46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 5 : Réalités SARL
 

The Authority, tome 5 : Réalités SARL

 
 

Résumé

The Authority, tome 5 : Réalités SARLAfin d'acceder au résumé de The Authority, tome 5 : Réalités SARL, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de The Authority, tome 5 : Réalités SARLGrosse déception que cette série.

Depuis le tome 1 qui était trash et jouissif, Authority est devenu au fil des tomes une série banale qui frôle la vulgarité dans cet opus.
Je me suis totalement ennuyé à la lecture des 3 histoires contenues dans cet album. Les scénarios sont assez insipides et reprennent des éléments déjà vus et revus dans les comics des années 80. La trame est très linéaire et on a du mal à s'attacher aux personnages.
De plus, les dessins de cet album m'ont fortement déplu : les corps sont disproportionnés et les visages franchement laids.

Arrêtez-vous au premier tome !


Chronique rédigée par david le 19/12/2006
 
 
Avis de :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de davidReflet de l'avatar de david
Statistiques posteur :
  • 559 (44,51 %)
  • 290 (23,09 %)
  • 407 (32,40 %)
  • Total : 1256 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 1,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 4,76
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 1.50
Dépôt légal : Janvier 2001

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics The Authority, tome 5 : Réalités SARL, lui attribuant une note moyenne de 1,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 4 2008
   

Ce cinquième tome d’Authority regroupe deux histoires courtes et l’arc "Réalités S.A.R.L". Il marque également l’arrivée d’une nouvelle équipe artistique sur la série : Robbie Morrison au scénario et de Dwayne Turner au dessin.

La première histoire ("La Flambe") met en scène un univers construit autour du jeu et des paris. Un peuple flambeur qui va utiliser la Terre comme table de jeu. "Réalités S.A.R.L" présente des monstres à moitié humains cherchant à détruire la Terre pour en exploiter les ressources naturelles. La dernière histoire ("Béhémoth") oppose The Authority à un mystérieux monstre.

Excepté la conclusion de cette dernière histoire qui fait réfléchir et aborde le problème de l'enfance maltraitée, c’est du très mauvais que nous livre ce nouveau duo. Les personnages ont perdu tout charisme, le côté trash/exagéré des super-héros a disparu, tout comme l’aspect caricatural/parodique de la série. Le tout manque cruellement de profondeur, les scénarii ne cassent pas trois pattes à un canard, la touche d’humour a disparu et les dialogues n’ont plus aucun charme.

Si au niveau du graphisme, le travail de Dwayne Turner sur les deux premières histoires passe plutôt bien, je n’ai vraiment pas aimé le dessin de Tan Eng Huat sur la dernière histoire.

Mauvais !