45 008 Avis BD |19 394 Albums BD | 7 695 séries BD
Accueil
The New York Four
 

The New York Four

 
 

Résumé

The New York FourAfin d'acceder au résumé de The New York Four, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de The New York FourCet album imposant d’Urban Comics contient la mini-série « New York Four » et sa suite « New York Five », ainsi que de nombreux bonus.

Ce récit imaginé par Brian Wood ("Northlanders", "DMZ") et mis en images par Ryan Kelly invite à suivre les tracas quotidiens de quatre étudiantes new-yorkaises aux caractères très différents. De la timide Riley qui est accro à son portable à Merissa, la croqueuse d’hommes qui cache de lourds secrets familiaux, en passant par la mystérieuse Lona et Ren qui est attirée par des hommes plus âgés, l’auteur dresse le portrait sensible de quatre jeunes filles qui passent à l’âge adulte. De leur intégration à l’université au job qui leur permet de payer leur colocation, en passant par leurs problèmes familiaux et leurs relations amoureuses, Brian Wood ne raconte rien de vraiment extraordinaire, mais dépeint avec grande justesse les émotions de ses quatre héroïnes.

Si l’album est plutôt destiné à un lectorat féminin, il livre également un portrait intéressant de la jeunesse new-yorkaise du début du siècle, tout en offrant un bel aperçu de la ville de New-York. L’auteur parsème en effet les pages de son album de commentaires et de descriptions des lieux où se déroule l’action. Le dessin noir et blanc réaliste de Ryan Kelly sied d’ailleurs parfaitement au récit et contribue à livrer des personnages très attachants.

Un bon comics, qui plaira probablement d’avantage aux filles.


Chronique rédigée par yvan le 27/03/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2344 (58,32 %)
  • 1104 (27,47 %)
  • 571 (14,21 %)
  • Total : 4019 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 21,38 21,38 21,38
Acheter d'occasion : 15,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Juillet 2015

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics The New York Four, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

23 7 2017
   

Le prologue de cet ouvrage annonce un peu la couleur : peu de comics s’adressent aux adolescentes. « The New York Four » a pour vocation de combler cette lacune. Je le trouve dommage, ce prologue, puisque avant même d’entrer dans l’ouvrage, je me suis dit qu’il n’était pas pour moi. Et c’est d’autant plus dommage que cet album ne se résume pas à ce seul objectif.

On y fait la connaissance de Riley Wilder, une jeune étudiante qui entre à la New York University (NYU) et cette jeune fille est en effet à peine sortie de l’adolescence : sa timidité maladive révèle certainement quelques complexes, et elle préfère se réfugier dans les discussions sur des forums, et sur son téléphone, plutôt que de s’adresser directement aux personnes physiques. Mais dans cet album, cette personnalité renfermée sur elle-même, évolue très vite. Sur les conseils de sa sœur aînée, Angie, elle va tout faire pour se faire des amies et bientôt, elle organise une colocation avec 3 camarades de sa classe : Ren, Merissa, et Lorna. Et finalement, à partir de là, on suit les « aventures » très new yorkaises de ce groupe de quatre copines : les cours, les amours, les sorties, les notes, et un petit boulot pour financer tout cela : elle sont cobayes pour des expérimentations de tests de la personnalités. Cette idée astucieuse, qui oblige chacune des filles à faire un point avec un psychologue, permet surtout au lecteur d’avoir, en certains point du récit, une entrevue seul à seul avec chacune des quatre filles, et l’oblige à les considérer non plus comme un groupe, mais comme quatre individualités.

C’est finalement une histoire de copines à NY qui nous est présentée : un récit qui mêlera fiction, notamment romantique, et surtout, un description d’une ville de New York que l’on sent aimée par l’auteur, qui aime à son tour nous servir de guide. Le récit est ainsi très authentique, et servi par un dessin réalise en noir et blanc qui facilite l’immersion de l’auteur. Somme toute, cette année de vie en commun des quatre de New York est assez entrainant, et la dynamique de l’ensemble repose efficacement sur les 4 personnalités ici présentées, auxquelles on ajoutera Olive, qui ne fait pas partie du groupe, mais qui a une importance non négligeable là-dedans. On se poserait presque la question de la nécessité du prologue, puisque finalement, même si on est du genre opposé à celui qui a le vedette ici, on apprécie cette narration, cette authenticité, et ce récit qui tiendrait presque de la série américaine.

Mais lorsque l’on referme l’ouvrage, on repense au prologue, et on s’interroge sur le rôle des hommes là-dedans. Le père de Riley est strict, James est un immonde salaud, le copain de Ren est un homme marié qui vient d’avoir un enfant, la relation entre Lorna et son prof semble bizarre tout au long du récit, et Merissa fera tout pour s’extraire d’un rôle dans lequel la maintient un machisme certain. En fin d’ouvrage, on ne peut s’empêcher de s’interroger : pour plaire aux adolescentes, faut-il vraiment que les seules figures masculines soient à ce point peu amènes ?

C’est une belle chronique sur la vie à NY, et sur la vie estudiantine dans cette grande ville, avec ses joies et ses galères. Sur l’amitié également. Une belle chronique incarnée par quatre jeunes filles au cœur du récit, dont on aime suivre les aventures sans parti-pris. Il est dommage que l’auteur, pour tenter de plaire à une cible déterminée à l’avance, se prive d’une nuance qui aurait été bienvenue dans ce type de récit, afin qu’il s’adresse vraiment à tous.