45 871 Avis BD |19 864 Albums BD | 7 817 séries BD
Accueil
Tome 1 : La magicienne trahie
 

Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie

 
 

Résumé

Thorgal, tome 1 : La magicienne trahieAfin d'acceder au résumé de Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal, tome 1 : La magicienne trahieLa série Thorgal débute toujours, et comme toutes séries que Van Hamme commence, par un premier tome très énigmatique : on est directement dans le feu de l'action et le passé arrive ensuite ; "c'est en connaissant le présent que tu connaitra le passé"...

Les dessins de Rosinski, un tout jeune illustrateur qui fait ses premiers pas dans la BD, sont assez irréguliers, et loin de ce qu'il est capable...

Le scénario est vraiment très bien mené, cette façon de débuter est vraiment très intéressante et permet justement à Van Hamme de continuer sa série afin d'exploiter au maximum les caractères nuageux au début des héros...assez habile vous me direz, tout dépend jusqu'où l'on pousse cette rencontre avec les personnages. La narration est bien maîtrisée : Le cadre de l'histoire est entre le Fantastique et le réaliste, Van Hamme choisit une époque passée afin de monter la naïveté de l'homme, car à cette période de l'histoire l'on croyait en tout et n'importe quoi...
Ce premier tome est en deux parties : une avec le tout début de Thorgal, et une autre qui nous conte une histoire à part de Thorgal, plus jeune que la première, ce qui explique certainement les dessins plus soignés...

Les dessins, parlons-en des dessins : assez brouillons, et mal maîtrisé, mais ne vous inquietez pas cela va venir progressivement. Rosinski commence tout juste la BD, laissons-lui le temps. Des couleurs avec peu de nuances, trop uniformes, vivement l'arrivée de Graza...

Thorgal a été pour moi ma première série que j'ai adorée, je ne peux que lui rendre hommage...


Chronique rédigée par Charly le 11/05/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 4,75 4,75 4,75
Acheter d'occasion : 4,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.12
Dépôt légal : Janvier 1980

Avis des lecteurs

17 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie, lui attribuant une note moyenne de 3,12/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 8 2017
   

Lorsque l'on connaît la bande dessinée Thorgal dans son intégralité, il est assez difficile de noter ce premier tome tant la série gagne en qualité au fil des albums.
La première histoire, la principale, est relativement courte et, si elle nous plonge immédiatement dans l'action, elle a aussi le mérite de poser de bonnes bases : Thorgal vit chez les vikings mais vient d'un monde lointain et inconnu, c'est un combattant valeureux et épris de la belle Aaricia. Mais il ne suscite pas particulièrement l'adimiration ni la sympathie, Aaricia non plus d'ailleurs. Ces deux-là manquent encore de relief et le dessin encore un peu figé n'y est pas étranger. Gandalf et Slive sont plus intéressants quoique légèrement caricaturaux.
La seconde histoire est un mystère pour moi au niveau chronologique. L'action se déroule t-elle avant la première histoire, ou après le cycle des mers gelées ? Quelle incidence a eu cette coupure d'un an ? Qu'a fait Aaricia pendant tout ce temps ? Autant de questions qui me tardaudent depuis presque 20 ans... Quoi qu'il en soit, Thorgal gagne en épaisseur et l'ambiance pesante et inquiétante du lieu et du contexte est très bien retranscrite, mais l'histoire n'a pas grand' intérêt.
Ce premier tome n'est certes pas le meilleur mais il introduit finalement bien la série, ses personnages et son contexte.

7 6 2017
   

1er album d'une série mythique, on peut déjà noter un fait exceptionnel dans le monde de l'édition BD, la maquette est déjà définitive, elle ne changera plus jusqu'à aujourd'hui encore et ça c'est bien, d'autant plus qu'elle est jolie et permet aux aficionados de reconnaître un Thorgal entre mil, sous toutes les coutures. Et pour ne rien gâcher la couverture de ce 1er tome est jolie.
Moi je le trouve déjà bien ce 1er album.
Il comporte deux aventures distinctes aux rendus graphiques déjà très différents.
La 1ere est effectivement la toute 1ere histoire de Thorgal parue en 5 chapitres de 6 planches dans le journal de Tintin, réunis pour l'album. À l'époque chaque chapitre avait même son titre (Le fils des orages, Les anneaux de Freyr, La fête du Joll, Les Baalds, Un drakkar de glace).
La seconde histoire de 16 planches, est parue seulement 3 ans après, entre Les 3 vieillards... et La galère noire. Et l'on peut observer la déjà belle progression dans le dessin de Rosinsky.

