45 976 Avis BD |19 906 Albums BD | 7 826 séries BD
Accueil
Tome 5 : Vendetta
 

Tony Corso, tome 5 : Vendetta

 
 

Résumé

Tony Corso, tome 5 : VendettaAfin d'acceder au résumé de Tony Corso, tome 5 : Vendetta, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Tony Corso, tome 5 : VendettaAprès deux enquêtes plus politiques, Tony Corso s’attaque à une affaire de meurtre dans le milieu du foot afin de sortir son ami Magdid du pétrin.

Lors des tomes précédents Olivier Berlion avait déjà laissé entrevoir des bribes du passé tourmenté de son héros. Ces passages donnaient de la profondeur à ce privé de la jet-set au look de playboy, à la clientèle de milliardaires et vêtu de chemises à fleurs. Dans ce nouveau volet, l’auteur va encore plus loin car l’intrigue sert ici de prétexte pour revenir plus en détail sur le passé de Tony. Une vendetta personnelle et riche en révélations qui va lui permettre de tirer un trait sur une page sombre de son passé et qui livre un album moins jet-set et au ton plus grave.

Habitué aux répliques cinglantes et pleines de cynisme du héros et à une narration relâchée et amusante, le lecteur découvre un ton plus sombre, un héros meurtri et un polar plus noir que d’habitude. Et si le héros renoue avec son passé familiale, il retrouve également la tueuse Karen Novacek sur sa route. En revenant sur l’enfance de Tony et en renouant avec son passé de détective au fil de cette nouvelle intrigue parfaitement maîtrisée, le drame personnel prend lentement le dessus sur le travail de détective, donnant encore plus de caractère à l’ensemble.

Moins drôle, plus sombre, mais toujours aussi intelligent et efficace !


Chronique rédigée par yvan le 29/07/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 7,17
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juin 2009

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Tony Corso, tome 5 : Vendetta, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 11 2018
   

Ce tome est à nouveau très agréable à lire. Le dépaysement est là puisque cette fois ci nous voyageons avec Tony en Italie. Mais c’est surtout l’action qui est au rendez-vous. Du début à la fin, on ne perd pas de temps en palabres, l’intrigue est pourtant présente en version simple puisque nous sommes en présence d’une confrontation Mafia/Tony. Grace aux flashs back, on en apprend encore un peu sur le passé du privé tropézien. J’ai trouvé aussi ce tome plus violent et moins drôle que d’habitude, mais surtout ce qui me fait retirer des points, c’est que les coups du sort m’ont paru trop gros. Tony qui renoue avec son passé et le tortionnaire de ses parents, comme ça : par hasard, ce sont des très grosses ficelles de scénariste.

Il n’empêche que même un peu moins bon que d’habitude, ça reste vraiment sympa à lire.

30 5 2010
   

Cet album, je l'ai un petit moins apprécié que les deux précédents et pourtant toutes les recettes qui font le succès de la série sont réunis. Tony est toujours aussi sympa, le rythme est toujours très présent, rien à redire là-dessus. Mais je trouve que faire revenir Karen dans ce tome, où Tony rencontre par hasard le meurtrier de sa mère, ca fait un peu trop de personnes qui se retrouvent d'un coup. De fait, l'histoire même du meurtre du footballeur passe au second plan, il n'est plus question ici que de vengeance de Corso. C'est donc un tome qui emploie un ton moins badin que précédemment, mais également moins original. Cela reste un tome sympathique mais à ce stade de la série, j'en attendais un tout petit peu plus.