44 873 Avis BD |19 348 Albums BD | 7 676 séries BD
Accueil
Tome 18 : L'épée-soleil
 

Thorgal, tome 18 : L'épée-soleil

 
 

Résumé

Thorgal, tome 18 : L'épée-soleilAfin d'acceder au résumé de Thorgal, tome 18 : L'épée-soleil, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal, tome 18 : L'épée-soleilAh ! Le retour de la belle Kriss de Valnor...Van Hamme a compris ce que les lecteurs ont aimé : l'épopée du Pays de Qâ mais bon...ce nouveau "cycle" peut paraître comme un "recyclage" des autres...on peut penser qu'il n'a pas d'autres idées que de revenir à ce qui marchait et n'arrive pas à innover...
Thorgal a quitté sa petite famille afin de la protéger ! Enfin je dirai !!! Car il est vrai que l'on s'était un peu éloigné du sujet principal : à savoir Thorgal...

Le scénario revient aux sources ! Et c'est vrai que le fait qu'il nous lance dans une nouvelle aventure n(est pas mal du tout car c'est ça qui nous passionne tous !!!

Les dessins sont très beaux, et Rosinski nous montre l'étendue de son talent, par exemple avec cette couverture vraiment sublime. Les couleurs de Graza collent vraiment bien avec l'univers de Thorgal...

Pour ceux qui ont été décu par les tomes précédents, continuez ! celui-là et les quelques autres qui suivent cette histoires sont vraiment pas mal du tout !!


Chronique rédigée par Charly le 30/05/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 6,32
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.36
Dépôt légal : Avril 1992

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal, tome 18 : L'épée-soleil, lui attribuant une note moyenne de 3,36/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 8 2017
   

Même si cette couverture est très jolie ce n'est sûrement pas cette scène d'intro anecdotique que j'aurai choisie. Si encore la jeune fille en détresse avait un rôle prépondérant, mais non. Bien qu'on la suive jusqu'à la fin de l'album ce n'est pas le cas.
Nonobstant ce fait, voilà une très bonne aventure comme je les aimes. Thorgal a voulu courir les chemins seul pour préserver sa famille des malheurs qui le poursuivent. Le voilà servi ! Kriss de Valnor réapparaît ! Plus belle et venimeuse que jamais et incarnant l'aventure avec un grand A, comme Aaricia incarnait la mère au foyer. Une arme mystérieuse surgit, que l'on devine facilement issue de l'armement venu de l'espace que l'on a vu à l'oeuvre notamment dans le cycle du pays Qâ, l'un des plus forts moments de la série.
De la grande aventure pleine de périls, sans magie ni fantastique, à peine une touche de S.F.(avec l'arme) parfait pour moi.
On le sait maintenant, cet album inaugurait un nouveau grand cycle, celui de Shaïgan sans merci. Les auteurs ont peut-être voulu retrouver la recette du succès du pays Qâ en reintroduisant Kriss et l'épée soleil et en démarrant un nouveau grand arc. Pour l'instant c'est très réussi.
Il faut cependant reconnaître que pour ce faire, les auteurs ne se sont pas embarrassés. Il fallait que Kriss ressurgisse, alors qu'on l'avait laissée en plein désert au Mexique. Et bien la revoilà ! Comment a-t-elle fait ? Peut importe ! Elle se contente de dire que ce serait trop long à expliquer et le tour est joué !

13 3 2013
   

A la fin du précédent tome, Thorgal prenait la décision de quitter les siens pour une durée indéterminée afin de les mettre à l'abri des aléas incessants qui ne cessent de s'acharner sur l'ex-enfant des étoiles. C'est donc en aventurier errant et célibataire qu'on le retrouve, ce qui permet à Van Hamme d'évacuer temporairement l'épineuse question du statut de père de famille de son héros, qui aspire à la tranquillité et donc à la mort de la série qui l'honore !

En retrouvant un personnage libre de toute attache, Van Hamme ne jette pas pour autant le bébé avec l'eau du bain. "L'épée soleil" est résolument ancré dans la saga, avec la réapparition de personnalités fortes (Kriss de Valnor) et l'inscription dans la continuité du cycle du pays Qâ, référence incontournable de la série. On voit d'ailleurs avec un certain plaisir cette filiation se mettre en place, plus que dans le tome 17 qui laissait l'impression de tourner en rond. Ici, c'est davantage celle de reprendre le fil d'un récit inachevé qui domine.

La construction de l'intrigue est par ailleurs très classique. On est moins surpris que dans le cycle du pays Qâ ! L'album est une aventure qui tient en 46 planches, avec une mise en place efficace et un savoir-faire évident, mais "L'épée soleil" ne brille pas par son originalité. On se laisse toutefois mener sans rechigner car les recettes utilisées par Van Hamme sont celles qu'on a appris à aimer dans la série et les planches de Rosinski sont toujours aussi plaisantes pour les amateurs de style réaliste. On se demande à la fin de l'album ce qui pourrait pousser Thorgal à accepter la compagnie qui lui est proposée, mais on peut supposer que Van Hamme saura justifier son affaire...