Moi je l'aime bien cet album, la 1ere histoire n'est pas si mal que ça ! Si le dessin n'est pas au niveau de la suite il est déjà très bon. Du style un peu rétro des Tounga ou Jugurtha. Le talent de Rosinsky est déjà visible dans ses cadrages (ex : case 6, 1ere page). C'est surtout les couleurs qui pêchent dans cette histoire, mais même ça, c'est pas si mauvais non plus (ex: 1ere case p.21, ou la colorisation rouge de sang de l'eau 3ème case p.4 ).
Cette aventure aurait été anecdotique si elle n'ouvrait pas sur la suite annoncée, L'ile des mers gelées, ce qui suffit à accrocher le lecteur.

C'est un album qui permet avant tout de poser les personnages et leur univers. Le monde viking, l'Amour Thorgal /Aaricia, le côté bâtard de Thorgal venu d'on ne sais ou, et l'aspect fantastique de la série est annoncé (bracelets, géant, seconde aventure ) pas encore l'aspect science-fiction et réalité de l'existence des dieux, qui ne sauraient tarder.
C'est curieux que l'on parle de Thorgal comme d'un scalde (troubadour ) cet aspect du personnage sera vite oublié.
Voilà donc un premier album qui certes, marque son âge lorsqu'on connaît la suite de la série, mais qui est très réussi et donne envie de poursuivre. Ce que je n'ai pas manqué de faire et de refaire.

9 5 2016
   

Lorsque cette première BD paraît, je « vais » -doucement- sur mes 40 ans.
Et j’en ai lu, des BDs !
Thorgal ?.. à relire la série je me dis : « mais qu’est-ce qui a valu cette longue notoriété ?... Comprends pas ! Vous mettez un peu de « Wolff et la reine des loups » (Maroto, 1973), saupoudrez de « Chevalier Ardent » (Craenhals, 1970), mélangez à « Erik le Viking » (Don Laurence, 1979 AVEC « le bébé adopté par les Vikings »), un peu de mythologie, de « Jugurtha » (« l’ile », comme l’un et l’autre vont se retrouver et faire une vie nouvelle)… secouez le tout et vous obtenez : Thorgal.
Mais, à l’inverse d’autres « héros », ce dernier subit l’action et non la provoque. C’est plutôt à une sorte de vie de famille à laquelle le scénariste me confronte et –comme Buddy Longway- ce n’est pas fait pour me déplaire.
Rosinski en est à ses débuts. Malheureusement cela se voit. Très fort même ! Le premier opus est un véritable mélange de genres : Thorgal semble « sorti » des comics et plusieurs personnages sont assez « carrés » ; sans compter la découpe des planches et –surtout- les couleurs. L’ensemble passe ou casse. Heureusement, une seconde histoire m’est donnée à lire et voir. Beaucoup mieux ! Rosinski s’est adouci dans ses personnages, positions et découpe des planches. Une narration rapide, comme dans la première histoire, parachève le tout MAIS : ce n’est pas cela qui va redorer le blason de l’ « Heroïc Fantasy ».
J’attends la suite, mais sans impatience.

