46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 6 : La Reine des Alfes noirs
 

Thorgal (les mondes de) - Louve, tome 6 : La Reine des Alfes noirs

 
 

Résumé

Thorgal (les mondes de)  - Louve, tome 6 : La Reine des Alfes noirsAfin d'acceder au résumé de Thorgal (les mondes de) - Louve, tome 6 : La Reine des Alfes noirs, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thorgal (les mondes de)  - Louve, tome 6 : La Reine des Alfes noirsDans les premières pages de cet ouvrage on se dit qu’enfin Louve en a fini avec ses petites histoirettes personnelles et va enfin rejoindre la saga Thorgal, que son coyage vers Bag Dadh qui s’annonce promet que cette série dérivée rejoigne progressivement le cours de la série mère, un peu comme cela est fait avec kriss et Jolan dans « Thogal (les mondes de) – Kriss de Valnor ». Mais à peine la fillette a-t-elle fait deux pas qu’elle est détournée de son but par le nain Tjahzi. Au lieu donc de s’orienter vers la trame plus ambitieuse de la sére « Thorgal », louve va une nouvelle fois participer à une petite aventure. En fait, Tjahzi vient la voir pour qu’elle lui fournisse le métal qui n’existe pas. Son peuple a été réduit en esclavage par les alfes noirs, pour couper les racines de l’arbre géant, qui selon la mythologie nordiques, portent les 9 mondes (Asgard, Mitgard,etc…) : comme l’arbre est magique, il faut le précieux métal pour couper ses racines et ainsi plonger le monde dans un chaos indescriptible. Bien que connaissant les conséquences d’une tel déracinement, la jeune et naïve Louve va tout faire pour trouver le fameux métal. Le scénario me semble une nouvelle fois un peu étriqué au regard de l’univers de Thorgal, et on se demande bien pourquoi Louve est embarquée dans cette histoire. Encore une fois, elle ne trouve pas sa place, encore une fois elle semble décalée et sans grand apport pour la trame : le personnage, qui attendait sa propre série pour affirmer son identité, semble encore tâtonner pour imprimer sa marque et sa personnalité dans cet univers.

Le scénario a toutefois un grand mérite : il permet de revenir sur cette dimension mythologique des peuples nordiques qui est l’un des éléments de l’identité de l’univers. La description de l’arbre géant et des mondes qui y sont attachés, sont interaction avec le monde des humains ou celui des dieux, le serpent Nidhogg qui est censé protéger les racines… C’est une jolie description des croyances de ce peuple de l’époque. On relie en plus le tout à la série « Thorgal » en faisant référence au tome 17, à l’issue duquel le fameux serpent a été exilé, permettant aux alfes noirs de mener leur projet dans cet ouvrage. L’album en tant que tel, par sa thématique et par son lien avec l’un des albums de la série, ainsi que par certains personnages croisés ailleurs, tels que la gardienne des clefs ou Tjahzi, trouve ainsi toute sa légitimité.

Le dessin également reste également l’un des gros point fort de cette série. Surzhenko est l’élève qui s’approche du maître et les dessins sont détaillés, précis, sachant allier avec brio la rationalité du réel et le surnaturel des dieux et autres créatures fantastiques qui peuplent cet ouvrage. Il y a là aussi une vraie filiation entre la série-mère et cette série dérivée, qui justifie, à lui tout seul,, que l’on puisse voir le nom de Thorgal sur la couverture.

Cet septième tome a donc toute sa place, toute sa légitimité dans les mondes de Thorgal ; Louve quant à elle, doit toujours trouver et sa place et justifier sa présence là-dedans.


Chronique rédigée par gdev le 14/10/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3291 (74,26 %)
  • 367 (8,28 %)
  • 774 (17,46 %)
  • Total : 4432 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,83 11,83 11,83
Acheter d'occasion : 12,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Septembre 2016

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thorgal (les mondes de) - Louve, tome 6 : La Reine des Alfes noirs, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 12 2016
   

Louve va devoir venir en aide au nain Tjahzi, celui-ci ainsi que son peuple sont soumis à une tâche impossible : abattre l’arbre magique qui repousse quand on le coupe. Pour ce faire elle part à la recherche du métal qui n’existe pas pour construire une hache capable de détruire cet arbre.

Revoilà donc Louve repartie dans une petite histoire pas vraiment palpitante. Pas la peine donc, de relire les autres épisodes pour comprendre.Comme d’habitude, on appréciera de retrouver l’univers de Thorgal, de revoir Aaricia (même si elle ne fait qu’une petite apparition), de revoir les nains, croisés dans un vieux tome de la série mère, de revoir aussi certains dieux et déesses. On appréciera aussi les descriptions des mythologies scandinaves, basées ici sur l’arbre qui porte les 9 mondes. On aimera aussi le dessin de Surzhenko, qui dépasse maintenant le maitre Rosinski, qui est obligé de changer de technique depuis sa maladie.

Tout cela est fort sympathique, et je referme le livre en me disant que le temps où Van Hamme faisait les scénarii des vieux Thorgal est définitivement révolu, et que la série persiste grâce à cette nostalgie. Mais était-ce vraiment nécessaire de faire toutes ses séries dérivées ?