46 373 Avis BD |20 097 Albums BD | 7 870 séries BD
Accueil
Tome 17 : Spirou et les hommes bulles
 

Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bullesAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bullesCarrément un remake du repaire de la murène mais en largement mieux !

Il ya tout d'abord le dessin, qui est absoulement superbe, tellement vivant, avec des couleurs nettes, travaillées, nuancées et subtiles !

Ensuite, le scénario est bien plus fourni, et surprenant !
Jusqu'à la fin on ne sait pas qui est méchant, gentil et quelles sont les intentions de chacun !

L'ambiance est plus étudiée aussi ! On se croirait carrement en provence, avec toute sa quiétude qui contraste complétement avec le rythme de l'action !

Un bon bon spirou, pas original par contre :/ ( c'est un remake ) mais interessant !


Chronique rédigée par |fred| le 11/08/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 86 (100,00 %)
  • Total : 86 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 6,32
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.90
Dépôt légal : Janvier 1964

Avis des lecteurs

10 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles, lui attribuant une note moyenne de 3,90/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 6 2011
   

Cet album, je l'apprécie tout particulièrement, car il est plein de surprise, et plein de poésie aussi. En fait, c'est certainement deux des histoires de Spirou et Fantasio les plus subtiles et les plus "rêveuses".

J'ai bien aimé la première histoire, "Spirou et les hommes bulles" car elle reprend un peu la trame d'un opus que j'avais apprécié précédemment, à savoir "le repère de la murène". Ce premier récit est particulièrement bien écrit car il nous emmène sur de fausses pistes du début à la fin, que ce soit au niveau des méchants supposés que de leurs motivations. Faire apparaître une vache sous l'eau quelques pages après le début est une bonne idée, qui lance véritablement un mystère qui se dénouera dans les toutes dernières pages. Ajoutons que les dessins sous marins sont bien réussi dans le style ligne claire affiché. La touche poétique de fin d'ouvrage est parfaitement dosée.

J'ai également bien apprécié la seconde histoire, celle de ce Fantasio miniaturisé. On y retrouve une trouvaille ingénieuse, une belle histoire d'amitié et aussi une course-poursuite (quoique cet exercice ne soit pas le plus réussi ici, un peu lourd et longuet). Mais j'aime bien l'idée, qui est bien exploitée. Encore une fois, je suis pris à contre-pieds et j'apprécie; a noter également l'apparition de Boule et Bill à la fête foraine.

Je pense que pour la première fois, cette série a su m'emmener là où elle le voulait, dans un monde de rêve et de poésie.

Muffinman :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
13 2 2011
   

J'ai toujours beaucoup apprécié cet album qui démarre en trombe par cette très belle séquence d'évasion de John Héléna. On se demande en revanche ce que Dupilon fabrique dans le coin. Ce n'est absolument pas la suite immédiate du REPAIRE DE LA MURENE, puisque dès le début le comte de Champignac rappelle bien que c'est le bandit auquel ils avaient eu affaire par le passé (entre temps, ils ont eu le temps de vivre d'autres aventures). Ce que j'apprécie, c'est le fait qu'on sache assez rapidement que M. d'Oubs est un individu louche, mais il faut attendre les tout dernier s instants pour savoir quel était son but (Que peut cacher un bonhomme qui rend aussi facilement autant de lingots d'or !? Ca ne peut pas être un bandit comme les autres. Quel est son trafic ?)
Et puis l'idée finale est très bonne, ça suscite l'imagination, et il n'y a pas mieux.

Après SPIROU ET LES HOMMES BULLES, on a droit à une histoire assez mystérieuse qui intrigue tout du long. Fantasio a disparu. Comment ? Pourquoi ? Et Spirou en perd son sang froid au point que le comte doit le secouer comme un prunier pour pouvoir en placer une. Au final, si LES PETITS FORMATS n'est pas une "grande" histoire de la série, elle est tout à fait convaincante et fait de cet album n°17 un très bon numéro.

A ce sujet, il ne faut pas se fier aux numéros des albums. SPIROU ET LES HOMMES BULLES et LES PETITS FORMATS datent de 1958 (juste après TEMBO TABOU), avant que LE PRISONNIER DE BOUDDHA ne paraissent dans Le Journal de Spirou (1958-59) et donc bien avant les épisodes de Zorglub (1959-60) et QRN (1961-63).
Ces trois épisodes furent créés exclusivement pour le Parisien libéré et c'est à ce moment que Franquin a commencé à s'entourer de collaborateurs divers et variés pour l'aider à fournir ses commanditaires (Jidéhem, Greg, Roba). Donc pour lire - à peu près - dans l'ordre les albums de SPIROU & FANTASIO il faut y aller dans cet ordre-là : ...13, 24, 17, 14, 15...

10 2 2011
   

En voici un petit album de Spirou, bien loin des chefs-d'œuvre de la série.

La première histoire fait suite à un de mes albums préférés de la période Franquin, le repaire de la murène, et en comparaison, cette histoire fais fade et sans saveur. L'enquête est vite bouclée, le méchant John Héléna a perdu beaucoup de son charisme, il n'y a pas vraiment de méchant dans cette histoire (surtout que je trouve que le coupable est assez devinable). Les cases se passant sous l'eau, en comparaison avec l'album 9 ont perdu de leur poésie. Pour résumer ce que je pense de cette histoire, elle n'est pas mauvaise, mais pas originale et elle s'oublie vite.

