39 089 Avis BD |16 615 Albums BD | 6 671 séries BD
Accueil
Tome 5 : Le trésor du Rajah blanc
 

Théodore Poussin, tome 5 : Le trésor du Rajah blanc

 
 

Résumé

Théodore Poussin, tome 5 : Le trésor du Rajah blancAfin d'acceder au résumé de Théodore Poussin, tome 5 : Le trésor du Rajah blanc, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Théodore Poussin, tome 5 : Le trésor du Rajah blancExcellente suite et fin de "secrets". Cette série se bonifie album après album. Le résumé en ombres chinoises de l'épisode précédent est très original.
Un récit Haletant, plein d'action et de personnages au caractère intelligement travaillé.
J'aime bien le personnage de Poussin. Il ne paye pas de mine mais reste toujours très déterminé et ne semble craindre personne. Il ne perd presque jamais son sang froid et ne s'étonne de pas grand chose.
Mais j'ai encore plus apprécié, dans cet album, M. Novembre. Toujours ambigü, il se révèle très sombre et redoutable et en même temps très amusant par son humour noir pince sang rire. Et semble toujours savoir exactement de quoi l'avenir proche sera fait. Personnage inquiétant!
Alors pour l'instant, pour moi, "T. Poussin" c'est de mieux en mieux !


Chronique rédigée par kklodd le 05/11/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 852 (94,88 %)
  • 32 (3,56 %)
  • 14 (1,56 %)
  • Total : 898 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 6,97
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.17
Dépôt légal : Mai 1991

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Théodore Poussin, tome 5 : Le trésor du Rajah blanc, lui attribuant une note moyenne de 4,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 7 2013
   

Ohlalala, c'est vrai que cette série est magnifique, et se bonifie au fur et à mesure des albums. En effet, ça fait déjà deux albums que j’hésite à noter 4.5/5

Le dessin est résolument magnifique (même si je crois que le tome d'avant m'avait, sur ce point là, plus bluffé). La colorisation, les personnages ou les animaux n'ont rien de particulièrement magnifique pris indépendamment, mais je trouve les décors vraiment jolis et surtout Frank Le Gall possède un vrai don pour magnifier la composition de chacune de ses planches.

Quant au scénario, il boucle apparemment le premier cycle, de manière assez magistrale. L'album se découpe en plusieurs parties (la marche jusqu'à la forteresse, la prise de la forteresse, le procès) qui sont toutes bien équilibrées, palpitantes, drôles (en particulier grâce au nébuleux Mr. Novembre), mais aussi pleine de tension et de suspens. Une belle fin qui fait retomber la série sur ses pattes, mais je suis curieux de connaitre la direction que prendront les prochains albums.

24 2 2010
   

Une bonne suite bien rythmée qui constitue un diptyque avec le tome précédent. Je ne suis pas un fervent partisan des résumés lorsque deux tomes s’enchainent et en particulier de celui-ci, constitué d’une première planche au dessin naïf et introduit directement par Monsieur Novembre en présentateur de luxe. Le lecteur est interrompu et, qui plus est, par un personnage central qui se retrouve en quelque sorte démystifié.
J’ai en revanche beaucoup apprécié l’exotisme de cette aventure et le dessin beaucoup plus net que dans les tomes précédents. Les contours sont plus marqués et la colorisation plus contrastée ce qui rend l’ensemble moins brouillon.
Je déplore une nouvelle fois la quête centrale avortée (à croire que c’est une marque de fabrique de la série) qui, du statut de fil conducteur, s’estompe peu à peu pour ne devenir qu’une vague motivation dont tout le monde aura vite fait le deuil.
Et alors que le sort de Poussin semblait défavorablement scellé, voilà ce cher Monsieur Novembre qui réapparait et intervient (dans des circonstances un peu grotesques : les amarres d’un voilier qui cèdent, ce dernier venant transpercer les fenêtres du tribunal où est jugé Poussin…) pour finalement permettre à notre brave Théodore de retrouver sa mère patrie. Un peu tiré par les cheveux, il faut bien le reconnaître. Nous n’étions pourtant pas passé loin des révélations quant au rôle de ce mystérieux Novembre. Nous saurons une nouvelle fois faire preuve de patience, à condition bien entendu que le scénario parvienne à nous tenir en haleine.