Un "Thorgal" sympa à lire, en particulier parce qu'il évoque d'autres albums qu'on a franchement appréciés.

26 8 2010
   

Le seul point faible de cet album, c'est qu'il ne présente pas véritablement de surprise ni de grande originalité. Encore une fois, Thorgal arrive dans une contrée dont le chef est une brute sans nom, que Thorgal va devoir défaire pour libérer de son joug les pauvres habitants et assurer également son salut. Trame super classique à laquelle nous sommes désormais bien habitués. Mais en même temps, c'est ce qui fait que Thorgal est Thorgal... Par ailleurs, les scénaristes réintroduisent des éléments du passé dans cette histoire, et pas des moindres puisqu'il s'agit d'éléments issus du cycle d'Ogotaï, cycle qui a certainement fait la renommée de la série. Après quelques tomes d'errements, on sent que les auteurs veulent renouer avec ce qui a fait ce succès en réutilisant une recette, jusqu'à y intégrer un ingrédient savoureux des tomes passés : Kriss de Valnor.

Alors, forcément, on obtient ce que l'on est venu chercher, à savoir un Thorgal désormais bien connu, très fort pour se battre, très intelligent pour s'échapper des pires situations. Mais l'ensemble reste un peu bancal et c'est quand même un sacré hasard que Thorgal et Kriss se rencontrent dans cette histoire. Sans surprise, presque sans originalité, cet album classique est cependant bien conduit. La recette est désormais connue, elle est toujours bien appliquée, et toujours aussi savoureuse, même si le manque d'originalité la rend moins épicée.

Toutefois, les dessins et couleurs gagnent vraiment en qualité dans cet album. Cela a été d'ailleurs la première impression que j'ai eue en ouvrant cet album. La colorisation s'affirme et l'ensemble devient meilleur. Bon, les sourires forcés de certains personnages rendent leur visage un peu bizarre, mais graphiquement, j'ai trouvé que ce tome était meilleur par rapport à ce qui avait été fait précédemment.

19 5 2009
   

Encore !!! Un one-shot de plus pour la série, ça doit maintenant faire le cinquième de suite, ce n'est pas que ça me déplait vraiment, mais j'aimerais beaucoup savoir la suite de l'aventure de THORGAL et non ses petites péripéties sur le chemin, mais bon, si je considère ce tome comme le seul de la série, ça fait un bon moment de passé et sûrement une releture d'ici là.
J'en vient à se demander si un jour Thorgal comprendra qu'il est un héros de BD et que comme tel il n'est pas pret d'en voir le bout de ces aventures. Avec cet album on a l'impression d'avoir droit à un pot mal fait de tout les éléments propres à la série, tout y est, c'est toujours aussi entrainant et palpitant malgré un sens de la répétition evident chez Van Hamme (je me demandais en lisant ces pages si il n'y avait pas eu un sondage qui réclamait le retour de Kriss de Valnor aux côtés de Thorgal !!!).
Néanmoins il a le sens de l'aventure, du rythme, meme si la sauce, a force de se répercuter encore et encore finit par perdre un peu de sa saveur.
Rosinski, de son côté, est à la fois le virtuose que l'on connait mais aussi de plus en plus rapide dans son trait, je regrette un peu l'artiste de "Le Grand pouvoir du Chninkel", on sent moins de passion et plus d'automatisme, même si c'est un très bon travail !

4 11 2007
   

D'une manière ou d'une autre, Van Hamme parvient régulièrement à mettre en scéne Thorgal tout seul, sans son encombrante famille. Si on y réfléchit un peu, c'est vrai que le concept est plutôt ardu : comment concilier la vie de Thorgal, aventurier, guerrier, archer, et j'en passe, et néanmoins bon père de famille, aux côtés d'une épouse aimante, d'un grand fils et d'une toute petite fille ? Et bien Thorgal a décidé qu'il était maudit, et que pour le bien de tous il irait vivre sa vie en solitaire. Il reviendrait quand les Dieux le laisseront tranquile. Pour être franc, j'ai fait la même chose, sauf que moi, j'ai promis de rentrer quand le bar fermerait.

Bien, on ne va pas épiloguer là-dessus, les intentions de Thorgal sont discutables, il le dit lui même, mais c'est comme ça. L'arrivée de Louve lui a t-elle fait peur ? Est-ce le sinonyme définitif de l'abandon de l'aventure et des folles chevauchées ? L'album "La galère noire" nous a montré un Thorgal ambivalent, moitié amoureux d'une vie tranquile avec Aaricia, moitié soumis a un désir d'espace, d'aventures, de défis, bref, de héros. Et c'est cela que lui ont jeté àla tête shannah, puis Kriss de valnor : étant ce qu'il est, il ne peut rester dans les jupes de sa femme. Un autre destin l'attend.

Kriss de Valnor, nous la retrouvons dans cet album, justement, toujours hautaine, toujours froide, toujours cruelle, et surtout toujours amoureuse de Thorgal. Si notre sympathique héros y regardait à deux fois, c'est plutôt ce genre de femme qui est sa malédiction, et la supprimer résoudrait bien des problèmes. Mais bon, on se refait pas. Alors Thorgal va à la fois résoudre les problèmes que lui dictent sa conscience, et libérer les esclaves d'Orgoff, et contrecarer les plans de Kriss de Valnor, qui n'ambitionne finalement rien d'autre que d'être calife à la place du calife.

