46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 1 : Anéanti
 

Star Wars - Legacy, tome 1 : Anéanti

 
 

Résumé

Star Wars - Legacy, tome 1 : AnéantiAfin d'acceder au résumé de Star Wars - Legacy, tome 1 : Anéanti, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Star Wars - Legacy, tome 1 : AnéantiLe duo Ostrander / Duursema nous offre encore une série de très bonnne qualité.

La richesse du scénario est illimité vu que la série ce situe à une période encore jamais explorer. Alors, attendez-vous à de nouveaux personnages tous aussi étonnant les uns que les autres. Découvrer les nouveaux Sith, l'Empire avec ses chevaliers impériaux, les chasseurs de prime de la pègre... mais aussi découvrez les conscéquences sur la galaxie des guerres passé. Bref, un nouveau monde à découvrir. A chaque page, on a l'impréssion de redécouvrir l'univers Star Wars.

Quand aux desseins, ils sont tous simplement grandioses. Jan Duursema semble s'améliorer à chaque nouvelle série.

Voilà une série excellente que tous fan de Star Wars ce doit de lire.


Chronique rédigée par jeje77 le 05/07/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 1 (100,00 %)
  • Total : 1 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 8,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.44
Dépôt légal : Juillet 2007

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Star Wars - Legacy, tome 1 : Anéanti, lui attribuant une note moyenne de 4,44/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 3 2011
   

Hop... un petit bond d’un siècle en avant pour découvrir que les Jedis et les Sith ne s’entendent pas. Que du contraire. La saga continue ainsi, offrant encore de belles choses de ce grandiose space opera qu’est Star Wars.

On rencontre ainsi le petit-fils de Luke Skywalker. Il se prénomme Cade. Et il a un curieux comportement… on dirait qu’il « navigue » entre le côté clair et le côté obscur de la Force.
Il va quitter l’Ordre Jedi, devenir mercenaire puis –suite à des événements qui secouent la galaxie- revenir dans le droit chemin.

Que c’est linéaire tout ça… mais que c’est bien fait quand même. Moi qui suis fan depuis 1978, j’ai retrouvé l’esprit qui animait les épisodes cinématographiques.
Le scénario –bien que convenu- est néanmoins dynamique et assez dense au point de vue construction. C’est vrai, il n’y a pas beaucoup de dialogues, mais cette « absence » permet de mieux apprécier le graphisme.

Là, c’est bien bon. Un beau trait nerveux, créatif, pour une certaine densité dans les personnages et les situations engendrées.
J’avais un petit peu « peur », en débutant cette série, de ne pas retrouver mes marques. Ce n’est pas le cas et j’ai bien pris plaisir à la lecture de ce tome.

22 12 2008
   

Voici une nouvelle série Star Wars, dont l'histoire se passe environ 140 ans après les évènements survenus dans l'épisode IV : Un nouvel espoir. Le futur de la saga, période inexplorée jusqu'ici... Et tout n'est pas rose. Luke Skywalker et tous les héros de l'Alliance sont morts. Et le contexte a encore bien changé. L'Empire a retrouvé son pouvoir, l'Alliance a été écrasée. L'ordre Sith aussi est réapparu, bien plus puissant que du temps de Dark Sidious. Et pour cause, la règle des deux n'existe plus, Les Sith constitue un véritable ordre, tout comme les Jedi... Parlons en des Jedi ; ce sont de nouveau des parias, disséminés dans toute la galaxie, préalablement ravagée par la guerre contre les envahisseurs Yuzhan-Vong.

On a donc une ambiance bien sombre, très complexe, un point de départ idéal pour une nouvelle intrigue. Et quand c'est John Ostrander et Jan Duursema qui s'y collent, nous voilà avec une nouvelle série digne de "Clone Wars".

Le scénario est évidemment excellent, même s'il ne se dévoile pas trop dans ce premier opus, et c'est tant mieux pour la suite. Ostrander maîtrise vraiment la saga Star Wars, au même titre que son créateur, Georges Lucas. Il introduit des petites nouveautés qui font mouche, tels les chevaliers impériaux, l'Empire divisé en deux avec les loyalistes et les légitimistes... Vraiment un contexte politique très réaliste. Ca promet pout la suite !

