44 942 Avis BD |19 367 Albums BD | 7 683 séries BD
Accueil
Tome 12 : La cité du dieu perdu
 

Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perdu

 
 

Résumé

Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perduAfin d'acceder au résumé de Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perdu, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perduVoila LE CHEF D'OEUVRE de la série ! Le meilleur d'après moi! Une fin en apothéose du meilleur cycle de la série ! Un vrai Requiem de bonheur ! C'est la fin qu'il fallait, vous en réviez??Van Hamme et Rosinski l'ont fait!

Au scénario, c'est la prosternation devant une histoire aussi parfaite! Van Hamme recolle ici tous les morceaux qu'ils nous avaint donnés dans les épisodes précedents! Les personnages sont vraiment parfaits, profonds, extremement travaillés! On se fait encore surprendre par Kriss qui d'ailleurs tiens sont meilleur rôle de peste qui en passant lui va si bien...Et puis pas de happy end ! et c'est là aussi un grand bravo ! car si ce cycle se serait finit bien, je saurait pas si j'aurais tellement aimé??

Au dessin, Rosinski est égal à lui même. C'est à dire des dessins propres et sans bavure ! Je regrette toujours l'uniformité et la simplicité de la mise en couleurs, mais elle ne gâche rien à l'extrême plaisir !

Si vous voulez le meilleur de Thorgal, sans hésiter, procurez-vous ce cycle!!!


Chronique rédigée par gwenn le 06/06/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 119 (96,75 %)
  • 4 (3,25 %)
  • Total : 123 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.63
Dépôt légal : Octobre 1987

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perdu, lui attribuant une note moyenne de 4,63/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 7 2017
   

Encore un épisode du cycle du pays Qa, encore à suivre, et encore un bien bon album. Plus rien à rajouter sur le travail du dessinateur, simplement admirable, mention spéciale pour les scènes nocturnes.
Côté scenario c'est de l'action, des révélations mais c'est surtout dramatique, pour plusieurs personnages, et cet aspect là est une réussite. Il y a quand quelques grosses facilités de scenario : le personnage (Tjall) qui disparaît de la scène, laissé pour mort, pour réapparaître subitement comme sauveur providentiel, un grand classique. Et aussi le fait que Varth prenne Aaricia avec lui comme témoin de ses actes, sans raison particulière (il le reconnaît lui-même !) C'est un peu gros.
Et pour finir, que Thorgal ait été choisi purement par hasard pour régler un problème à l'autre bout du monde et que ses parents directs, perdus depuis sa naissance, y soient au centre.... C'est tellement énorme que ça ne peut s'expliquer que par une volonté divine. Et comme, dans cette série, les dieux sont réels (ceux du panthéon viking), et bien ce "hasard" est tout à fait acceptable.
Mais ça reste un très bon album d'un très bon cycle. Une des meilleures périodes de la série.
On se régale et on en redemande.

17 2 2013
   

En apportant la conclusion au cycle sur le pays Qâ, Rosinski et Van Hamme terminent un bel édifice considéré par beaucoup comme l'apogée de "Thorgal". On avoue préférer un album comme "Les archers" mais "La cité du dieu perdu" est bel et bien un incontournable de la série comme de la BD d'aventure en général.

La couverture est belle, même si l'on s'étonne de la voir dévoiler ce qui aurait pu être un moment plus inattendu et donc plus fort. Sauf à s'obliger à ne pas regarder la vitrine, on a la réponse aux tensions entre Thorgal et Tjall avant même d'avoir ouvert l'album, ce qui est un peu dommage à la première lecture. Mais sur le plan visuel, c'est une très belle peinture de Rosinski !

Le scénario est dans la lignée des précédents albums, développant jusqu'à son apothéose le thème des origines particulières de Thorgal. Van Hamme soigne sa construction, conscient certainement qu'il s'agit d'un moment important dans la série. Le rythme est efficace, la psychologie des personnages est travaillée et Rosinski, qui n'a plus de leçon à recevoir dans le style réaliste qu'il a choisi d'adopter, remplit haut la main sa part du marché.

C'est de la bonne came, que peu de bédéphiles n'ont pas consommée un jour et qui mérite franchement qu'on y revienne de manière régulière. Pour ceux qui se demanderaient pourquoi "Thorgal" a dépassé la trentaine d'albums, c'est vraiment la période de la série qu'il faut redécouvrir !