29 7 2010
   

Je découvre cette série dont j'ai tellement entendu parler ! Eh bien, heureusement qu'il y a un consensus pour dire que la série s'améliore au fil des tomes car, là, c'est pas génial... La première histoire avec Slive va très (trop) vite, le scénariste faisant l'impasse sur bon nombre d'explications (que sont véritablement ces bracelets, pourquoi sont-il enfermés dans une tour, qui sont ces deux gardiens, etc.) et sur un grand nombre de scènes d'enchaînement, qui auraient pourtant permis de fluidifier ce récit, dans lequel les temps forts sont plus entassés les uns derrière les autres que véritablement construit. Au niveau des dessins, les couleurs (le blond très jaune de Gandalf, le roux très rouge de Slive - rien à voir avec la couverture) font un peu mal aux yeux. Bah, ce n'est que le premier tome, tout cela nécessite encore d'être affiné. Et puis, j'ai apprécié le personnage de Thorgal, homme d'honneur esclave de Slive suite à un pacte, qui doit lutter entre sa profonde nature et les actions qu'il est obligé de réaliser.

Vient ensuite une seconde histoire, qui semble hors de la série (cette histoire se situerait après le récit principal présenté précédemment : en effet, tout porte à croire que le cheval de Thorgal est mort dans la chute de cette histoire, alors qu'il est bien vivant dans le premier récit). La construction de cette histoire est plutôt efficace : en peu de planches, le scénariste nous fait part de ses interrogations sur le temps qui passe. Efficace et intéressant, les dessins et surtout les couleurs plus sobres de cet album le rendent aussi plus joli.

C'est donc un avis mitigé que je rends sur ce premier tome, un peu hésitant et maladroit, mais c'est généralement comme cela que les plus grandes séries ont débuté. Pas d'inquiétude, donc.

1 1 2010
   

Mon premier avis de l'année 2010, et je vais tacher de faire court. J'en ai eu marre d'acheter et de lire les Thorgal dans le désordre, alors lundi dernier j'ai acheté les tomes 1 et 2, le cycle entier de la magicienne Slive. Le début est intéressant, car on est immédiatement plongé dans l'action. Le fait qu'on apprenne les événements du passé en découvrant le présent d'abord m'a fait penser que l'auteur rajoutait des événements au fur et à mesure. Thorgal est attaché à un rocher sur la rive d'une mer (où très souvent la marée monte), pour avoir oser aimer Aaricia. Gandalf le fou (qui porte bien son nom) attache sa fille au mât de son drakkar pour la punir (et après dans le tome 2 il ordonne qu'on la retrouve par tous les moyens quand elle... enfin, chaque chose en son temps). c'est un fou, quevoulez vous. Et tandis que notre héros essaie tant bien que mal de se libérer de ses chaînes, arrive une femme qui propose de le libérer en échange d'un an de service... J'ai ri en voyant les planches se découper en tranches de 6 (publication dans Tintin oblige), et j'ai eu en tête l'idée que van hamme tenait ses lecteurs en haleine (je parle bien sûr d'une énorm éllypse lorsque Thorgal et Slive se font attaquer par des brigands. Se réveiller, se relever, soigner ses plaies, et partir à cheval aller chercher Gandalf, ça prend au moins deux planches. eh bien, l'auteur a (volontairement) zappé cette scène. La scène de départ de cette première histoire est intéressante mais le reste est un peu trop faible pour une aventure de Thorgal. Les dessins sont un peu hésitants et les couleurs trop claires (et je n'ai pas compris le sens de l'utilisation des anneaux de Kryer). Bilan mitigé pour cette aventure de 30 planches qui se poursuit dans l'île des mers gelées (ça non plus, je n'ai pas compris)
La deuxième histoire, presque le paradis, a les dessins plus soignées, les couleurs moins horrifiantes, et le récit intéressant bien que trop rapide (mais il est où le chat loki? il disparaît à la fin, mais je ne dirais rien de plus car sinon ce serait du spoliage.
Ce deuxième récit aurait pu être placé en début de tome car le début ressemble à une introduction (et thorgal ne parle pas une fois d'Aaricia).
Au final, c'est un album un peu trop faible, mais j'ai tout de même passé un bon moment de lecture. la suite est dans l'île des mers gelées, un grand album qui s'annonce plus réfléchi et moins insouciant. A lire et à acheter pour les fans, et le complétage de collection.
Mon coup de coeur de cet album est Aaricia: c'est vraiment une blonde, celle là! elle ne sait dire que "Thorgal, mon aimé, j'aime quand tes bras me serrent!", eh bien étrangle là si ça lui fait plaisir, et ça fera toujours un personnage inutile en moins! même si la princeesse viking de fera greffer un cerveau dans les albums suivants, elle aurait pu dire autre chose que ces paroles sentimentales qui la revoient à un rôle de simple ojet décoratif.
Comment ça, trop long mon avis?