Et Jan Duursema qui sait parfaitement représenter tout ça. La qualité de ses dessins s'est encore améliorée depuis "Clone Wars", elle colle parfaitement à l'ambiance de l'histoire. Elle nous offre des cases où il n’y a pas d’encrage, et ce sont selon moi de véritables œuvres d’art, très réalistes. Et je suis dingue de Dark Talon, encore une superbe Twi'lek, dans la droite lignée d'Aayla Secura !

Une série qui va cartonner !

11 11 2008
   

Je commence cette série avec un a priori positif, en raison des auteurs : Ostrander et Duursema forment la paire qui m’avait enthousiasmé dans la série Clone Wars. Cependant, le défi n’est ici pas mince, car il s’agit de développer tout un nouveau contexte, sans pouvoir user de références fixes dans cet univers, tout en gardant l’esprit et la manière qui font tout le succès de SW et de l’univers étendu….

Cette nouvelle série prend place dans une période encore non explorée : nous sommes bien après les événement de la trilogie initiale, et les choses ont bien changé. Déjà, il y a plusieurs camps en présence, dont les interactions sont complexes. Il est assez utile connaître le contexte précédent, notamment la guerre des Yuushan Vong, pour ne pas être un peu perdu, mais la trame scénaristique et la narration sont d’un tel niveau que, même sans ce background, on est vite immergé dans la trame géopolitique. Laquelle a d’ailleurs beaucoup d’intérêt : des Jedi (mal en point, c’est peu de le dire…), un empire, deux empereurs, des Sith, et bien sûr des francs-tireurs (pirates et chasseurs de primes…). Tout cela pourrait paraître un peu fouillis, mais c’est le tour de force d’ostrander de nous servir le tout avec une cohérence sans faille !

Quant on rentre dans le détail des protagonistes, là encore, c’est très réussi : tous les personnages sont intéressant à un degré plus ou moins élevé (certains sont même assez fascinant), les nouveautés, nombreuses, sont judicieuses (tels les chevaliers impériaux, les Sith nombreux et unis…), bref du grand art !

Un seul petit bémol : le héros (tiens, un Skywalker…) est presque caricatural dans le désir des auteurs d’en faire un personnage dur et tourmenté. Même Quilan Vos dans Clone Wars parait presque angélique en comparaison. Ceci dit, ce choix s’intègre parfaitement dans l’histoire, sombre à souhait, et finalement, contribue à l’intérêt de l’ensemble.

Pour finir, quand même un mot du dessin : c’est Jan Duursema qui est aux crayons, et ça veut déjà tout dire ! Je suis stupéfié par la qualité de son travail… Que ce soit le dynamisme, le cadrage, les angles de vue, les expressions… Tout est superbe. A mon sens la meilleure illustratrice de SW !

Je suis d’habitude assez circonspect devant nombre de série de l’UE Star Wars, mais celle-ci promet énormément… Je suis CONQUIS.

17 10 2008
   

En ouvrant cette BD, j'ai immédiatement reconnu le style et la qualité graphique de Duursema. Vite, j'ai regardé qui était le scénariste, et là, je découvre, Ostrander…
Déjà, mon cœur s'emballe, mes pupilles se dilatent et ma respiration s'accélère au souvenir de la formidable série "Star Wars – Clone Wars" à laquelle ces deux compères avaient grandement et magistralement contribué…
Et encore une fois, la magie a opéré…
Premièrement, le graphisme de Duursema a toujours une lisibilité, une qualité et surtout un esthétisme incroyable. Chacun de ces dessins donnent l'impression d'être en plein cœur d'un film où les acteurs réaliseraient des acrobaties incroyables. Duursema sait donner des positions hallucinantes à ces personnages, prendre des angles de vue innovants, donner des perspectives incroyables et mise en page à couper le souffle. Tous ces personnages, méchants comme gentils, humains comme aliens sont d'un charisme impressionnant.
Son trait génial est sublimé par une mise en couleur dynamique, contrastée et toujours magnifiques. L'alliance du dessin et de la couleur nous projette immédiatement au plus profond de cette galaxie lointaine, très lointaine. Bref, un vrai plaisir des yeux !

