45 515 Avis BD |19 677 Albums BD | 7 779 séries BD
Accueil
Tome 4 : La galère noire
 

Thorgal, tome 4 : La galère noire

 
 

Résumé

Thorgal, tome 4 : La galère noireAfin d'acceder au résumé de Thorgal, tome 4 : La galère noire, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal, tome 4 : La galère noireNous voilà relanceé dans un autre "cycle". Je vous explique, Thorgal ne comporte pas de cycle prédéfinit, mais par contre il y a des groupements de tomes, ils se suivent, dans ce cas on peut dire que le tome 1 et 2 vont ensemble, voilà pour la petite parenthèse "cycle" ! Après avoir fait une visite au pays d'Aran, nous voilà sur une île où il fait bon vivre, Thorgal et sa femme ont décidé de camper dans le coin, et comme souvent la paix va être de courte durée...

Le scénario, plein de rebondissements, est très agréable à suivre, le fait que le héros soit presque inconnu est motivant, et l'on a envie de lire pour connaître la suite des découvertes...Mias je dois avouer que ça commence déjà à tourner en rond, légèrement ! C'est vrai que pour l'instant peu de choses ont été révélées.

Les dessins sont vraiment très beaux, les traits variés montrent la maîtrise du crayon de Rosinski. Les couleurs ne sont pas encore très adaptées aux dessins et à l'atmosphère de la BD, mais ça va venir !


Chronique rédigée par Charly le 11/05/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 4,55 4,55 4,55
Acheter d'occasion : 5,52
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.91
Dépôt légal : Mai 1982

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal, tome 4 : La galère noire, lui attribuant une note moyenne de 3,91/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 6 2017
   

La galère noire, une bonne aventure qui fait entrer Thorgal dans un ton très tragique et qui amorce l'aventure de Brek zarith. J'ai hésité entre 3,5 et 4 mais finalement je monte directement à 4. Car l'histoire apporte beaucoup malgré le dessin que je trouve moins appliqué et les couleurs basiques et "pixelisées", surtout les scènes avec le Prince Veronar. Malgré ça, Rosinsky reste un dessinateur de grand talent, pour la scène nocturne du début par exemple ou pour les femmes, qui sont....superbes. notamment la jeune Shaniah, magnifique, amoureuse de Thorgal et à l'origine des malheurs à venir.
L'histoire est assez riche et dramatique, avec les prémices de l'aventure Brek zarith mais surtout les relations des personnages, Thorgal et Shaniah, les hommes qu'il aura à tuer, l'affrontement avec Ewing qui pourtant est quasiment dans le même camp...
Le Prince Veronar, immonde aux esclaves si pulpeuses, m'a rappelé le méchant de la nuit des rapaces dans la série Jeremiah.
Une aventure intéressante, pleine d'action, qui nous laisse un Thorgal désespéré mais toujours plein de ressources. Mais je dois dire que j'ai toujours du mal avec ce héros qui aspire à du "peace and love" à l'extrême et qui pourtant et taillé pour l'aventure la plus totale, pour laquelle il a toutes les qualités. Heureusement que le destin lui force la main pour le sortir du pantouflage gnangnan dans lequel il se complairait ! Quel gâchis ce serait sinon !
En tout cas, après cette lecture, on attend plus que jamais la suite pour savoir ce qui est arrivé à Aaricia....

8 2 2013
   

Le voilà, le premier "Thorgal" vraiment réussi, appelé à être dépassé par d'autres par la suite (la série comportant quelques titres qui sont des chefs d’œuvre du genre) mais qui posait alors la création de Van Hamme et Rosinski comme une lecture incontournable pour tout lecteur de bande dessinée. Une trentaine d'années plus tard, le jugement n'a pas varié : "La galère noire" est une belle aventure.

Rosinski est un des dessinateurs réalistes les plus doués de sa génération, qui a su livrer des centaines de planches sans jamais rien céder de son exigence, jusqu'à ce que ses propres mains le lâchent. Dans ce tome 4, le graphisme est déjà abouti, soigné, donnant une belle cohérence à l'univers imaginé par Van Hamme. L'ambiance est là et bien là, comme dans cette large case qui nous fait découvrir la cale de la galère où les malheureux rameurs se tuent à la tâche.