5 3 2009
   

Bon, j'arrête de découvrir Thorgal en désordre et me décide à commencer par le début.

Cette histoire m'a immédiatement fait penser à la "Corne de brume", un des premiers et des meilleurs Chevalier Ardent. Ce n'est pas la première ni la dernière fois, j'imagine, que Thorgal me fera penser à cette autre série. (En un sens, Thorgal est un croisement réussi entre Chevalier Ardent et Valérian, avec quelques autres ingrédients venus d'ailleurs)

Mais pour en avoir déjà lu plusieurs, Thorgal m'apparaît plus réussi que Chevalier ardent. Le personnage central a plus de dimensions, les scénarios plus d'ampleur. Pas encore dans ce premier tome, toutefois, dont le dessin, en plus, est un peu sommaire, avec des couleurs criardes. Le récit se tient mais ne prendra tout son sens que dans le tome suivant.

Récit viking, l'homme noble qu'on sent différent, la sylphide venu du nord, des affreux qui gardent des mystères... Éléments connus, mais tout ça, encore un peu maladroit, annonce quand même une série qui saura tout se réapproprier avec panache.

21 11 2008
   

Très bon premier tome d'une des plus grandes série de bande dessinée, "Thorgal", La magicienne trahie est une superbe introduction, et on peut dire que je n'ai pas hésité à m'acheter la suite.
Il y a deux parties dans ce tome, la première qui est donc l'introduction de Thorgal et une deuxième partie en dehors de l'histoire. Parlons de la plus importante, la première, la meilleure aussi.
On commence avec la découverte du "méchant" (entre-autres), Gandalf et de la princesse à sauver : Aaricia. C'est un personnage que j'apprécie beaucoup, elle est forte, courageuse et fière. Thorgal, lui est très classe, fort, beau ,courageux, ce sont deux des meilleurs personnages (en même temps, c'est normal, ce sont les principaux) je trouve.
Le scénario n'a pas encore commencé, mais en fin de tome, on voit bien qu'il va se préparer quelque chose, cela promet d'être intéressant (même si l'île des mers gelées est un des "chapitres" que j'apprécie le moins).
Il y a de l'action, de l'émotion, un grain d'humour, de la dignité, plein de caractéristiques que j'aime beaucoup, c'est une grande aventure que nous promette Van Hamme et Rosinski.
La deuxième partie m'a beaucoup moins accroché, elle est ennuyeuse et il n'y a pas de combat, seul chose intéressante, c'est que cela se passe dans le monde des dieux, c'est un gros atout de cette série car j'aime beaucoup l'époque moyenâgeuse et la fantasy.
Le dessin est vraiment bien même si il n'a pas encore la qualité des tomes d'après, les couleurs sont par contre très sombres, assez fades, on ne ressent pas beaucoup d'émotions mais c'est une période d'hiver, donc c'est normal.
Pas d'humour mais c'est tout à fait normal car thorgal ne joue pas sur l'humour mais sur le monde varié et imaginatif de la série.
Un très bon tome d'introduction avec deux parties plus ou moins bonnes, mais le dessin est magnifique, malgré le manque de couleurs vives.

