46 590 Avis BD |20 212 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1 : Identité secrète
 

Superman - Identité secrète, tome 1 : Identité secrète

 
 

Résumé

Superman - Identité secrète, tome 1 : Identité secrèteAfin d'acceder au résumé de Superman - Identité secrète, tome 1 : Identité secrète, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Superman - Identité secrète, tome 1 : Identité secrèteAgréable lecture.

Moi qui ne suis pas très fan de comics, ne connaissant vraiment de Superman que ce que le cinéma et le petit écran ont bien voulu pondre (et pis un peu de celui de Mark Waid et d’Alex Ross, dans Kingdom Come, mais çui-là, il est un peu à part je crois bien), j’ai bien aimé ce nouveau superman, qui fait les choses à l’envers et qui non seulement se pose des questions, mais y trouve des réponses, les siennes en l’occurrence (enfin bon, il a toujours pas compris que le slip, ça se met sous le collant).

Il n’y a rien d’original à raconter l’histoire d’un gamin qui se retrouve soudain doté de pouvoirs surnaturels, devant alors faire face aux devoirs et responsabilités qui en découlent, et patati, et patata... mais cette histoire d’ado devenant un superman est traitée de façon suffisamment intelligente pour retenir l’attention.

Le dessin est quant à lui un peu inégal, certaines cases étant franchement laides (parfois, on se demande s’il ne s’agit de repro photo sur lesquelles on a crobardé les tronches des perso comme des sagouins), alors que les doubles pages sont effectivement plutôt pas mal du tout... et pis vraiment, il est toujours impressionnant quand il fait ses gros yeux rouges, le Superman. Globalement, ça reste plus que potable.

Un bouquin qui m’a donné envie d’attendre la suite.


Chronique rédigée par eusèbio le 25/06/2005
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de eusèbioReflet de l'avatar de eusèbio
Statistiques posteur :
  • 29 (85,29 %)
  • 2 (5,88 %)
  • 3 (8,82 %)
  • Total : 34 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,36 10,36 10,36
Acheter d'occasion : 7,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Février 2005

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Superman - Identité secrète, tome 1 : Identité secrète, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 4 2012
   

Dans les albums du Kryptonien en rouge et bleu, il y a quelques incontournables. Et vous savez quoi ? "Identité secrète" en fait partie, avec "Superman - Red Son" ou "Superman - Infinite City" (voilà quelques idées de lectures pour les néophytes :) ).

Comme pour le remarquable "Marvels", la réussite de cet album de Busiek et Immonen tient largement à l'originalité de son point de vue. On utilise l'homme de la vie quotidienne, qui a forcément entendu parler de Superman, que ce soit en bande dessinée, en film, en dessin animé ou simplement au détour d'une conversation faisant référence à cette figure de la culture collective. Et on imagine que dans ce monde réel, un nommé Clark Kent se retrouve justement doté de pouvoirs comparables à ceux du célèbre super-héros. Et on va le suivre à différentes périodes de sa vie, de manière chronologique, pour voir comment il gère l'ingérable.

Forcément, cela change tout. Pas de supervilain aux pouvoirs démentiels ni d'invasion extra-terrestre, juste un adolescent normal qui se retrouve avec un pouvoir hallucinant à gérer. Le scénario fait une très large part aux textes écrits par Clark Kent qui se confie à son journal intime. Il évoque ses sentiments, ses questions, ses doutes, ses difficultés à gérer ses mystérieux pouvoirs. C'est très bien raconté, on dévore l'album et on regrette déjà qu'il n'y en ait qu'un à se mettre sous la dent ensuite. Graphiquement, c'est réussi, donc le plaisir est sans fausse note.

On peut tout à fait lire "Superman - Identité secrète" en ne connaissant quasiment rien à l'univers DC. C'est une raison supplémentaire pour ne pas rater ce bel album.

14 3 2007
   

Ancien habitué des Comics, je dois avouer que cela fait plusieurs trop longues années que j'ai délaissé ce genre d'ouvrage. Alors, me basant sur les avis précédents (merci à tous les posteurs !) je jetais mon dévolu sur celui là.
Parait-il
1/ que nous n'avons pas besoin de baigner dans l'univers des super héros pour s'y retrouver
2/ et que le dessin est vraiment agréable : alors quid ?

