46 557 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 1 : Flash Mortel
 

Thomas Silane, tome 1 : Flash Mortel

 
 

Résumé

Thomas Silane, tome 1 : Flash MortelAfin d'acceder au résumé de Thomas Silane, tome 1 : Flash Mortel, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Thomas Silane, tome 1 : Flash MortelUn bon premier tome qui donne tout de suite le rythme, et l'ambiance. Dès la première planche nous sommes plongés dans l'action, j'ai vraiment apprécié cette sorte d'intro.
L'histoire est intéressante, nous avons l'appareil photo qui donne un goût un peu fantastique et les enquêtes qui font un peu polar, de plus l'histoire de ses parents disparus et une bonne accroche pour cette BD, donc de très bons points.

Ensuite le scénario, le dialogue et les enchaînements d'actions sont très fluides, l'intrigue est forte.

Les planches sont agréables, les dessins assez réalistes, les dessins me font penser au stylegraphique de Largo rien d'innovant mais très efficace. Les couleurs sont bien choisi, c'est clair assez gaie, nous avons parfois des ambiances rouge, bleu qui collent bien au moment.
Un très bon premier tome.


Chronique rédigée par Arwen le 14/03/2004
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de ArwenReflet de l'avatar de Arwen
Statistiques posteur :
  • 223 (90,65 %)
  • 13 (5,28 %)
  • 10 (4,07 %)
  • Total : 246 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 1,13
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.83
Dépôt légal : Février 2004

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Thomas Silane, tome 1 : Flash Mortel, lui attribuant une note moyenne de 2,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

20 3 2013
   

Ce qui m'a attiré en premier lieu, dans cette série, c'est le dessin : super classique, super réaliste, ce dernier ne pouvait que retenir mon attention, d'autant que les scènes d'actions sont dynamiques, ce qui est assez rare lorsque ce style est utilisé. A la lecture, on se rend compte que le scénario est composé d'un aspect lui aussi très classique : celui d'un journaliste qui mène l'enquête pour faire tomber les méchants. Jusque là, il n'y a pas vraiment de surprises et dans cet album, le héros Tom Silane devra faire tomber un mafieux qui s'adonnent à la traite des blanches. Mais les auteurs nous offrent également une plus-value fantastique avec cet appariel photo qui permet de reconstituer le passé : lorsque l'on photographie un endroit ou un mort, c'est l'assassinat lui-même qui apparaît lors du développement. L'ensemble se permet ainsi de nous proposer quelquechose de très classique, tout en introduisant une part de fantastiques plutôt agréable.

Malheureusement, dans ce premier album, on sent que le scénariste n'a pas su doser ces deux aspects : du coups, au lieu de les mêler à une enquête, on se rend compte que l'investigation autour du mafieux est traitée sous un mode réaliste, et que le côté fantastique est réservé pour plus tard, certainement pour expliquer ou exploiter le passé de Silane. On se retrouve ainsi avec deux histoires distinctes menées de front et j'ai l'impression qu'elles patissent toutes les deux de cette situation : l'investigation sur la traite des blanches est presqu'expédiée de façon assez simpliste, alors que le mystères autour de l'appareil photo et de ses révélations se font plus profonds sans venir aider Silane dans son enquête. Il y a donc deux histoire, et ni l'une, ni l'autre, ne semble véritablement maîtrisée.

Un beau dessin, un environnement classique qui se permet une envolée fantastique, qui doit certainement gagner en maturité pour que l'ensemble devienne vraiment cohérent et que ces éléments forment un tout.

18 6 2009
   

Voila bien le genre d'album dont mon appréciation dépend directement de mon humeur lors de sa lecture :)

En effet, l'originalité de cette série tient avant tout du fait que Thomas Silane, journaliste casse-cou, détient un appareil photo lui permettant de photographier le passé. Le postulat de départ peut donc être apprécié.. mais aussi être critiqué. Je trouve pour ma part l'idée un peu saugrenu et finalement pas très crédible. On imagine bien qu'une tentative d'explication apparaîtra dans les tomes suivants, mais à la lecture de celui-ci difficile d'être convaincu, à mon avis.

