46 341 Avis BD |20 081 Albums BD | 7 869 séries BD
Accueil
Tome 35 : Le feu écarlate
 

Thorgal, tome 35 : Le feu écarlate

 
 

Résumé

Thorgal, tome 35 : Le feu écarlateAfin d'acceder au résumé de Thorgal, tome 35 : Le feu écarlate, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal, tome 35 : Le feu écarlateDorison reprend ici le scénario, après un Yves sente qui était en charge du scénario depuis le tome 29. Depuis 3 ou 4 tomes, Sente semblait chercher une direction affirmée sans jamais la trouver, et faisait voyager Thorgal par quelques grands détours, enchaînant les petites histoires, avec pour conséquence un scénario qui semblait avancer au ralenti. Le tome 34 marquait même une absence d'avancée notable. Dorison doit bien faire avec ce qu'il a et s'emploie à mettre fin à cet arc dans cet album. Grand bien lui en a pris : ce 35ème tome est donc plus rythmé, tourné vers plus d'action, que précédemment et enfin, on arrive la fin de cette histoire autour d'Aniel kidnappé par les mages rouges. On s'est bien éloigné du grand nord viking et il est temps d'y retourner. Dorison s'attache donc à fermer aussi proprement que possible l'arc démarré par Sente et qui semblait au point mort, pour réorienter la série vers ses origines. Je vois cela d'un bon oeil, d'autant que Dorison montre ici ou là qu'il connaît parfaitement la série, allant même jusqu'à introduire une référence au pays Qâ.

L'album en tant que tel doit forcément s'inscrire dans la continuité des albums précédents, et souffre un petit peu des choix maladroits du prédécesseur. Aussi, le personnage de Souléma me semble bien compliqué à appréhender, et le rôle même d'Aniel reste assez indéfini. Son pouvoir du feu écarlate est un peu trop puissant pour une telle série et, avec le recul, on se dit que tout cela est bien tarabiscoté. Aussi, le scénariste a cette intelligence de faire diversion avec d'une part, des scènes d'actions qui maintiennent de fait l'intérêt, et d'autre part, cette petite réflexion autour de l'amour filial, qui sert également de moteur à l'histoire. Une réflexion sur les relations père/fils qui apporte un peu de profondeur à cette histoire, même si ca ne peut être que survolé dans un tome conclusif de cette nature.

Si Dorison déploie de beaux efforts pour sortir le scénario de l'ornière, la déception viendrait du dessin. Rosinski reste un maître en la matière et ses aquarelles aux couleurs directes apportent toujours un charme certain à la série. Mais ici, en de nombreuses occasions, on se dit que le dessin est moins précis, comme si la technique avait écrasé le dessin en lui-même. Ca passe quand même puisque l'on est dans un album très tourné vers l'action, moins contemplatif que certains tomes du passé, mais on ne peut que constater un certain fouillis dans la présentation de certaines scènes.

Avec Dorison, la série s'engagera forcément dans un nouvel arc, mais il fallait auparavant mettre fin à celui en cours. Voilà qui est chose faite, et c'est donc prometteur pour la suite. On attend désormais que Dorison nous amène sa propre patte dans le monde de Thorgal, et que Rosinski retrouve son meilleur niveau pour repartir sur de bonnes bases.


Chronique rédigée par gdev le 27/11/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3209 (74,01 %)
  • 357 (8,23 %)
  • 770 (17,76 %)
  • Total : 4336 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,83 11,83 11,83
Acheter d'occasion : 9,01
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Novembre 2016

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal, tome 35 : Le feu écarlate, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 8 2017
   

Nouveau scénariste pour finir le cycle de ce que j'appellerai "la recherche d'Aniel", il faut dire que Yves sente, que je trouvais très bon sur les 3 premiers albums qu'il fournit (30 à 32) a vite perdu en qualité au point de faire des albums qui s'empêtrent dans leur scénario et n'avancent plus.
Dorison viendrait donc à la rescousse pour finir ce cycle honorablement.... Mouais, c'est fait mais je ne suis pas conquis. Il y a des choses qui clochent.
En premier lieu le rôle du Kazar, il éclipse kha-Aniel qui jusque là était The grand chef. Qu'est ce qu'il devient du coup ? Réincarné il n'est qu'un instrument alors qu'il était sensé redevenir tout puissant. Et de toute façon elle est où cette réincarnation ? Aniel reste Aniel, juste plus âgé et des pouvoirs en plus. Jamais Kah-Aniel ne semble avoir prit possession de son corps.
Et le Kazar qui préfère tuer Aniel car il ne maîtrise pas ses pouvoirs !?! Qu'est ce qu'il voulait alors ? Lui qui est à l'origine de tout, il connaissait certainement les effets diaboliques et destructeurs de ces pouvoirs et il a tout fait pour qu'ils sortent. Alors maintenant, non, finalement il voulait pas ça ? Assez ridicule.
Même le fait qu'il apparaisse dans le bateau sabre et mette Thorgal sur la piste d'aniel. Quel intérêt y trouve-t-il à part se tirer lui même une balle dans le pied ?
Non, vraiment j'adhère pas du tout. Ou j'ai rien compris car les auteurs ont trop inutilement complexifié l'histoire.
Mais il n'y a pas que le scénario qui me gêne. Le dessin de Rosinsky, c'est plus ça. Je sais qu'il a beaucoup perdu de ses capacités et j'en suis chagriné mais je peux pas dire que c'est magnifique en souvenir de son énorme talent qui, il faut l'admettre, s'étiole. Il n'y a plus aucun détail dans ses cases. Et dans cet album c'est bien dommage car il est question de grandes batailles dans Bagdad et nous n'en voyons rien. Que des taches de couleurs sensées suggérer les combattants ! Ses cases ressemblent à des tableaux abstraits. Pour de la BD ce n'est pas l'idéal.
D'ailleurs historiquement ça devient dur de situer la série. Si dans le cycle du pays Qâ on voyait des bateaux type caravelles portugaises époque Christophe Colomb, ce cycle, de Moi Jolan jusqu'à ici, parle de l'empereur magnus qu'on identifie clairement comme Charlemagne, et maintenant, on nous parle de croisades ! Trois époques très différentes donc.
Un album très sombre, dans tous les sens du terme, avec ces dominantes de rouge sanglant. Et toujours pas de nouvelles de la mission de Jolan....
Un peu mieux que l'horrible tome 34 mais je suis vraiment pas emballé.