1/ C'est vrai.
Ici, nous avons affaire à un postulat de base assez particulier dans le sens où Superman même dans le Comics n'est qu'un héro de Comics…Son histoire et ses antécédents sont donc inexistants. Non, nous avons affaire à scénario très bien ficelé qui part d'un fait anodin : une famille de fermier, les Kent, qui décide d'appeler leur fils Clark en hommage au héro de BD ! ET évidemment tout son entourage, de la famille aux copains (ennemis ?) de lycée se moque plus ou moins gentiment de son nom avec des blagues à deux balles…
Et voilà qu'un beau jour de son adolescence, il se retrouve doté de pouvoir comme le mec dans la Bande dessinée…Commence alors une longue introspection et réflexion, un long dilemme entre le désir de crier à la face du monde qu'il est exceptionnel et sa peur de devenir une bête de foire et de s'exposer lui le petit gars tranquille de bled paumé…Surtout que dans sa tentative de trouver une entrée dans le monde, il se rapproche de certaines personnes et découvre alors l'ampleur de la cupidité humaine et jusqu'où on peut aller afin d'obtenir ce que l'on veut….

2/C'est vrai.
Le dessin est léché, précis, tendance année 80 remis au goût du jour avec une pointe de réalisme. Les couleurs sont globalement bonnes et lumineuses reflétant bien les ambiances, mais je trouve que sur les plans larges de paysages, principalement le ciel ou les rivières en crues, sont trop plats, sans profondeur avec un manque cruel de vie. Bref, l'utilisation de l'ordinateur n'a pas toujours que du bon. Le grain du pinceau qui donne ces irrégularités tellement vivantes manque dans certaines cases.

Pour autant, j'ai bien aimé le style de narration avec beaucoup de phylactères qui nous permettent de lire les pensées de Clark. Ca donne un album calme, posé sans trop d'action, et où celle-ci n'est pas là pour mener le scénario mais vraiment pour le servir. Et puis j'ai aimé ce héro moins lisse que d'habitude qui sait aussi faire preuve de colère dévastatrice…

27 2 2007
   

L’idée de départ de "Superman - Identité secrète" est tout simplement brillante !

D’abord il y a l’univers : un monde réaliste, proche du notre, où Superman n’est qu’un personnage fictif de comics et où il n’y a pas de super-vilains ou d’extra-terrestres.

Ensuite il y a le personnage principal : un ado normal du Kansas, faisant partie de la famille Kent et que les parents ont eu la bonne idée d’appeler Clark. Un gamin qui doit grandir au milieu des remarques désobligeantes et railleuses concernant son nom de super-héros et … qui un beau jour se découvre des supers-pouvoirs identiques à ceux de ce personnage fictif de comics qui lui pourrit l’existence. Cela résulte en un récit non dépourvu d’humour, avec comme exemple cette phrase de notre héros qui résume bien la situation pourrie dans laquelle il se trouve : "Je ne suis pas qu’un Clark, mais Clark Kent. J’ai été présenté à dix-huit Lois, sept Lana et une Cat Grant."

Finalement, il y a l’approche axée sur la psychologie de cet adolescent torturé par son nouveau statut, prenant conscience des responsabilités qu’engendrent ses pouvoirs. Bien loin de l’action gratuite, Kurt Busiek va développer son personnage avec intelligence et finesse, tout en pourvoyant son récit d’une intrigue intéressante liée à toutes ces personnes (journalistes, gouvernement) qui cherchent à découvrir l’identité secrète de Superman.

Le côté rétro du dessin de Stuart Immonen rajoute de la crédibilité et du charme à cet univers réaliste, tout comme cette narration à la première personne qui conforte le côté intimiste du récit.

Bref, un premier tome édité chez Semic que je conseille aux fans de comics et autres, et dont il faut lire la suite … chez Panini.

16 2 2006
   

Un premier album vraiment excellent, qui saura plaire aussi bien aux afficonados de Superman qu'à ceux qui ne connaissent pas grand chose du personnage.

L'idée de départ est intéressante : un ado normal du nom de Clark Kent, nommé ainsi en hommage à l'identité civile de Superma, et qui se découvre des supers-pouvoirs. Le scénario est beaucoup plus axé sur la psychologie du héros que sur ses actions d"éclats. Il s'agit plus pour l'auteur de montrer les doutes du jeune Clark Kent quant à l'utilisation de ses pouvoirs, son envie de rester un anonyme malgré les possibilités qui s'offre à lui, et malgré tout son envie d'avouer à celle qu'il aime la teneur de ses pouvoirs. Tout cela est finement traité, et l'album nous montre l'évolution du héros à travers certaines étapes de sa vie. Bien pensé, bien rythmé, bref captivant.