19 1 2008
   

Cet album marque le début de la saga Thorgal et présente deux histoires : la magicienne trahie et presque le Paradis. Celles-ci n'ont cependant aucun lien entre elles. La magicienne trahie contient 30 pages, l’histoire était parue dans le journal Tintin, à raison de 6 planches par semaine. Pour compléter l’album Van Hamme et Rosinski y ont ajouté Presque le Paradis qui fait 16 pages.
La magicienne trahie permet de faire connaissance avec le personnage de Thorgal. On y découvre son environnement familier : le pays des Vikings du Nord, l’influence de la magie et de la mythologie nordique. Les personnages secondaires sont bien caractérisés, notamment Gandalf le fou, le chef tyrannique des Vikings du Nord, ou la magicienne Slive. Aaricia est déjà présente, mais son rôle est encore secondaire.
L’histoire est assez naïve, la série ne décollera vraiment à mon avis qu’avec le cycle de Brek Zarith, mais elle est très plaisante et sert d’introduction à cet univers si original. Les dessins de Rosinski sont encore inégaux et la mise en couleur hasardeuse.
La deuxième histoire Presque le Paradis ressemble beaucoup plus à un conte cruel et joue sur des thèmes que Van Hamme reprendra plus tard dans certains albums comme "Au-delà des ombres" : le mythe de l’immortalité et du temps qui passe.

15 10 2007
   

IL y a beaucoup à dire sur ce premier album de Thorgal, et on peu parler beaucoup de ses défauts, qui sont nombreux. Les couleurs sont nulles, le dessin est hésitant, le scénario n'est pas bien épais, et les auteurs ont eut la regretable idée de ne pas finir l'histoire principale et de nous servir autre chose à la place. C'est là qu'on est le plus frustré, bêtement : si l'histoire s'arettait avec l'album, et un petit à suivre en bas à gauche, on trouverait ça normal. Mais il nous font un cadeau superbe, celui d'une autre histoire, pour nous faire déjà goûter à l'autre dimension de Thorgal, et on râle! C'est pas raisonable, quand même!

Mais l'immense pouvoir de Thorgal, la série, pas le personnage, c'est de nous plonger dans une ambiance indéfinissable qui nous prends aux tripes et ne nous lâchera pas avant longtemps. Quel est donc ce pouvoir, cette force, quel est cet enchantement qui nous lie dores et déjà aux aventures de Thorgal Aegirson ? Le talent, tout simplement.

C'est enfoncer des portes ouvertes que de saluer les auteurs comme il se doit, et pourtant, cette première aventure de Thorgal le mérite, même si elle fait sourire. On sent quand même les hésitations du traits, la maladresse dans le propos, et pourtant il va bien faloir lire la suite, la suite et encore la suite. Si vous êtes de ceux que les grandes saga tiennent en haleine, réjouissez-vous, car ce ne sont pas moins de trente tomes qui vous attendent et vous mèneront tant sur les rivages de l'Héroic Fantasy que sur les mers de la science fiction pure. Avec Thorgal, on ne s'ennuie jamais.

metallica07 :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de metallica07Reflet de l'avatar de metallica07
19 1 2007
   

Voilà une série culte qui commence timidement avec un premier tome peu convainquant: pas mal de défauts avec entres autres un scénario assez simpliste, même si le concept de la série est assez original. Avec aussi, on l'a dit maintes fois, des dessins bâclés et peu attirants (en même temps, c'est le premier tome de la série, le style du dessinateur ne peut pas être caractéristique dès le début); mais SURTOUT une chose qui m'a vraiment déplu: au bout de 32 pages, l'histoire s'arrête pour laisser la place à une autre, détestable, qui n'a rien à voir avec le cycle de la série.

Je ne sait pas si cet album mérite trois étoiles, mais je lui les met quand même car cette série va vite devenir une de mes préférées, car il faut attendre le tome 2 pour vraiment entrer dans l'histoire.

1 6 2006
   

Allez, je rajoute ma pierre à l'immense édifice qu'est Thorgal, le fils des étoiles !

Ma note se justifie presque uniquement pour que le lecteur soit attiré par cette série qui ne commence pas de la meilleure manière !

Quand je l'ai lu pour la première fois, il y a maintes années, j'avais été emballé !
Après une relecture récente, je dois bien avouer que j'ai été surpris de voir à quel point elle avait mal vieilli !
Aucune BD aujourd'hui n'aurait le moindre succès avec un style graphique aussi pauvre et presque baclé !
Heureusement, l'histoire de Thorgal avec ses hauts et ses bas est vite devenue mythique et se priver d'une telle délectation juste en butant sur l'aspect esthétique du premier tome serait fort dommageable !

