46 287 Avis BD |20 067 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
La Toile et la dague
 
Note moyenne de la série : 4.33

La Toile et la dague

La Toile et la dague est une série BD qui est ou a été éditée chez Dargaud.
Dufaux (Scénariste), Aidans (Dessinateur) ont travaillé sur cette bande dessinée.

La Toile et la dague est parue initialement en Février 1992, le plus récent album référencé sur Coin BD datant de Janvier 1993.

A ce jour, 3 albums BD concernant La Toile et la dague sont référencés dans notre base, et 4 avis BD lui attribuent une note moyenne de 4,33/5.

 

  • Statut : Série terminée
  • Type d'histoire : Histoire en plusieurs tomes
  • Albums parus : 3

 
 
Ajouter un album à cette série
 
 
Evolution de la série La Toile et la dague au fil des tomes :
Evolution de la série La Toile et la dague au fil des tomes
Export Graphique de l'évolution de la série
 

La Toile et la dague, tome 1 : Le mort sur le bûcher

Note moyenne de l'album : 4,00
Février 1992
 
A Florence au temps des Médicis, la barbarie et le raffinement se conjuguent étrangement. Dans une cour fastueuse, celle de Laurent de Médicis et de son frère Julien, Andrea, un jeune peintre se remémore son parcours : d'abord son enfance turbulente avec les jeunes gens rustres de son entourage, son amour pour la Farentina, puis son apprentissage chez le maître Gesualdo, et enfin son entrée parmi la noblesse florentine. [suite du résumé]
 
 

La Toile et la dague, tome 2 : La nuit des poisons

Note moyenne de l'album : 4,50
Février 1992
 
Les événements vont se précipiter pour Andrea. Il fait connaissance de Fabrizio Amadei, grand seigneur florentin qui lui ouvre ses portes et le prend comme peintre attitré ; sa soeur la trop belle Giuletta a repéré la beauté et la jeunesse de ce peintre talentueux, elle ne dédaigne pas de poser nue dans l'atelier d'Andrea, par pure provocation d'abord car à cette époque de Quattrocento, la représentation des femmes en nudité était mal... [suite du résumé]
 
 

La Toile et la dague, tome 3 : Le Prince foudroyé

Note moyenne de l'album : 4,50
Janvier 1993
 
Andrea s'attache à Laurent de Médicis, et sert aussi à l'occasion le frère Julien de Médicis qui lui témoigne de l'affection. Mais cette situation place le héros dans une position délicate, car les deux familles des Médicis et des Pazzi se vouent une haine féroce ; les Médicis sont populaires et aimés du petit peuple, les Pazzi sont riches et imbus d'eux-mêmes. La décision d'Andrea suscite à la fois la haine des uns et la méfiance... [suite du résumé]