46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Tas de ruines
 

The Goon, tome 3 : Tas de ruines

 
 

Résumé

The Goon, tome 3 : Tas de ruinesAfin d'acceder au résumé de The Goon, tome 3 : Tas de ruines, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de The Goon, tome 3 : Tas de ruinesRevoilà le grand bastonneur de morts-vivants et autres monstres aquatiques. Avec ce troisième tome, Eric Powell installe définitivement sa série dans une catégorie fantastico-humoristique guère encombrée jusqu'à maintenant.

Comme d'habitude, c'est un recueil d'histoires courtes, mettant en scène diverses monstruosités qui ont pour point commun de se faire ratatiner sous les coups du Goon. J'ai un peu moins aimé cette troisième livraison, à la fois parce qu'il n'y a plus le goût de la découverte mais aussi parce que certaines histoires partent vraiment en sucette et que le délire a ses limites.

La première histoire permet de retrouver Busard et le savant fou Alloy, avec une certaine réussite notamment dans les planches de conclusion du récit. La deuxième histoire sombre dans le délire parodique le plus profond en mettant en scène un monstre ridicule, Hombre del Lagarto, face à un Goon transformé en singe géant. C'est la partie le plus faible de toute la série jusqu'à présent, parce qu'elle peine à faire rire et qu'on s'ennuie face à ce récit digne du "Godzilla" de R. Emmerich au cinéma (si vous ne l'avez pas vu, tant pis, il y a mieux à faire).

Le troisième épisode n'est pas une franche réussite scénaristique mais a le mérite de faire sourire l'amateur de comics qui voit le Hellboy de Mignola partager une aventure avec The Goon. C'est à la fois une forme de reconnaissance pour Powell, fort de ses Eisner Awards, et l'occasion d'un crossover distrayant à défaut d'être véritablement mémorable.

"La femme vampire devait mourir" est certainement le meilleur épisode de l'album, avec un humour assez irrésistible (les vampires et le candélabre devraient vous faire éclater de rire !) et un scénario bien mené qui ne se contente pas d'être une farce. Quelques mini-histoires de quelques pages viennent clore l'album, agrémenté comme le tome 2 de dessins de Powell et d'illustrateurs européens rendant hommage à son personnage.

La série reste bien sympathique et à suivre mais ce numéro 3 m'a semblé moins réussi que les deux précédents.


Chronique rédigée par Jean Loup le 16/01/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,80 %)
  • 390 (18,95 %)
  • 355 (17,25 %)
  • Total : 2058 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 3,09
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Septembre 2006

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics The Goon, tome 3 : Tas de ruines, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 11 2012
   

"Tas de Ruines" est clairement inférieur aux 2 premiers tomes du Goon.

Ce tome est composé de 4 histoires dont seulement 2 sont vraiment réussis : celle sur Busard (personnage le plus intéressant de la série selon moi) et celle sur la femme vampire. Les deux autres sont vraiment moins bonnes et on a vraiment du mal à suivre et à s'intéresser à ces récits. Quelques fausses pubs encore très réussies, viennent agrémenter le récit et réhaussent le niveau global de l'album. Le sketchbook en fin de cette édition est lui très intéressant et détaillé.

Si le monde du Goon reste fascinant, ce tome déçoit quelque peu.