46 558 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
 

Star Wars - Chevaliers de l’Ancienne République, tome 5 : Sans pitié !

 
 

Résumé

Star Wars - Chevaliers de l’Ancienne République, tome 5 : Sans pitié !Afin d'acceder au résumé de Star Wars - Chevaliers de l’Ancienne République, tome 5 : Sans pitié !, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Star Wars - Chevaliers de l’Ancienne République, tome 5 : Sans pitié !Voilà enfin le dénouement des péripéties de Zayne Carrick, le padawan confronté à la détermination aveugle de ses maîtres. Ce tome est plus gros que les précédents, évidemment, Delcourt n'allait pas couper quelques pages juste pour la fin car en effet, toute l'histoire de cet épisode amène à la fin, il n'y a pas de coupure possible.

Les évènements interviennent juste après le passage de Zayne et Gryph sur Taris où ils rencontrèrent Céleste Morne. Et oui, Star Wars - Vector tome 1 n'est pas qu'un petit cross over sans conséquence, l'histoire a une influence directe sur le déroulement de la série, ce qui sera également le cas de Legacy (surtout vu ce qui s'est passé dans Vector 3).

Donc on en arrive à la fin, Zayne prend les devant, bien décidé à prouver son innocence. On retombe un peu dans la course infernale du padawan pour une Nième tentative, mais cette fois ça paye enfin. On sera donc directement confronté au Pacte et la vérité sur ses ambitions éclatera au grand jour pour nous offrir une fin digne d'un bon Star Wars.

Je suis donc assez content de ce dénouement, il n'a rien de très étonnant mais il donne tout son sens à la trame de départ.

Côté graphique, on ne retrouve malheureusement pas Dustin Weaver qui avait porté la série à un niveau très élevé. On termine donc avec Bong Dazo là où on l'avait laissé et enfin Brian Ching. Bon le niveau est le même, on ne ressent pas le changement de dessinateur comme c'était le cas pour Weaver donc ça c'est plutôt une bonne nouvelle. Sinon c'est très correct, rien à dire, le graphisme est bien dans le ton de la série et c'est bien, surtout après le dessin bizarre de Vector 1.

Enfin voilà, j'ignore si cette série continuera avec un nouvel arc, c'est fort probable mais on nous offre ici une bonne fin pour une bonne série.


Chronique rédigée par Fa le 30/09/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de FaReflet de l'avatar de Fa
Statistiques posteur :
  • 65 (36,72 %)
  • 96 (54,24 %)
  • 16 (9,04 %)
  • Total : 177 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 17,05 17,05 17,05
Acheter d'occasion : 20,92
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Septembre 2009

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Star Wars - Chevaliers de l’Ancienne République, tome 5 : Sans pitié !, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 2 2010
   

Fin du premier cycle de "Star Wars - Chevaliers de l’Ancienne République".
Nous avions quitté Zayne Carrick lors du bombardement de Jebble par les mandaloriens dans "Star Wars - Vector" 1, et nous le retrouvons sur Odryn, planète des Feeorins, monde natal de Feln, l'un des maîtres Jedi ayant participé au Massacre des Padawans.

La conclusion de cette intrigue est bien amenée. La série n'aura pas perdu de son rythme ni de son intérêt jusqu'à ce dénouement, dans la droite lignée des précédents opus. Les rideaux se lèvent, les personnalités se dévoilent, même si certaines questions restent toujours sans réponse. Comment Gryph est-il parvenu à échapper au drame de Secorro ? Qui est véritablement Jarael ? Et quel est le mystère entourant Rohlan ?

Le dessin reste, comme toujours, mitigé. Trois dessinateurs se partagent cet album, et seul Brian Ching, qui en assure heureusement la majorité, réhausse le niveau, avec son style si particulier, on aime ou on n'aime pas. Moi, j'aime.
Les dernières scènes sont par ailleurs très réussies, grâce au coloriste Michael Atiyeh. Le reste des illustrations paraît bien moyen à côté, trop dessin animé, pas vraiment attrayant, brouillon, difforme... Un ensemble assez inégal, ce qui est souvent le cas avec la multitude d'auteurs oeuvrant pour les comics "Star Wars".

Une bonne fin de cycle pour cette série qui, grâce à sa qualité constante et son originalité, reste l'une des plus intéressantes de l'Univers Etendu, et probablement la meilleure de celle en cours de parution.