39 089 Avis BD |16 615 Albums BD | 6 671 séries BD
Accueil
Tome 2 : Le mangeur d'archipels
 

Théodore Poussin, tome 2 : Le mangeur d'archipels

 
 

Résumé

Théodore Poussin, tome 2 : Le mangeur d'archipelsAfin d'acceder au résumé de Théodore Poussin, tome 2 : Le mangeur d'archipels, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Théodore Poussin, tome 2 : Le mangeur d'archipelsLe dessin de Frank Le Gall est un peu plus aboutit que dans l'épisode précédent. Le trait est simpliste, parfois un peu trop, mais fort agréable à l'oeil.
Poussin est un héros qui est emporté par l'aventure plus qu'il ne la maîtrise.
Il rencontre une foule de personnages, dont certain le prennent particulièrement en sympathie et lui accordent toute leur confiance. Mais on se demande un peu pourquoi, car pour l'instant, Théodore n'a rien fait, ni là, ni dans son passé, qui justifie un tel respect du personnage, sympathique au demeurant.
Je fais un petit parallèle avec Corto Maltèse, dans certaines ambiances et rapports entre les personnages. Mais dans Corto, le respect ou la sympathie qu'il inspire à certains personnages sont justifiés par son passé sous-jacent alors qu'ici ce n'est pas le cas.
Mais cette aventure est quand même bien agréable à lire, même si elle est parfois un peu confuse et ne démarre vraiment que dans le dernier quart. Ce qui s'explique par le fait qu'il s'agit de 3 histoires courtes, réunies par une astuce de scénario à l'occasion de la sortie en album pour n'en faire qu'une seule.


Chronique rédigée par kklodd le 31/10/2007
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de kkloddReflet de l'avatar de kklodd
Statistiques posteur :
  • 852 (94,88 %)
  • 32 (3,56 %)
  • 14 (1,56 %)
  • Total : 898 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Septembre 1987

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Théodore Poussin, tome 2 : Le mangeur d'archipels, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 3 2013
   

Même formule ou quasiment en terme d'histoire, mais le dessin devient résolument plus mature, ce qui n'est évidemment pas pour nous déplaire.

Je suis sous le charme car la série nous propose de la vraie et pure bonne bd d'aventure comme je l'aime ; qui nous dépayse, avec de l'action, qui fait voyager et rêver. Ce n'est pas l'action pure et dure pour une BD bourrin, ce n'est pas une BD documentaire sur un sujet compliqué, non c'est une magnifique BD tout en finesse. Alors certes, je trouve les dialogues moins charmant que dans le tome 1, mais l'ambiance étouffante à vraiment su me toucher, me faire voyager, rêver : quel talent ce Frank Le Gall, et ce, dès le second album.

Le dessin ici, s'affine et devient incroyablement plus joli et mature, on sent une légère influence de la ligne-claire dans son dessin, influence digérée, le dessin est subtile (même si le style n'est pas trop éloigné du gros nez de l'école de Marcinelle), l'encrage est magnifique et les couleurs joliment nuancée.

Clairement, une grande série en puissance...

21 2 2010
   

L’impression que me laisse ce second tome est assez difficile à décrire. Je trouve le scénario plutôt complexe et confus. Les intervenants se multiplient sans que l’on appréhende vraiment l’intérêt de chacun d’eux dans ce sac de nœuds ou plutôt, dans ce panier de crabes. Pourquoi Théodore, l’ahuri de service qui n’a aucune autre ambition que celle de retrouver son bureau Dunkerquois, est-il devenu l’homme incontournable de toute la mer de Chine, celui vers lequel convergent toutes les attentions et toutes les intrigues ? Tout ceci nous apparait peu cohérent et l’ensemble manque de fluidité. Paradoxalement, ce Théodore Poussin, en capitaine Haddock perdu en plein lotus bleu (l’anachronisme n’est pas hasardeux tant son pull sied si mal à l’image que l’on retient de sa personnalité), reste attachant et je reste convaincu que l’auteur sait parfaitement où il nous emmène. On aura toutes les explications requises en temps voulu, on le sent. Il ne nous reste donc qu’à nous armer de patience et profiter de l’aventure au rythme où elle nous est contée.
Le dessin s’affine, est toujours aussi agréable et semble mieux coller à l’histoire, sans doute un phénomène d’acclimatation par rapport à la sensation qu’il m’avait procuré à la lecture du premier opus.