45 073 Avis BD |19 425 Albums BD | 7 702 séries BD
Accueil
Tome 1 : Starloght
 

Starlight, tome 1 : Starloght

 
 

Résumé

Starlight, tome 1 : StarloghtAfin d'acceder au résumé de Starlight, tome 1 : Starloght, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Starlight, tome 1 : StarloghtMark Millar a ce talent étrange de jouer avec les codes des super-héros, qui présentent bien plus que le simple parcours du héros qui défait les méchants qui menacent la Terre. Que ce soit dans "Kick-Ass" ou dans l’incontournable "Wolverine - Old Man Logan", l’approche du héros est toujours originale, voire à contrepieds de ce que l’on a l’habitude de voir : soit ses héros n’ont rien de super mais s’imaginent avoir des pouvoirs, soit ce sont de super-héros qui ont perdu de leur superbe.

Avec "Starlight", on retrouve un petit peu ce phénomène : Duke McQueen est loin de nous être présenté comme un héros. C’est un vieil homme, qui vient de perdre l’amour de sa vie, sa seule raison de vivre, qui vit seul, éloigné de ses enfants, avec pour lui le souvenir d’une gloire passée que personne n’est prêt à reconnaître, et qui le fait passer pour presque fou. Lorsqu’il avait 20 ans, son avion de l’US Air Force aurait été aspiré dans une faille spatio-temporelle, et se serait retrouvé sur la planète de Tantale, qu’il aurait délivrée d’un dictateur. Une histoire tellement improbable que personne ne l’a cru à son retour sur Terre… C’est ce vieil homme, qui n’a plus rien du héros, que l’on découvre en début d’ouvrage. Mais Tantale a vraiment existé et un gamin qui vient de cette planète requiert son aide : sur Tentale, un dictateur a succédé au précédent et Duke est un héros là-bas, c’est donc logiquement vers lui que l’on se tourner. Mais Duke n’a plus vingt ans et se voit mal, en vieil homme réussir un nouvel exploit.

La mise en situation est touchante, et une nouvelle fois assez originale. Les univers décrits, que ce soit celui de notre bonne vieille Terre, ou celui de Tentale, sont parfaitement crédibles, et le personnage de Duke, qui va endosser un rôle qu’il ne voulait pas et que son corps aura du mal à assumer, est d’emblée intéressant. Une fois que Duke quitte la Terre pour se rendre sur Tentale, le récit devient plus commun, mais beaucoup de clins d’œil sont introduits pour rendre le tout intéressant. Ainsi, on retrouvera le pouvoir en place, la fameuse résistance, les espions dans tous les coins, et une population opprimée. Tout cela est assez classique et pour un peu, on pourrait se dire que l’auteur a perdu ce souffle d’originalité qui faisait la joie du lecteur dans les premières pages. Il n’en est rien, grâce notamment à une rythme parfaitement assumé, et des séquences d’émotions parfaitement dosées, et surtout par le traitement qui est une nouvelle fois réservé au héros. Car le peuple de Tentale voit en Duke le héros d’antan et que le Duke vieillissant ne peut pas, ne veut pas décevoir. Tout cela est parfaitement conduit, avec en plus une dimension initiatique assez captivante, mise en scène grâce à la relation entre le vieux héros et le héros naissant d’une part, mais également par cette volonté d’un vieil homme qui a tout perdu de se rendre utile une dernière fois.

Le parti pris en fin d’ouvrage peut paraître surprenant, trop « happy end » commun, mais permet de réhabiliter Duke et réchauffe ainsi le cœur.

Mark Millar joue donc une nouvelle fois avec le concept de héros, et il le fait terriblement bien.


Chronique rédigée par gdev le 21/10/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 2919 (76,37 %)
  • 261 (6,83 %)
  • 642 (16,80 %)
  • Total : 3822 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 17,10 17,10 17,10
Acheter d'occasion : 10,38
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Septembre 2016