46 557 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 3 : Tempêtes
 

Thomas Silane, tome 3 : Tempêtes

 
 

Résumé

Thomas Silane, tome 3 : TempêtesAfin d'acceder au résumé de Thomas Silane, tome 3 : Tempêtes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thomas Silane, tome 3 : TempêtesPas mal. Un polar un peu prévisible, mais tout de même très plaisant.
Il ne faut pas forcément avoir lu le tome 2 pour comprendre celui-ci. Scénario bien construit, à bonne tension dramatique, qui tient le lecteur attentif au déroulement de l'enquête.

Le dessin ? Pas grand chose à dire de négatif. Beau graphisme d'ensemble. Les personnages sont bien typés. Ont chacun leur "vie" propre. Le trait est net, sans bavure, permettant une lecture aisée des cases.

Bon découpage, parfois un peu trop standard. Belle ambiance surtout, due à la palette de couleurs utilisée. Rien de criant, d'explosif ; plutôt des teintes "d'atmosphère".

La lecture est parfois un peu rapide mais c'est vrai qu'on n'est pas dans "Alix" ou "Blake et Mortimer".

Positif.


Chronique rédigée par LYmagier le 18/06/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de LYmagierReflet de l'avatar de LYmagier
Statistiques posteur :
  • 2911 (92,44 %)
  • 154 (4,89 %)
  • 84 (2,67 %)
  • Total : 3149 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 5,96
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Mai 2006

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thomas Silane, tome 3 : Tempêtes, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 3 2013
   

Avec cet album, l'auteur nous propose la fin de l'enquête autour du Tueur de Noël. On retrouve le même rythme que précédemment, et cette histoire policière est assez bien conduite et on se surprend à être surpris. On retrouve de plus ce côté fantastque avec l'appareil photo qui cette fois-ci, permet vraiment à Thomas d'avancer dans son enquête. La tension est toujours palpable, avec un Tueur qui semble sévir quand il veut et où il veut, et le récit introduit une dimension dramatique supplémentaire en touchant de plus près le héros Silane. Ca reste du pur divertissement, avec ses facilités et ses raccourcis, et dans l'ensemble, on ne s'ennuie pas. D'autant que je trouve que pour ce tome, un soin particulier a été apporté à la colorisation, et les personnages gagnent en obscurité, en caractère et certaines vignettes gagnent en charme.

C'est notamment cette couleur qui vient expliquer une petite surnote de ma part, car, au niveau du scénario, il y a quand même des imperfections. Tout d'abord, l'enquête de Silane sur la disparition de ses parents n'avance pas beaucoup, et on se demande un peu pourquoi ce n'est que maintenant qu'il recherche les enquêteurs de l'époque. Ensuite, il y a cette histoire de Ku Klux Klan qui tombe vraiment comme un cheveu sur la soupe, et que l'auteur expédie rapidement en début d'ouvrage, comme s'il s'était rendu compte que cet aspect ne servait à rien, et qu'il ne savait plus quoi faire de cet élément introduit dans le tome précédent. Enfin, la nature du pouvoir magique de l'appareil photo devient flou : au début, il suffisait de photographier un endroit pour voir si un assassinat a eu lieu (cf. tome 1, lorsque Silane fait le tour de la maison de ses parents). Ici, il faut prendre en photo un cadavre pour voir le meurtrier, oeuvrant dans un autre endroit (ex. Silane photographie un cadavre sur le quai du métro et le cliché qu'il obtient présente la scène dans la rame). D'ailleurs, on aimerait bien maintenant en savoir un peu plus sur cet appareil photo : voilà trois tomes qu'il fait partie du paysage mais rien n'est encore dit, ni sur son origine, ni sur son mystérieux expéditeurs.

Malgré certaines carences dans l'intrigue de cette histoire et dans la série en général, cet album se révèle une fois de plus divertissant, et les personnages deviennent de plus en plus attachants, y compris les seconds rôles, comme Merlon ou encore Woozwoo.