Le côté rétro du dessin et de la couleur colle bien à l'univers évoqué, et ne souffre cependant d'aucun manque de dynamisme. Les cadrages sont maîtrisé, les expressions et la mise en scène travaillé, bref l'album est non seulement agréable pour l'esprit mais aussi pour les yeux.

3 1 2006
   

Une belle idée qu'a eu là l'auteur, Busiek, de reprendre l'idée de Superman mais de l'adapter dans notre monde (ou presque). En effet, l'histoire commence dans les années 90 sur une Terre comme la nôtre où Superman est un personnage de comics ou de télé, et où être un gamin du Kansas qui s'est fait appeler Clarck Kent par ses parents à l'humour ravageur est une vraie misère car tous les autres gamins se foutent de ta gueule et te compare (à tes dépends) au super-héros imaginaire. Alors quand le jeune Clarck découvre qu'il a soudainement exactement les mêmes pouvoirs que le Superman des comics, il a soudainement beaucoup moins envie de sauver la veuve et l'orphelin et de devenir l'icône de l'Amérique triomphante. Au lieu de ça, il réfléchit longuement à son statut, il se demande s'il doit révéler sa nature au monde ou même à ses parents, il se cache, il est torturé car tout cela le rend encore plus solitaire, etc... Et malgré tout, comme il a bon fond et que sa super-vue et sa super-ouïe lui permettent de réaliser combien il pourrait être bénéfique en aidant les gens en danger, il aide un peu par-ci par-là, le plus discrètement possible.
Partant sur cette idée, j'avoue que j'ai bien accroché au début de ce premier tome (sur 2 en tout, il me semble). J'ai commencé un peu à craindre que ça devienne monotone vers les 2/3 de la BD, mais finalement, l'auteur relance la machine à fond. En effet, dans ce monde "réaliste", il n'y a pas de super méchants, pas d'extra-terrestres à combattre. Mais dans un monde comme le nôtre, qu'est-ce qui est plus dangereux et puissant finalement que... le gouvernement des Etats-Unis ? Et c'est cette voie là que choisit d'emprunter l'auteur, nous dévoilant des "Men in Black" qui cherchent à tout prix à découvrir l'identité de ce Superman discret, à le capturer, et qui semblent finalement en savoir presque plus que Clarck Kent sur ses origines et l'origine de ses pouvoirs. Une vraie intrigue et de vrais mystères à résoudre donc, qui rendent l'histoire bien prenante.
Et puis à côté de ça, ce Superman alternatif se trouve une femme au prénom de Loïs mais métisse, celle-là, et il semble bien que le 2e tome nous mène vers des épisodes destinées à nous décrire la paternité de Superman puis sa vieillesse. Bref, un super-héros non seulement réaliste mais qui en plus vit sa vie.

Côté dessin, rien à dire. C'est très réaliste également et pas désagréable à lire sans être fantastique.

Cette petite série n'est pas un vrai chef-d'oeuvre pour le moment, mais c'est une série originale sur Superman avec un scénario vraiment intelligent et bon. Un bon moment de lecture bien prenant pour ceux qui aiment les super-héros qui réfléchissent.

14 12 2005
   

Excellent album, vraiment. Les lecteurs qui, comme moi, ne sont pas des habitués du comics "Super Heros", risquent de tomber de haut et de revoir leur opinion sur ce genre d'ouvrages.

Ce qui caractérise d'entrée de jeu cet album, c'est une finesse narrative, très présente de la première à la dernière page. On découvre le jeune Clark Kent, à différents moments de sa vie, de la découverte de ses pouvoirs jusqu'à son âge de jeune adulte. Tout de suite identifié à Superman, il en possède les pouvoirs, mais aussi les mystères... que nous découvrons au fil des chapitres.

Finalement, le dialogue serait presque métaphysique, tant le héros est tourmenté par son identité secrète : alors qu'il est convaincu que le monde ne doit surtout rien savoir, il brule d'envie de révéler en bloc ce qui fait sa particularité à la femme de sa vie... sacré dilemne !

Le dessin de Immonem est super léché : D'apparance clairement rétro, stylé glamour (Années 50), il est mis en couleur avec maestria, afin de lier des terchnologies ressantes et une nostalgie graphique profonde. Le résultat est très impressionnant.

J'ai vraiment accroché à cet album, que je conseille à tous... une sacrée bonne surprise.