21 8 2012
   

Ce quatrième tome du cycle de Qâ est une petite merveille. Un scénario épique redoutable, une mise en page de qualité et des dessins remarquables... Rien à dire si ce n'est que cet épisode est particulièrement fort et riche en émotion.
Un must de la série.

6 8 2010
   

Une couverture magnifique pour une tome qui n'en est pas moins ! J'aime vraiment cette couverture, tout en sobriété, tout en finesse, tout en beauté... Je m'y suis attardé plus que sur les précédentes, c'est donc déjà un très bon point.

Le rythme de l'album est très prenant et entre actions, révélations et surprises, on arrive au bout de cet album sans véritablement s'en rendre compte, un peu trop vite. On aurait bien aimé prolonger le plaisir de lire cet album. C'est une histoire digne d'une grande tragédie, qui joue sur les contradictions : rebelles et adorateurs d'ogotaï, père et fils, jeunesse et vieillesse, haine et amour, rites barabres d'un autre temps et intérieurs d'un futur qui n'est pas encore... Vraiment, l'ensemble est bien géré et ça fait vraiment plaisir de lire ce genre d'album, malgré ici ou là des petites facilités ou des petits raccourcis. Les relations entre les personnages gagnent encore un peu en profondeur, donnant plus de consistance à cette histoire.

Le dessin est bien réalisé et les couleurs gagnent encore en luminosité.

Un bien bon tome, en vérité, qui nous pousse inexorablement vers le prochain. Certains parlent de la fin d'un cycle avec cet album. Pour moi, tant que Thorgal n'aura pas retrouvé Jolan, le cycle sera inachevé. A suivre donc...

18 5 2009
   

Voici "ze" album de l'arc, peut-être même celui de toute la série, c'est un des tomes qui a le plus retenu mon attention quand je les lisais étant jeune (je les louais à la bibliothèque et les lisais dans le désordre), car il y a de l'action, un peu de guerres, des sacrifices, des retrouvailles et surtout la mort d'un des personnages dont je ne donnerais pas le prénom, c'est magique !
Pour contrebalancer le calme apparent du précédent album, cette troisieme partie contient plus d'action, le rythme est plus enlevé, plus rapide. Je vais de découvertes en découvertes, et comme les personnages je suis cette aventure en se demandant ce qui va arriver a la prochaine page, le suspense est haletant !
Personnellement j'apprécie vraiment ces personnages si bien brossés qui font vraiment le succès de cette série, c'est de la pure aventure avec tout les ingrédients qu'il faut pour tenir en haleine le lecteur.
En plus Van Hamme a l'art, dans Thorgal, de savoir méler légendes nordiques, science fiction c'est franchement ce que j'aime le moins), tragédie, psychologie etc. Du bonheur du début à la fin !*
Le dessin est superbe, beaucoup de lumière (mais par rapport au tome qui arrive, c'est pratiquement rien...), des traits fins et réalistes, le summum de la bande-dessinée !

31 10 2007
   

Voilà un grand, un très grand album de Thorgal. La couverture est absolument sublime, plus que celle du tome précédent qui était déjà très belle. Cellle-ci est sublime de simplicité, dans les tons de vert, avec Haynée en arrière plan, les mains écartées, Thorgal qui tient dans ses bras Tjall, je trouve ça magnifique. Quand en plus on a lu l'histoire, et qu'on sait ce que tout cela représente, je trouve ça sublime.

Il y a un destin maudit chez Thorgal, c'est clair. Condamné à errer, sans avoir connu ses parents, il ne retrouve son père que comme ultime adversaire, alors qu'il a sombré dans la folie. Aaricia est là, témoin muette, assistant impuissante au combat, sachant qu'il n'y aura ni vainqueur ni vaincu puisque chacun y perdra au moins quelque chose. Et surtout le dernier instant de lucidité d'Ogotaïqui reconnaît finalement Thorgal avant de le perdre à jamais. C'est superbe. Et ne croyez surtout pas que j'ai dévoilé l'intrigue, elle n'est rien à côté des rebondissements et coups de théatre qui vont mener Thorgal jusque-là.

