteur de la série "Les Maîtres de l'orge" (scénarisée par Van Hamme).

Au final un résultat réussi, avec tous les ingrédients pour que cette série devienne incontournable.


Chronique rédigée par DR le 30/09/2004
 
 
Statistiques posteur :
  • 77 (96,25 %)
  • 3 (3,75 %)
  • Total : 80 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 3,11
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67
Dépôt légal : Octobre 2001

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Tosca, tome 1 : L'Âge du Sang, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 8 2012
   

Ce premier tome est assez agréable à découvrir. Il promet une histoire dans l'environnement bien classique de la mafia, tout en proposant un petit levier d'originalité, par ce personnage qui subit une opération esthétique pour devenir le fils prodigue d'un parrain particulièrement puissant. C'est propre, c'est rigoureux, à défaut d'être toujours très crédible, et l'ensemble se lit très facilement. J'aime particulièrement le début de l'ouvrage où on découvre comment Tosca devient Tosca, et comment il va devoir approcher sa famille. Le scénariste aurait pu s'en tenir, pour ce premier tome, à cette seule intrigue d'un retour du faux fils au sein de sa famille, cela aurait été suffisant. Or, Desberg se permet de rendre son intrigue plus compliquée, en introduisant là-dedans une guerre des mafias. A la réflexion, cette nouvelle idée est bienvenue car permet, au final, de faciliter le retour de Tosca, les membres les plus proches de sa famille, ceux qui auraient pu le démasquer, n'ayant plus l'opportunité de le faire. C'est bien conduit et ca distrait bien. J'ai apprécié cette amorce.

Au niveau du dessin, il n'y a pas de fautes majeures non plus. Vallès n'est pas à proprement parler un débutant et son style réaliste et propre convient bien à ce genre d'histoire et a toujours su me séduire. Beaucoup de choses manquent encore de dynamisme et de courbes, mais c'est un peu le style qui veut cela et l'ensemble est malgré tout agréable.

Un joli classicisme sur le fonds comme sur la forme, et une petite complexité supplémentaire dans le scénario pour éviter que l'originalité du scénario ne soit tuée dans l'oeuf : c'est efficace.

25 12 2006
   

Un polar classique mais efficace.

Tous les poncifs du genre sont là : les familles mafieuses en concurrence, la drogue, les jolies nanas etc...
L'apparition et l'intégration du personnage principal est, selon moi, un peu trop rapide, ce qui m'a un peu gêné. Je n'arrive pas à définir encore une vraie personnalité à Tosca. Ca viendra peut-être.
Le scénario se lit quand même sans ennui, mais il manque un petit quelque chose.
Le dessin est assez sympathique et coloré, mais parfois, j'ai eu du mal à reconnaître les différents personnages.

Bref, pour le moment, c'est de la BD pop corn, qui se lit gentiment... on verra la suite !