Toutefois, l'album est prenant : l'histoire se tient, l'action est présente, les personnages intéressants... c'est bien évidemment de la BD fast-food sans géniale profondeur, mais on passe un bon moment.

Le dessin de Lecossois est très classique, dans le genre. Assez réaliste, il parvient à trouver une bonne dynamique durant les phases d'action mais passera finalement assez inaperçu.

Cet album est donc... moyen. Ni bon, ni mauvais, juste agréable à parcourir. Et c'est déjà pas mal !

23 7 2006
   

Voilà une excellente BD de grande surface, rayon série B pour ados, qui peut se lire n’importe où.

L’idée de départ est pourtant excellente : un reporter se retrouve en possession d’un appareil photo qui a le mystérieux pouvoir de révéler un crime, rien qu’en photographiant la scène du crime. Sachant qu’en plus le reporter en question aimerait élucider la disparition de ses parents, on aurait pu se diriger vers quelque chose de très bon et de profond. Malheureusement, ce n’est pas le cas, car l’idée de base à beau être bonne, le tout est vraiment assez mal exploité.

D’abord, il y a ce reporter beau gosse à qui tout réussit, qui ne craint rien ni personne et qui manque donc cruellement de profondeur et de crédibilité. Ensuite, il y a les différentes scènes qui s’enchaînent de façon plutôt superficielle.

Heureusement, graphiquement, Lécoissois compense un peu ce manque de crédibilité grâce à un dessin assez plaisant et un découpage dynamique.

Bref, un tome à l’idée de base originale, graphiquement OK, et qui se lit de façon superficielle. Un tome parmi tant d’autres, alors qu’il avait tous les ingrédients pour sortir du lot. Dommage !

5 6 2006
   

Mouais, bof...peut faire mieux.

J'ai comme une impression de "bâclé" en refermant cette BD. L'histoire qui part d'un fond intéressant ce déroule à une vitesse incroyable qui fait vraiment sentir que finalement la trame était trop grosse pour tenir en un seul tome.
L'arrivée providentielle d'un hacker de génie qui en trois minutes chronos passe toutes les protections Internet et pirate tous les sites informatiques (moi qui suis informaticien !!!) m'a énormément déçu.
il aurait utilisé le même procédé en faisant durer un peu plus le temps passé à surfer Internet et à pirater les sites cela aurait été beaucoup plus crédible et m'aurait moins refroidi.
L'idée d'un appareil photo magique est mal utilisée, puisque c'est partant de l'organisateur de la rave partie que l'on arrive au grand méchant ! L'appareil photo n'a servi finalement qu'à nous livrer le nom du méchant dès le début de l'intrigue cassant le suspens.

Tout le monde dans cette BD est trop propre, trop efficace trop parfait. J'aime les héros tordus avec des défauts qui font des qualités et des qualités qui font leurs défauts.
Ici, finalement, c'est trop lisse.
Ce n'est pas un monde pour moi.

Qui plus est le dessin n'est vraiment pas fabuleux. Les couleurs quant à elles sont agréables.

Désolé, mais même en lisant l'avis favorable d'Arwen pour le tome 2, je préfère passer à autre chose.

21 3 2004
   

Une lecture agréable. Ce n'est pas révolutionnaire ou très original, mais ça se lit bien.
Les dessins et les couleurs sont corrects, très clairs, un peu trop propres mais pas désagréables.
Et l'histoire pareil. L'enquête n'est pas très crédible, tout va quand même très vite comme s'il fallait absolument qu'elle soit bouclée avant la fin de l'album, avec un "magicien d'Internet", vous savez, ces hackeurs de génie qu'on peut trouver dans les romans et qui règlent tous les problèmes en quelques clics de souris. Pareil, on a l'impression que le photographe accumule les ennuis et les affaires super risquées, il est preque le seul rempart du pays contre le racisme, le terrorisme, la drogue, etc.. C'est un héros, quoi... :o\
Mais à part ça, l'idée de départ est correcte, j'aime bien quand il n'y a qu'un seul élément de fantastique et que tout le reste reste "normal". On sent qu'il va y avoir plusieurs enquêtes accélérées par l'appareil photo, avec en fil rouge la question de la disparition de ses parents.
Bref, un album qui annonce une série sans prétention, pas trop mal ficelée.