Au niveau des dessins, Rosinski maîtrise encore parfaitement le trait, les expressions sont bonnes, les gros plans bien choisis, les scènes d'obscurité alternent avec celle de jour, c'est très bien fait, bien amené, bien dessiné, il n'y a rien à redire. La couleur est quand même très moyenne, mais c'est le style de Thorgal, ce n'est pas au douzième épisode qu'on va changer le monde. Et donc le scénario est excellent, même si je me demande pourquoi l'ultime combat entre le héros et le méchant se déroule toujours au sommet d'une montagne, ou comme ici en haut d'un plateau surmontant un gouffre béant, où bien sûr, le méchant va finir par tomber en poussant un grand cri. Bon, c'est comme ça.

Et pourtant ce n'est pas fini. D'abord Kris de Valnor ne peut pas finir comme ça. C'est une méchante récurente, Kris, elle a encore plein de mal à faire, et Odin sait si elle va en faire encore voir à THorgal, et à Aaricia. Comment ? La suite au prochain épisode. Et puis, il va flloir retourner chez les Xinjins récupérer Jolan, et on a vu dans le tome précédent que celui-ci commençait à prendre plaisir à jouer à l'enfant-Dieu. L'histoire n'est donc pas terminée. Une histoire magnifique qui donne envie de tout reprendre depuis le début, c'est tout dire.

Je n'hésite pas à dire que ce cycle est un sommet de la bande dessinée, et que cet album est sans doute l'un des meilleurs du cycle.

23 6 2006
   

Mais où Van Hamme et Rosinski vont ils s'arréter ? Le cycle d'ogotaï continue de plus belle, et cet album est le summum de la série entière. Ni plus ni moins selon mon avis.
Vraiment, tous les personnages principaux de la série sont là dans toute leur ampleur. Kriss de Valnor plus peste que jamais, Thorgal plus humain que jamais empli de courage, d'amour et de doute, Aaricia, Jolan qui se retrouve au centre du tourbillon et Ogotaï dans les liens de parenté avec Thorgal nous sont dévoilés.

Après le "repos" du tome précédent, l'action reprend ici le dessus et les auteurs ne nous laissent aucun moment de repis en lançant bombes après bombes, informations après découvertes.
Jamais, Van Hamme ne nous avait livré personnages si complexes et histoires si bien concoctées.

Le mélange explosif de l'univers de Van Hamme explose dans toute son ampleur et nous illumine de bonheur.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie 17 3.12
Thorgal, tome 2 : L'ïle des mers gelées 15 3.53
Thorgal, tome 3 : Les trois vieillards du pays d'Aran 12 3.71
Thorgal, tome 4 : La galère noire 11 3.91
Thorgal, tome 5 : Au-delà des ombres 12 4.42
Thorgal, tome 6 : La chute de Brek-Zarith 15 3.13
Thorgal, tome 7 : L'enfant des étoiles 12 3.21
Thorgal, tome 8 : Alinoë 12 3.67
Thorgal, tome 9 : Les archers 12 4.46
Thorgal, tome 10 : Le pays Qâ 11 4.09
Thorgal, tome 11 : Les yeux de Tanatloc 9 4.56
Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perdu 8 4.63
Thorgal, tome 13 : Entre terre et lumière 7 3.50
Thorgal, tome 14 : Aaricia 7 3.29
Thorgal, tome 15 : Le maître des montagnes 11 3.36
Thorgal, tome 16 : Louve 9 3.61
Thorgal, tome 17 : La gardienne des clés 7 3.36
Thorgal, tome 18 : L'épée-soleil 7 3.36
Thorgal, tome 19 : La Forteresse invisible 4 4.00
Thorgal, tome 20 : La marque des bannis 6 3.83
Thorgal, tome 21 : La Couronne d'Ogotaï 7 3.07
Thorgal, tome 22 : Géants 5 2.90
Thorgal, tome 23 : La Cage 9 3.67
Thorgal, tome 24 : Arachnéa 6 2.83
Thorgal, tome 25 : Le Mal Bleu 8 3.94
Thorgal, tome 26 : Le royaume sous le sable 10 1.80
Thorgal, tome 27 : Le Barbare 5 3.50
Thorgal, tome 28 : Kriss de Valnor 7 3.57
Thorgal, tome 29 : Le Sacrifice 13 3.62
Thorgal, tome 30 : Moi, Jolan 10 3.75
Thorgal, tome 31 : Le bouclier de Thor 8 3.56
Thorgal, tome 32 : La Bataille d'Asgard 4 3.25
Thorgal, tome 33 : Le Bateau-Sabre 8 3.00
Thorgal, tome 34 : Kah-Aniel 4 2.50
Thorgal, tome 35 : Le feu écarlate 3 3.17