L'histoire est la plus aboutie des quatre premiers albums, et constitue le premier titre d'un triptyque autour de Brek Zarith. C'est très bien équilibré, avec de l'action, des rebondissements, des personnages psychologiquement intéressants malgré un nombre de pages relativement limité. Van Hamme fait déjà preuve d'un savoir-faire évident, et on accroche carrément à son intrigue. En plus, le cinquième tome va être à la hauteur !

"Thorgal" n'a donc pas usurpé son succès. On invite les bédéphiles à redécouvrir cette aventure, en souhaitant que ceux qui la lisent pour la première fois soient eux aussi sous le charme.

2 8 2010
   

Je trouve que cet album marque un pas sensible par rapport aux productions précédentes. Le récit est plus rythmé, les personnages mieux campés et définis, et surtout le dessin s'améliore grandement. Alors, certes, le prétexte de toute cette histoire, à savoir le mensonge d'une petite écervelée que personne ne remet en cause, paraît un peu léger au vu des drames qui se jouent, et les couleurs sont encore aléatoire. Mais dans l'ensemble, j'ai trouvé l'intrigue plutôt intéressante, et le tout plutôt bien joué, dont le pivot est sans aucun doute le rôle d'Ewing. Ce personnage m'est apparu charismatique, ses motivations cohérentes, et ses réactions en accord avec ce qu'il nous est dit de lui. J'ai bien apprécié cet album. Par ailleurs, depuis le premier tome, aucune magie ni science-fiction n'apparaît dans ce récit. Ces aspects, bien que participant au charme de la série, ne m'ont pas vraiment manqué dans cet album qui se suffit à lui-même. J'ai apprécié la noirceur de cet album, entre galériens en fonds de cales et dénouement. J'ai apprécié le fait que les scénaristes ont joué sur la corde sensible du lecteur pour lui arracher des sentiments. J'ai apprécié l'ingéniosité à la fin de l'album, qui permet de présenter les atouts de Thorgal : maîtrise à l'arc et intelligence pour s'en servir.

L'incohérence du début de l'histoire (avec ce mensonge un peu gros que tout le monde croit), l'heureux hasard en milieu (avec l'arrivée de vikings à cet instant précis, dont le chef reconnaît Thorgal uniquement à la voix), et les couleurs criardes du début sont des défauts qui apparaissent bien maigres au regard des personnages travaillés et des situatiions surprenantes développées.

29 7 2010
   

C’est avec cet album que la série Thorgal prend, à mon sens, tout son envol. La galère noire est le premier épisode du cycle de Brek Zarith qui en compte trois. A l’époque où j’ai lu cet épisode, je ne crois jamais avoir lu d’histoires pour la jeunesse aussi sombres.
Thorgal semble aspirer à la paix dans un village paisible, où il exerce le dur métier de paysan, mais une nouvelle fois le danger vient à lui. Cet épisode amène une réflexion sur la tyrannie. Galathorn s’est fait voler le trône du mystérieux royaume de Brek Zarith par le terrible Shardar. Son fils le prince Véronar est à la tête d’une galère où Thorgal est emprisonné. Véronar est la pire des engeances, le prince est alcoolique et sadique. Son homme de main Ewing semble un peu plus loyal, mais Thorgal devra se mesurer à lui.
Cet album est une vraie tragédie et se termine par l’un des pires moments de la série, mais je ne gâcherai pas le suspense. Une nouvelle fois, Thorgal sera victime de la trahison, celle d’une jeune femme Shaniah amoureuse de lui et qui par jalousie le conduira à sa perte. C’est beau, bien que réellement tragique. Rosinski fait de très beaux dessins : la lutte de Thorgal et de la panthère est magnifique. Il arrive superbement à dépeindre cet univers de violence donnant aux personnages de méchants des gueules parfaitement adaptés.

12 12 2009
   

Je ne vais rien dire de la fin de ce tome des aventures de Thorgal pour ne pas gâcher le suspense, disons que je l' ai trouvé assez intéressant, un peu simpliste au niveau du scénario, mais comme il est le premier tome du cycle de Brek Zarith, on lui pardonne. Thorgal et Aaricia, enceinte de leur premier enfant, vivent depuis peu dans un village de paysans. Une jeune fille, Shaniah, s'éprend de notre guerrier, mais Thorgal la repousse. Pour se venger, elle invente une histoire abracadabrante, et Thorgal est fait prisonier par Iarl Ewing, au service du prince Véronar. Ce dernier est le fils de Shardar, qui règne sur Brek Zarith .... C 'est un bon album mais pas le meilleur.