24 4 2017
   

Ce tome n’est pour moi pas évident à noter. On sort d’une suite de plusieurs épisodes assez loupés et on change de scénariste. C’est déjà suffisant pour qu’il y ait pas mal de problèmes à résoudre pour les auteurs. Comble de malchance, Rosinski a une maladie des yeux (si j’ai bien compris), et est obligé de changer sa technique de dessin. C’est donc une épreuve de force qui arrive avec ce tome 35, et j’ai trouvé que finalement les auteurs ne s’en sortent pas mal.

Pour le scénario déjà, Dorison est en charge de finir ce cycle entamé par Sente et qui fait voyager Thorgal à Bag dah, pour sauver son fils Aniel kidnappé par les mages rouges. Le scénariste nous propose beaucoup d’action ce qui tranche largement avec son prédécesseur. C’est rythmé et très agréable à lire. Tout n’est pas tout rose non plus puisque les pouvoirs fantastiques d’Aniel font parfois sourire. On a l’habitude du fantastique dans Thorgal mais là, c’est exagéré. Bref, l’esprit de la série est là, Thorgal est encore plein de bons sentiments, et semble toujours immortel. Je vois d’un bon œil que cet arc se termine et retrouve enfin un fil normal avec ses séries dérivées que sont « Kriss de Valnor » et « Louve ».

Pour le dessin, tout n’est pas toujours parfait. Le changement de technique est évident. Il manque souvent du détail et les scènes tiennent plus parfois de la peinture abstraite que d’autre chose. Je n’en saurai tenir rigueur à celui que je considère comme un maitre en la matière. Ça reste très lisible mais certes moins beau que d’habitude. Nul doute que la technique va s’affiner et qu’on aura à nouveau du grand niveau bientôt.

Au final ce tome est pour moi à la fois une conclusion et une résurrection. Je lui mets un 3.5 d’encouragements.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie 17 3.12
Thorgal, tome 2 : L'ïle des mers gelées 15 3.53
Thorgal, tome 3 : Les trois vieillards du pays d'Aran 12 3.71
Thorgal, tome 4 : La galère noire 11 3.91
Thorgal, tome 5 : Au-delà des ombres 12 4.42
Thorgal, tome 6 : La chute de Brek-Zarith 15 3.13
Thorgal, tome 7 : L'enfant des étoiles 12 3.21
Thorgal, tome 8 : Alinoë 12 3.67
Thorgal, tome 9 : Les archers 12 4.46
Thorgal, tome 10 : Le pays Qâ 11 4.09
Thorgal, tome 11 : Les yeux de Tanatloc 9 4.56
Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perdu 8 4.63
Thorgal, tome 13 : Entre terre et lumière 7 3.50
Thorgal, tome 14 : Aaricia 7 3.29
Thorgal, tome 15 : Le maître des montagnes 11 3.36
Thorgal, tome 16 : Louve 9 3.61
Thorgal, tome 17 : La gardienne des clés 7 3.36
Thorgal, tome 18 : L'épée-soleil 7 3.36
Thorgal, tome 19 : La Forteresse invisible 4 4.00
Thorgal, tome 20 : La marque des bannis 6 3.83
Thorgal, tome 21 : La Couronne d'Ogotaï 7 3.07
Thorgal, tome 22 : Géants 5 2.90
Thorgal, tome 23 : La Cage 9 3.67
Thorgal, tome 24 : Arachnéa 6 2.83
Thorgal, tome 25 : Le Mal Bleu 8 3.94
Thorgal, tome 26 : Le royaume sous le sable 10 1.80
Thorgal, tome 27 : Le Barbare 6 3.42
Thorgal, tome 28 : Kriss de Valnor 8 3.56
Thorgal, tome 29 : Le Sacrifice 14 3.57
Thorgal, tome 30 : Moi, Jolan 10 3.75
Thorgal, tome 31 : Le bouclier de Thor 8 3.56
Thorgal, tome 32 : La Bataille d'Asgard 4 3.25
Thorgal, tome 33 : Le Bateau-Sabre 8 3.00
Thorgal, tome 34 : Kah-Aniel 4 2.50
Thorgal, tome 35 : Le feu écarlate 3 3.17
Thorgal, tome 36 : Aniel 1 3.50