Un thème déjà utilisé moultes fois dans la saga de Thorgal, et qui marche peut-être un peu moins bien que d'habitude. Et d'abord, elle sort d'où, cette épée-soleil ? Si on relit le cycle du pays Qâ, Ogotaï foudroyait ses ennemis de sa main nue. C'est quoi cet histoire de pistolet ? Qui tombe à court de munitions au bon moment, en plus. Et puis, il est vachement fort Thorgal, de vaincre un adversaire armé (du pistolet en question) avec un couteau dont il fait miroiter le soleil sur la lame pour projeter l'éclat de lumière dans ses yeux. Vous avez déjà essayé ? Moi j'y crois pas une seconde.

Mais il y a une belle histoire d'amour entre le fils du paysan et la fille du Duc ou du Prince, je ne sais plus, mais c'est beau. Bien entendu, la jeune personne ne manque pas de trouver notre héros grand, beau et fort, et elle dit à son amoureux : "Quel homme ! Pourvu que tu sois comme lui, plus tard !". En fait c'est très conventionnel, comme histoire.

N'empêche que si on prend tout ça au premier degré, ça se lit d'une traite, c'est fluide, clair, le scénario est lumineux de simplicité, et s'est peut-être tout ce qu'on lui demande. Le dessin est toujours excelent, les couleur de Graza sont parfaites. On sent même une légère différence avec les tomes précédents, un changement de technique, de procédé d'application, je ne sais pas, mais c'est superbe quand même. Et on lit donc toute cette histoire sans heurt, sans complication, c'est du Thorgal simple, sans prise de tête. Ce n'est pas mon album préféré, mais il est bien. En attendant mieux .....

5 3 2007
   

C'est à peu près à partir de cet album que mon avis sur la série Thorgal a commencé à baisser, passant d'excellents récits aux scénarios marquants précédemment, à de simples petits récits d'aventure sans grande envergure ni originalité.

Le scénario, ici, est une réédition de scénario d'heroic-fantasy assez classique : le héros va combattre aux côtés de rebelles contre un tyran dôté d'un artefact qui le rend tout puissant. En effet, quoi de plus simple que de récupérer un objet futuriste d'un album précédent de Thorgal et de le faire tomber entre les mains d'un ambitieux ? Et bien sûr, c'est Thorgal qui va arriver sur les lieux et sauver la situation.

Une aventure de Thorgal qui, si elle se lit tout à fait bien, n'a vraiment rien de marquant et sort de ma mémoire à chaque fois que je veux me rappeler dans son ensemble la saga de cette série BD.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie 16 3.13
Thorgal, tome 2 : L'ïle des mers gelées 15 3.53
Thorgal, tome 3 : Les trois vieillards du pays d'Aran 12 3.71
Thorgal, tome 4 : La galère noire 11 3.91
Thorgal, tome 5 : Au-delà des ombres 12 4.42
Thorgal, tome 6 : La chute de Brek-Zarith 15 3.13
Thorgal, tome 7 : L'enfant des étoiles 12 3.21
Thorgal, tome 8 : Alinoë 12 3.67
Thorgal, tome 9 : Les archers 12 4.46
Thorgal, tome 10 : Le pays Qâ 11 4.09
Thorgal, tome 11 : Les yeux de Tanatloc 9 4.56
Thorgal, tome 12 : La cité du dieu perdu 8 4.63
Thorgal, tome 13 : Entre terre et lumière 7 3.50
Thorgal, tome 14 : Aaricia 7 3.29
Thorgal, tome 15 : Le maître des montagnes 11 3.36
Thorgal, tome 16 : Louve 8 3.50
Thorgal, tome 17 : La gardienne des clés 7 3.36
Thorgal, tome 18 : L'épée-soleil 7 3.36
Thorgal, tome 19 : La Forteresse invisible 4 4.00
Thorgal, tome 20 : La marque des bannis 6 3.83
Thorgal, tome 21 : La Couronne d'Ogotaï 7 3.07
Thorgal, tome 22 : Géants 5 2.90
Thorgal, tome 23 : La Cage 8 3.56
Thorgal, tome 24 : Arachnéa 6 2.83
Thorgal, tome 25 : Le Mal Bleu 8 3.94
Thorgal, tome 26 : Le royaume sous le sable 10 1.80
Thorgal, tome 27 : Le Barbare 5 3.50
Thorgal, tome 28 : Kriss de Valnor 7 3.57
Thorgal, tome 29 : Le Sacrifice 13 3.62
Thorgal, tome 30 : Moi, Jolan 10 3.75
Thorgal, tome 31 : Le bouclier de Thor 7 3.50
Thorgal, tome 32 : La Bataille d'Asgard 3 3.00
Thorgal, tome 33 : Le Bateau-Sabre 8 3.00
Thorgal, tome 34 : Kah-Aniel 3 2.83
Thorgal, tome 35 : Le feu écarlate 2 3.50