5 3 2009
   

Ce tome me paraît supérieur au précédent, qui dépendait un peu trop du schéma classique de l'opposition entre quelques tyrans et un peuple soumis et abruti.

Il est intéressant ici de voir Thorgal en simple paysan, heureux de sa vie villageoise. Mais le bonheur ne dure pas. Très frappante et crédible, aussi, cette jalousie d'adolescente. On ne s'étonne pas non plus de voir les autres croire ses mensonges vengeurs - combien d'adultes, encore aujourd'hui, sont injustement condamnés sur le témoignage d'enfants... Et ce bouffi de prince ! On est proche ici des classiques caricatures de romains décadents dans certains tomes d'Astérix. Le combat contre la panthère est sans doute un peu fort en café, mais le dessin est superbe.

L'ombre au tableau, ce duel final très peu crédible. On ne voit pas du tout quel intérêt Ewing avait à attendre Thorgal au risque de se faire tuer.

17 11 2008
   

L'un des meilleurs tomes (et je dis bien l'un) de toute la série Thorgal tous les tomes sortis compris (30 et bientôt 31, en l'occurence), j'ai vraiment passé un excellent moment avec cette bd entre les mains, je pense que je la relirais dans pas longtemps.
Le scénario est franchement intéressant, si vous ne lisez que le début et la fin de la bande-dessinée, vous ne comprendrez rien (même si en général, quand on lit une bd, on là lit entièrement, mais bon c'était pour le dire), on commence avec un village en paix et on finit avec un village dévasté, les habitants morts etc...
L'auteur a commencé un cycle, plus ou moins intéressant par rapport aux autres mais qui débute par une bombe, je ne me suis pas ennuyé un seul moment, on y trouve de nombreux nouveaux personnages (qui mourront rapidement) et un beau suspense, j'ai pétillé d'excitation et je n'avais pas envie de lire la page entièrement, j'avais tout de suite envie d'aller à la suivante.
Le dessin est très bien fait, les couleurs sont très vives, c'est très nette et j'ai comme cela bien pu apprécier la bande-dessinée, il n'y a pas beaucoup de décors, mais c'est tout à fait normal, l'histoire se passe pratiquement que sur un bateau et sur une région en bord de mer avec un désert à coté, donc il n'y avait pas énormement de travail à ce niveau là.
J'ai été très impressionné par le personnage du prince Véronar, rien que par le dessin (pas très avantageux pour lui), l'auteur a réussi à le rendre écoeurant à mes yeux, bravo !!!
Il n'y a pas d'humour, de toute façon, cette série ne joue pas du tout sur cela, il y a surtout beaucoup d'émotions par la mort d'Aaricia (suspect ça) et par l'amour non-partagé que Shaniah porte à notre beau Thorgal.
Il y a pas mal d'action, j'ai toujours aimé les dessins des gens qui meurent dans "Thorgal", et encore bravo à l'auteur pour sa série !!!

29 10 2007
   

Voilà un tome 4 étonnant, ne serait-ce que par sa qualité nettement en baisse. On est presque déçu après avoir savouré "les tois vieillards du pays d'Aran", le tome précédent. Au niveau du scénario, les auteurs attaquent un triptyque qui mets extrèmement longtemps à se mettre en place. Au niveau des dessins rien à redire. Au niveau des couleurs, on retrouve, pour les scènes de campagne, des couleurs criardes et baveuses, ce n'est vraiment pas une réussite.

Le scénario est faible, en ce sens qu'il n'avance pas. Il est incohérent dans la disproportion entre le nombre de galériens et la chasse à l'homme qu'il engendre : avec autant d'esclaves, un rameur de plus ou de moins ne fait pas grande différence. Et au pire on va à terre, on kidnappe un paysan et on repart. Et puis Thorgal accusé par une gamine de moins de seize ans que tout le monde croit sur parole, c'est lourdingue. Bref, ce scénario est très light, et à part la confrontation finale qui relève le niveau, je suis déçu.

Déçu aussi par les dessins, plus exactement par le coloriage dont le niveau était bien remonté dans les tomes deux et trois, et qu'on retrouve ici très insuffisant, ce qui donne un côté "bâclé" aux dessins. Ce qui est bien sûr très très dommage. Le prince Véronar, par exemple, à beau être gras et adipeux, c'est plus une caricature qu'un dessin. On attends mieux du talent de Rosinski.

