46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le mort sur le bûcher
 

La Toile et la dague, tome 1 : Le mort sur le bûcher

 
 

Résumé

La Toile et la dague, tome 1 : Le mort sur le bûcherAfin d'acceder au résumé de La Toile et la dague, tome 1 : Le mort sur le bûcher, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de La Toile et la dague, tome 1 : Le mort sur le bûcherVoici une série historique de haut niveau et passionnante, qui ne fut pas poussée au-delà de 3 épisodes ; je crois que la série a été abandonnée. Probablement en raison de l'emploi du temps chargé de ses auteurs. Elle marque en effet les débuts de Jean Dufaux à une époque où il scénarisait pour le journal Tintin ; quant à Edouard Aidans, déjà vétéran du journal avec ses séries précédentes comme "Tounga", il se trouvait aussi à une période où il travaillait pour l'Allemagne et ne pouvait fournir partout.

C'est dommage, car ce début d'album est bien alléchant avec l'évocation de ce Quattrocento à Florence, période riche et peu ou pas abordée en BD ; il y avait donc un potentiel que les auteurs ont parfaitement exploité, notamment un mélange de crimes et d'érotisme, tout à fait représentatifs de cette époque à la fois dissolue et tournée vers les arts. Andrea le jeune héros de cette trilogie est dépeint ici assez longuement comme un gosse des rues turbulent, puis comme un amant passionné, et enfin comme un apprenti doué. Les nombreuses scènes violentes et érotiques de cet album montrent le côté sordide de ce temps, ce qui explique sans doute pourquoi la bande n'a pu être diffusée dans le journal Tintin à sa création en 1986.

Dufaux écrit un scénario vivant et parfaitement documenté tandis qu'Aidans a dynamisé son trait en illustrant de façon très réaliste cet épisode avec force détails concernant les monuments florentins et les costumes colorés des personnages. Une série soignée digne des séries de la collection Vécu chez Glénat, qui à l'époque trustaient un peu ce domaine de la BD historique.


Chronique rédigée par Agecanonix le 24/02/2014
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
Statistiques posteur :
  • 484 (98,37 %)
  • 8 (1,63 %)
  • Total : 492 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 8,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Février 1992

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD La Toile et la dague, tome 1 : Le mort sur le bûcher, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 11 2014
   

Le début d’une ancienne histoire que je classe dans la veine de Giovani (Pleyers), Loïs (Pâques)… et même Jhen (Pleyers encore). Ben oui, j’aime bien ces « héros » à part, qui tranchent avec les grands forts musculeux qui hantent moult séries.

Ici c’est Andréa, un jeune peintre florentin qui, au temps des Médicis, va se trouver mêlé à la guerre que font ceux-ci contre les Pozzi.
Pas mal, car Aidans y va d’un graphisme réaliste net et précis qui restitue bien ces ambiances des années 1400 grâce à une documentation précise.
Vrai aussi qu’Andréa –tout comme Alix, Jhen et dans une moindre mesure Vasco- est plutôt une sorte de témoin des faits dans lesquels il se trouve emporté. La grande histoire est omniprésente autour de lui et, au travers de sa première aventure, il tente à sa façon de la comprendre.

Bien que paru voici quasi 30 années, cet opus me semble déjà faire partie de la « croisière des oubliées » comme tant d’autres ; de ces histoires –ces séries- qui vécurent quelques belles années avant de quitter –lentement mais sûrement- la mémoire des générations.
C’était quand même pas mal. Tout compte fait, ah que oui !..