Coté scénario, depuis certains épisodes de "Star Wars - Clone Wars" qui m'avaient scotché, je n'avais jamais retrouvé la même intensité dans les autres séries StarWars.
En exploitant ce futur de l'univers, je craignais un peu de tomber dans le même genre d'intrigue que dans "Star Wars - Chevaliers de l’Ancienne République", où c'est sympa, mais où il manque aussi de qualité graphique et scénaristique. L'intensité et le charisme des personnes n'étant pas là.
En même temps, pour ceux qui ne connaissent pas déjà le futur de StarWars, ils risquent de rater quelques informations sur le contexte, tel les références aux Yuuzhan Vong ou encore aux Hapiens (tome2…)…
Pour le reste, la fluidité de la narration, la qualité des dialogues, la force de chaque personnage donnent une œuvre de haute volée.
La psychologie des personnages est parfaitement gérée et exploitée.
Le contexte géopolitique encore plus complexe que ce que l'on pourrait imaginer donne une véritable ampleur au scénario et ouvre des portes béantes pour un développement quasi infini.
Le renouveau de l'empire, le renouveau de la république, le renouveau des Siths…
Et au milieu un Skywalker…
Surement le fait de retrouver une trace de nos habitudes et connaissances y est-il pour beaucoup dans ce que l'on apprivoise et accueil facilement ce scénario. La psychologie tourmenté du héro, n'est pas sans rappeler Quinlan Vos constamment à la limite des ombres. Ce scénario qui peut (mais y croit-on vraiment !?) basculer d'un moment à un autre est beaucoup agréable qu'une bête trame manichéenne ou les bons seraient bons et les méchants…euh…méchants !

L'ordre Jedi est beaucoup plus complexe, et j'ai eu du mal à comprendre au départ que des chevaliers ''Jedi'' n'étaient pas Jedi, mais Impériaux…

Du vrai bon travail pour tous les fans de la série.

19 5 2008
   

le tome 1 de Legacy est vraiment un très bon récit dans l'univers de Star Wars. Il mérite largement l'achat et manquer sa lecture serait dommage.

D'abord, il y a le dessin qui est très bon. Pro, maîtrisé, il offre d'excellents personnages et décors ainsi qu'une bonne narration. Quoique certains combats soient légèrement nébuleux, cela n'a rien de grave car ceux-ci sont annexes dans le récit.
La colorisation est tout aussi bonne.
Je reprocherais quand même deux choses à ce dessin. D'une part l'utilisation d'une baisse de contraste volontaire sur certaines parties des dessins, sans doute pour donner l'impression d'effets de lumière. Je n'aime pas trop cette technique, lui préférant un encrage toujours bien noir et contrasté. D'autre part, je trouve le design des vaisseaux très médiocres alors que c'était une des forces de la saga Star Wars. Dommage, mais sans grande importance vis-à-vis du récit.

Le scénario est très réussi. Comme je vous le disais en préambule, je craignais d'y retrouver une simple suite de batailles et de guerriers adeptes de la Force tous plus puissants les uns que les autres. Ce n'est pas le cas, ou du moins cela ne se ressent vraiment pas à la lecture. Le récit comporte beaucoup de combats au sabre laser ou autres mais ils s'agencent dans une intrigue intelligente et profitant vraiment de la bonne connaissance des auteurs de l'univers de Star Wars.
Un des gros points forts de ce scénario, c'est l'utilisation de nombreuses forces en présence et non pas simplement de deux camps qui s'affrontent. Sith, Empire, Jedi, chasseurs de prime, etc... Chacune de ces factions est soit puissante, soit intelligemment utilisée, mais en tout cas elles ont toutes une vraie personnalité et des buts différents qui les opposent ou les fait s'allier sur le terrain. Pas de réel manichéisme donc et c'est une très bonne chose.
Le fait que l'action se passe 100 ans après les évènements de la trilogie Star Wars classique est en outre bien utilisé. Les références au passé sont nombreuses mais discrètement disséminées, ayant leur part d'influence dans le récit sans en être l'élément principal. On sent que les auteurs connaissent sur le bout des doigts l'entièreté de l'univers étendu de Star Wars (livres, comics et jeux vidéos) et ils l'utilisent avec efficacité mais surtout avec élégance, sans clins d'oeil et références permanentes.