Au final, un album très interessant bien sûr si on le ratache aux deux albums suivants dont il est le prologue, mettant en scène le prince Galathorn que l'on retrouvera par la suite, mais diablement décevant pour la qualité générale de la série. Qu'est-ce que vous voulez, il y a quelquefois des ratés dans les premiers tomes des grandes saga ....

24 9 2005
   

Thorgal pensait enfin avoir trouvé une existence de paix avec sa compagne et son futur enfant, mais était-ce vraiment ce qu’il désirait ? Peu importe, le sort en a décidé autrement, Thorgal viking devenu paysan se voit accuser de complicité avec un hors la loi par la faute d’une adolescente jalouse de l’amour qu’il porte à Aaricia…

Encore une fois Van Hamme a préparé une bonne dose d’ennuis pour notre cher Thorgal qui se retrouve embarqué dans une sacrée galère ! (OK c’était facile… mais bon). Mais si cet album apporte de tout évidence des éléments qui seront réutilisés par la suite, il ne nous apprend toujours rien sur le passé de notre héros…

Les dessins de Rosinski sont semblables à ceux de l’album précédent c'est-à-dire assez jolis, mais encore une fois ce sont les couleurs qui manque de nuances et qui donnent à l’ensemble une impression un peu « plate »…

Thorgal, mais qui es-tu réellement ?

18 6 2005
   

Quelques mois ou années se sont écoulés entre ce tome et le précédent, et Thorgal et Aaricia ont enfin trouvé un havre de paix. Malheureusement, la tranquilité va être de courte durée suite à la jalousie d'uen jeune paysanne qui va amener Thorgal à être injustement embarqué sur une galère.

Un album riche en rebondissements avec un Thorgal plus fort que jamais et des dessins de Rosinski qui commencent vraiment à être de grande qualité. Mais la force de ce tome 4 réside dans sa fin émouvante qui fait figure de préambule à un des meilleurs tomes de la série.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie 17 3.12
Thorgal, tome 2 : L'ïle des mers gelées 15 3.53
Thorgal, tome 3 : Les trois vieillards du pays d'Aran 12 3.71
Thorgal, tome 4 : La galère noire 11 3.91
Thorgal, tome 5 : Au-delà des ombres 12 4.42
Thorgal, tome 6 : La chute de Brek-Zarith 15 3.13
Thorgal, tome 7 : L'enfant des étoiles 12 3.21
Thorgal, tome 8 : Alinoë 12 3.67
Thorgal, tome 9 : Les archers 12 4.46
Thorgal, tome 10 : Le pays Qâ 11 4.09
Thorgal, tome 11 : Les yeux de Tanatloc 9 4.56
Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perdu 8 4.63
Thorgal, tome 13 : Entre terre et lumière 7 3.50
Thorgal, tome 14 : Aaricia 7 3.29
Thorgal, tome 15 : Le maître des montagnes 11 3.36
Thorgal, tome 16 : Louve 9 3.61
Thorgal, tome 17 : La gardienne des clés 7 3.36
Thorgal, tome 18 : L'épée-soleil 7 3.36
Thorgal, tome 19 : La Forteresse invisible 4 4.00
Thorgal, tome 20 : La marque des bannis 6 3.83
Thorgal, tome 21 : La Couronne d'Ogotaï 7 3.07
Thorgal, tome 22 : Géants 5 2.90
Thorgal, tome 23 : La Cage 9 3.67
Thorgal, tome 24 : Arachnéa 6 2.83
Thorgal, tome 25 : Le Mal Bleu 8 3.94
Thorgal, tome 26 : Le royaume sous le sable 10 1.80
Thorgal, tome 27 : Le Barbare 5 3.50
Thorgal, tome 28 : Kriss de Valnor 7 3.57
Thorgal, tome 29 : Le Sacrifice 13 3.62
Thorgal, tome 30 : Moi, Jolan 10 3.75
Thorgal, tome 31 : Le bouclier de Thor 8 3.56
Thorgal, tome 32 : La Bataille d'Asgard 4 3.25
Thorgal, tome 33 : Le Bateau-Sabre 8 3.00
Thorgal, tome 34 : Kah-Aniel 4 2.50
Thorgal, tome 35 : Le feu écarlate 3 3.17