46 524 Avis BD |20 175 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Rien que de la misère
 

The Goon, tome 1 : Rien que de la misère

 
 

Résumé

The Goon, tome 1 : Rien que de la misèreAfin d'acceder au résumé de The Goon, tome 1 : Rien que de la misère, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de The Goon, tome 1 : Rien que de la misèreCa c'est du comics ultra efficace qui fait tout sauf dans la dentelle.

La collection Contrebande, qui nous a jusque-là donné des séries aussi variées et captivantes que Bone ou Hellboy, offre une nouvelle fois à ses lecteurs une série atypique.

Dans un univers complètement déjanté, largement imprégné des films de Sam Raimi et John Romero, Goon est une armoire à glace et collecteur de dettes de Labrozzio, le 1er truand de la ville que personne n'a vu depuis des années. Les scenarii, s'ils partent très vite en vrille, avec une nette prédisposition au tronçonnage et à l'éviscération à tout va de zombies, ne se prennent pas vraiment au sérieux mais n'en sont pas moins efficace.

Le dessin de Powell est un mélange entre la BD d'horreur des années 50 et un style réaliste qui n'en est utilise pas moins de nombreuses déformations et autres disproportion en tout genre. Plutôt original et bien maîtrisé.

Un premier album intéressant. Attendons la suite pour juger plus en avant.


Chronique rédigée par vladkergan le 11/02/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de vladkerganReflet de l'avatar de vladkergan
Statistiques posteur :
  • 351 (68,82 %)
  • 73 (14,31 %)
  • 86 (16,86 %)
  • Total : 510 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 3,34
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Mai 2005

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics The Goon, tome 1 : Rien que de la misère, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 11 2012
   

Ce premier tome du Goon est une véritable réussite.

On est tout de suite fasciné par ce monde peuplé de zombies, de dégénérés et autres monstruosités. Les histoires courtes (et plus ou moins liées à l'intrigue principale) s'enchainent à un rythme effréné pour notre plus grand plaisir. Mention spéciale à celle sur Busard qui est pour moi la plus tordue et la plus intrigante.

On prend beaucoup de plaisir à lire ces histoires tordues, gores, mais surtout très drôles. Cela en fait une série unique et réjouissante.

Enfin pour ne rien gâché le dessin de Powell est très réussi.

23 12 2009
   

Mon attention a été attirée sur The Goon quand j'ai appris qu'il avait été lauréat de 2 Eisner Awards : celui de la meilleure publication d'humour et celui de la meilleur série. Et il faut avouer qu'effectivement, cette série est pas mal même si elle n'est pas tout à fait mon genre personnel.

C'est vrai que les histoires courtes de The Goon rappellent beaucoup celles de "Hellboy" : même ambiance fantastique avec morts-vivants et autres créatures surnaturels et même héros fort en gueule et prompt à la baston. Mais là où "Hellboy" fait dans le mystique et l'ambiance assez sérieuse, The Goon part dans la vraie déconnade. Ca zigouille du zombie à tout va avec quelques scènes bien gore, ravissant sans aucun doute les fans de Romero et autres films du genre. Les dialogues sont drôles et les situations décalées. Bref, ça ne se prend pas du tout au sérieux et c'est assez amusant à lire.
Le dessin lui aussi est dans la même veine délirante, avec un mélange entre personnages dans le style comics d'humour et personnages réalistes, avec des déformations et des visages expressifs à la façon du magazine MAD, etc. Ce n'est pas moche, c'est assez original et ça donne une vraie "touche" à l'aspect visuel de la série.

Je suis sûr que cette série peut vraiment plaire à pas mal de monde, et moi même j'ai bien aimé. Mais si je ne considère pas la série comme vraiment indispensable, c'est surtout parce que d'une part, les histoires de zombies, de gore et de bagarres, ce n'est pas trop ma tasse de thé, et d'autre part parce que les histoires courtes de cette série se lisent bien, sont plaisantes mais ne marquent pas tant que ça les esprits au final.

Sympa, original, prêt à plaire énormément aux fans de films de zombies, mais pas aussi transcendant que les prix Eisner Awards me laissaient l'espérer.

23 12 2009
   

Tiens, je n'avais pas fait d'avis sur "The Goon" ? Voilà pourtant un premier tome mené à un rythme d'enfer et qui constitue une ouverture bien sympathique.

Eric Powell, aux commandes du scénario et du dessin, assure pour l'un comme pour l'autre. Le trait et les couleurs sont marqués Comics, avec pas mal de plans serrés : les décors ne sont pas mis en avant, au profit des personnages et de l'action. Powell est capable de dessiner de manière différente et le prouve : les sauts vers le passé se distinguent graphiquement du reste du récit et sont très réussis (que ce soit les planches sur Labrazio ou sur Busard). Notre homme est techniquement au point et tient déjà bien tout son petit monde déjanté au bout de son crayon.

L'univers de "The Goon" n'est pas d'une originalité inouïe mais il sait se construire une identité en mêlant diverses inspirations. En mettant des zombies dans un monde orienté polar des années 1950, avec des gangs de malfrats qui s'affrontent et des types en chapeau un peu partout, Powell séduit rapidement le lecteur. C'est l'humour et le côté décalé qui l'emportent sur l'horreur, mais l'ensemble est réjouissant.

L'auteur a reçu un Eisner Award pour cette série : on ne peut que recommander sa découverte car "Rien que de la misère" est un album prometteur.