Une vraie bonne lecture, très prenante, très intéressante, avec de bons et très bons personnages, sans manichéisme et dont le scénario ne se laisse strictement pas deviner à l'avance. Si la série persiste à ce niveau de qualité, je la jugerai sans doute bientôt meilleure que Clone Wars.

10 8 2007
   

Grace à coinbd j’ai découvert le duo Ostander Duursema avec Clone Wars. Les voilà de retour avec Star Wars Legacy. Je n’ai donc pas pu m’empêché de replongé.

L’histoire de Star Wars Legacy se situe 137 après l’épisode 4 de la série de Georges Lucas. Je ne connais que les six épisodes du réalisateur et la série Clones Wars, j’ai donc eu un peu peur d’être perdu et de pas tout saisir car j’ai loupé pas mal d’épisode entre le 6iéme épisode et ce tome. Bon franchement au début il faut s’accrocher. Certes avant de commencer on a un petit résumé de ce qu’il s’est passé dans la galaxie mais c’est loin d’être évident. Il est vrai qu’il n’est pas facile de résumer 130ans d’histoire en une page.

Les Jedi sont bien mal en point. Un nouvel empire est en place avec pour allié de nouveaux siths. Les auteurs partent sur des bases nouvelles et une période encore vierge ce qui leur laisse de multiple possibilité scénaristique, et ils ne vont pas s’en privée. Pour la première fois dans cette univers (enfin pour ce que j’en connais) nous allons assister à une triangulaire. Les Jedis, les shits et l’empire qui à formé des chevaliers impériaux qui se batte au sabre laser.

Ca déménage l’action est au rendez vous l’histoire est palpitante. Cependant l’univers est un peu complexe, en l’espace d’un tome il nous faux apprivoisé une bonne quinzaine de nouveaux personnages dont un certain Cade Skywalker comme acteur principal. Avec un scénario aussi riche nous sommes partis pour une vingtaine de tomes !

Les dessins sont, bien sur, parfait ! Ceux qui ont aimé le style développé dans Clone Wars ne pourront qu’apprécier celui la même si le dessin est, comme l’histoire, plus sombre. A lire pour tous ceux qui apprécient cet univers. Cependant je le déconseille aux néophytes.

7 7 2007
   

Ostrander et Duursema : voilà le duo gagnant des BD Star Wars. Tout ce qu'ils touchent se transforme en or : ils avaient déjà sévi avec brio dans "Star Wars - Clone Wars" et voilà qu'ils remettent ça avec cette nouvelle série qui nous conte le futur de cet univers.

Un futur sombre où le dernier descendant des Skywalker va devoir faire un choix crucial entre son héritage (d'où le titre) et une vie coupée totalement de la Force.
Rien de bien original dit comme ça : en effet ! mais la trame est tellement bien racontée. L'immersion du lecteur est totale et immédiate.
De plus, là où on avait deux camps distincts avant : d'un côté les gentils (les Jedi) et de l'autre les méchants (Palpatine et l'Empire), voilà que nos deux compères bousculent tout ça en faisant cohabiter 3 camps distincts : les jedi, les impériaux et les Siths.
Chacun a sa vision du futur, chacun a ses forces, chacun a ses méthodes. Mais ce qui est EXTREMEMENT bon, c'est que tous les personnages sont réussis, quel que soit le camp.
Quel charisme, quel dynamisme !
Les amateurs de combats au sabre-laser seront émerveillés : Duursema réussit à faire oublier que les images ne sont pas animées : un vrai tour de force.
Ajoutons que les dessins sont hyper stylisés, beaux, dynamiques et colorés à la perfection.
Perfection : c'est vraiment le mot qui m'est venu lorsque j'ai refermé ce premier tome. Le seul défaut que je lui trouve, c'est qu'il va falloir attendre trop longtemps pour le tome 2.

Tout amateur de SW se doit de connaître cette série naissante : c'est du grand art.
Merci Ostrander et Duursema !