A lire ! Et relire !

18 9 2005
   

Thorgal, voilà une série qui, eu fil des ans, est devenue une série incontournable du neuvième art, il était bien temps que je me lance dans le lecture de cette série chère au cœur de nombre de bédéphiles…

Je dois dire que cet album commence sur des chapeaux de roues. En effet, dés le début de la première histoire on retrouve notre héros en bien mauvaise posture, il semblerait que ce mystérieux Thorgal soit un personnage qui n’est pas unanimement aimé… Mais après ce démarrage réussi, l’histoire devient vite assez simple, et même presque banale. Malgré tout quelque bonnes idées surgissent ici et là, mais Van Hamme nous offre un scénario à des lieues de ce dont il est capable de mieux…

Les dessins de Rosinski à l’époque de la sortie de cet album ne sont bien évidemment pas ceux qu’il réalise aujourd’hui. Son style est alors inégal et peu sûr, mais malgré tout on reconnaît déjà certaines caractéristiques qui lui sont propres. Mais un autre point faible de cet album, ce sont les couleurs, qui je doit dire sont assez pauvres, et assez peu nuancées…

Premier album peu convainquant

18 6 2005
   

Attention ! Voici le premier tome d'une série « cultissime ». Mais je me dois de la juger avec mes yeux de bédéphile du XXI ème siècle...

Côté scénario, la première remarque que l'on peut se faire est que l'oeuvre de Van Hamme est très rythmée. Thorgal Aegirson se trouve rapidement en mauvaise posture et va devoir affronter bien des péripéties afin de vivre son histoire d'amour avec Aaricia (une vraie blonde celle-là :)). Ce qui est dérangeant dans ce premier tome, c'est la coupure nette de l'histoire en cours de route pour laisser place à une histoire annexe. Personnellement, j'ai eu l'impression de lire le journal de Mickey (si vous vous rappelez bien, l'histoire principale avec Mickey était coupée en deux par d'autres petites histoires), ce qui est assez détestable.

Les dessins de Rosinski ont énormément vieilli. C'est assez brouillon, les couleurs ne sont pas toujours de bon goût. Mais, nous excuserons volontiers Rosinski, car il ne faut pas oublier le vieil âge de ce premier tome de Thorgal. Au final, cela nous donne un premier tome médiocre (pardon d'égratigner le mythe), mais attention, la série Thorgal va s'avérer par la suite d'être de bonne qualité, justifiant son succès.

23 10 2004
   

Je découvre pour la première fois les aventures de Thorgal (vaut mieux tard que jamais), j'ai beaucoup apprécier le scénario de ces deux histoires.

Même si les histoires sont assez simple, l'intrigue est bonne. On est tout de suite plongé dans l'ambiance et on s'attache tout de suite au personnage, le vaillant Thorgal.

La couverture de l'album est superbe comme toutes les couvertures qui suivront. Mais du moins pour le premier tome, la magnifique couverture n'est pas à l'image du graphisme que l'on découvre au fil des pages. Le dessin a vieilli on découvrira le talent de Rosinski au fur et à mesure des tomes.
C'est surtout à cause du graphisme que je diminue légèrement la note génèral du tome.

A découvrir.

26 1 2004
   

(Re)découvrir le premier tome d'une série à succès comme Thorgal au troisième millénaire, c'est forcément une lecture particulière.

Au moment de sa parution, Rosinski est un illustrateur inconnu, et Van Hamme un scénariste qui n'a pas encore prouvé grand chose (hormis sa capacité à se réorienter professionnellement !). Ces deux-là ne savent pas encore qu'ils sont en train de donner jour à l'un des personnages les plus fameux de la bande dessinée d'heroic fantasy.

Ce premier tome, à vrai dire, ne marque pas durablement les esprits. Le ton et les graphismes ont vieilli. L'idée du jardin dans le second récit est plutôt intéressante, mais la première histoire manque de surprise tout en posant quelques jalons pour la série (ne serait-ce que la présence d'Aaricia ou l'explication de la fameuse balafre à la joue du sieur Thorgal). Il faut d'ailleurs lire la suite car on reste sur sa faim et dans un certain suspense.

On est loin des "Archers", bien sûr. Mais ce tome initial est agréable à lire et justifie sa place dans la grande construction que représente aujourd'hui la saga de Thorgal et de ses proches. Et puis, vous pourrez admirer la progression de Rosinski qui deviendra, en quelques tomes, un sacré illustrateur.

2 10 2002
   

Voici le premier tome d'une série qui deviendra plus tard mythique!

Van Hamme, scénariste à l'époque inconnue a eut l'idée certes saugrenue mais innovante de croiser le médiéval à un fantastique moins conventionnel. L'histoire ce lit bien, ça coule tout seul mais c'est parfois un peu lent, ça manque de pêche et c'est quand même un peu simplet comme histoire. Mais bon... La deuxième histoire est anodine, ce n’est pas génial mais ça se lit. Le lecteur ne s'en rend peut être pas compte mais nous avons ici les personnages qui auront toutes leurs importance dans les tomes suivant. C'est un peu une présentation avec une petite histoire pour que cette présentation soit moins monotone.

Pour les dessins, la couverture est très jolie mais à l'intérieur ce l'est beaucoup moins. Les traits sont secs et tranchants. Les personnages sont vraiment taillés secs. Et puis les personnages ne sont pas détaillés. Les couleurs sont unis et réduites à leurs stricts minimums. C'est un genre de coloriage qui convient à certain type d'illustrations mais pas dans ce cas. Donc on attend avec ambition l'évolution de Rosinski (et vous ne serez pas déçut!).

Bref le premier tome d'une grande série. Mais ce début n'est pas fracassant mais ça passe bien le temps!

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie 17 3.12
Thorgal, tome 2 : L'ïle des mers gelées 15 3.53
Thorgal, tome 3 : Les trois vieillards du pays d'Aran 12 3.71
Thorgal, tome 4 : La galère noire 11 3.91
Thorgal, tome 5 : Au-delà des ombres 12 4.42
Thorgal, tome 6 : La chute de Brek-Zarith 15 3.13
Thorgal, tome 7 : L'enfant des étoiles 12 3.21
Thorgal, tome 8 : Alinoë 12 3.67
Thorgal, tome 9 : Les archers 12 4.46
Thorgal, tome 10 : Le pays Qâ 11 4.09
Thorgal, tome 11 : Les yeux de Tanatloc 9 4.56
Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perdu 8 4.63
Thorgal, tome 13 : Entre terre et lumière 7 3.50
Thorgal, tome 14 : Aaricia 7 3.29
Thorgal, tome 15 : Le maître des montagnes 11 3.36
Thorgal, tome 16 : Louve 9 3.61
Thorgal, tome 17 : La gardienne des clés 7 3.36
Thorgal, tome 18 : L'épée-soleil 7 3.36
Thorgal, tome 19 : La Forteresse invisible 4 4.00
Thorgal, tome 20 : La marque des bannis 6 3.83
Thorgal, tome 21 : La Couronne d'Ogotaï 7 3.07
Thorgal, tome 22 : Géants 5 2.90
Thorgal, tome 23 : La Cage 9 3.67
Thorgal, tome 24 : Arachnéa 6 2.83
Thorgal, tome 25 : Le Mal Bleu 8 3.94
Thorgal, tome 26 : Le royaume sous le sable 10 1.80
Thorgal, tome 27 : Le Barbare 6 3.42
Thorgal, tome 28 : Kriss de Valnor 8 3.56
Thorgal, tome 29 : Le Sacrifice 14 3.57
Thorgal, tome 30 : Moi, Jolan 10 3.75
Thorgal, tome 31 : Le bouclier de Thor 8 3.56
Thorgal, tome 32 : La Bataille d'Asgard 4 3.25
Thorgal, tome 33 : Le Bateau-Sabre 8 3.00
Thorgal, tome 34 : Kah-Aniel 4 2.50
Thorgal, tome 35 : Le feu écarlate 3 3.17