La seconde est quand même meilleur. C'est sûrement du au fait que, dès le début, grâce à une exagération du caractère habituellement modéré de Spirou, j'ai senti dès le début qu'il avait tort. Et c'est assez drôle (mais rare, c'est peut-être du au fait que Franquin va bientôt lâcher la série, comme avec "Panade à Champignac"). Le scénario est bien mené, Franquin, a pas mal de bonnes idées (même si j'ai moins aimé la course poursuite avec Fantasio), et drôle.
Au dessin, Franquin est accompagné par Roba (en voie même Boule et Bill dans la seconde histoire), l'encrage est un peu trop fin, mais bon, on peut difficilement faire de reproche à Franquin.

Pas le meilleur album tout de même.

19 11 2010
   

Encore un très bon spirou. Graphiquement c'est éblouissant franquin a trouvé son style et est à son apogée. Découpages, cadrages et ambiance sont superbes. Le scénario est très bien trouvé. Franquin montre son désinterêt pour le méchant de la murêne mais s'intéresse beaucoup plus au petit millionnaire qui crée son monde à l'écart du monde bruyant de la surface. C'est très beau comme idée et franquin arrive à très bien l'exploiter. Les paysages marins restent éblouissants et franquin renoue avec ses premiers albums dans une histoire simple mais très efficace!!!!

13 11 2010
   

En voila deux bonnes petites aventures!
Ce tome a la tache de succéder à 3 chefs d'oeuvres. Et pourtant, Franquin, cette fois sans Greg, et à sa place, Roba, nous livre deux récits. Un concept qu'il a eu du mal à maîtriser, sauf le Nid des Marsupilami.
Et pourtant, c'est une réussite de plus! La première histoire est le digne successeur du Repère de la Murène (T9). Franquin utilise l'expérience accumulée ces dernières années pour nous livrer des dessins sous-marins encore plus riches. Contrairement à son prédecesseur, les jeux de lumières sont vraiment maîtrisés, et en fait, on ne voit pratiquement jamais la bouille de Spirou lorsqu'il est en immersion. La scène finale est un monument d'inventivitée: une cité cachée, symbole de l'état d'esprit de son concepteur, qui ne supporte pas le brouah de la ville ou la musique. C'est le rejet de la société de consommation, cette société ou tout bouge, tout fait du bruit, tout est tension.

Le 2ème récit est, une fois n'est pas coutume, quasiment de la trempe de l'histoire principale. La situation mise en place est originale, burlesque. Spirou et le Marsu sont dans une forme éclatante!

Un très bon cru, qui souffre juste, légèrement, de la comparaison avec ses 3 prédecesseurs et ses 2 successeurs

28 8 2010
   

Franquin délaisse Zorglub dans cet album de "Spirou et Fantasio".

Nous devons nous souvenir du "Repaire de la Murène" d'il y a quelques albums. Le capitaine John Elena s'est évadé. Il y a pour but de récupérer l'argent présent dans l'épave de son navire "le Distrait". Mais des mystérieux hommes-bulles rodent pour protéger un secret.

Cet album est plaisant. Nos amis sont aux prises pour une fois à des "méchants" qui vont s'avérer assez sympathique au final. Le scénario est donc un peu léger, mais je trouve ce tome très rafraîchissant.

28 2 2008
   

Un album paru dans le Parisien Libéré à l’époque et non pas dans l'hebdomadaire Spirou (de même que Morris et Goscinny avaient écrit « les Dalton courent toujours » pour ce même journal français). Ceci explique la pagination particulière des planches. L’album se partage en deux parties : « Spirou et les hommes-bulles » et « les petits formats ».
Franquin est assisté de Roba au dessin ainsi qu’au scénario. On sent que Franquin commençait à en avoir assez des personnages de Spirou et Fantasio. Roba en profite pour glisser ses personnages de Boule, son père et Bill dans l’histoire « les petits formats ».
« Spirou et les hommes-bulles » est en fait la suite directe de l’excellent "le repaire de la Murène". On retrouve, d’ailleurs, le fameux John Helena dit la Murène. L’histoire est un peu trop courte, à mon avis. On aurait aimé que les auteurs développent le sujet sur un 62 pages, d’autant plus que comme d’habitude les décors sous-marins sont magnifiques.
La seconde histoire « les petits formats » est très intrigante aussi. On y voit Spirou, très inquiet, en stress permanent pour son ami Fantasio. On sent que Franquin et Roba ont bien compris les préceptes du maître du suspense Hitchcock car ils mènent le lecteur sur une fausse piste de manière très habile.
Un bon album dans l’ensemble, mais qui souffre d’être placé entre trois chefs-d’œuvre les deux Zorglub et QRN.

20 9 2007
   

Un des meilleurs albums de Spirou selon moi. Ca démarre sur les chapeaux de roues avec l'évasion de la Murène, un personnage qui me plait bien.
La participation de Roba au dessin se marie très bien au style de Franquin.
Et surtout, chose rare, le scénario n'est pas aussi simpliste qu'habituellement. On se demande vraiment qui tire les ficelles et ce qui se passe. Et plusieurs personnages se croisent avec des interêts différents dans l'affaire.
Autre particularité (bien venue), il n'y a pas l'habituelle explication finale de chaque petit mystere qui a émaillé l'histoire. On en trouve l'explication de par soi même.

La 2ème aventure est bien aussi. On y voit Spirou perdre totalement son sang froid à l'idée d'avoir perdu Fantasio et Dupilon est hilarant.
Franquin nous présente une de ses ingénieuses inventions dont il a le secret, après le super sousmarin de Champignac. Voir aussi les nombreuses inventions, petites et grandes, de la série Gaston.

2 5 2007
   

Cet album est composé de deux récits écrits et dessinés par Franquin et Roba après Tembo Tabou, et qui furent prépubliés la première fois dans le Parisien Libéré. Roba s'occupait des décors et des personnages nouveaux, et Franquin des anciens persos et des voitures.

La première histoire est en quelque sorte la suite du Repère de la murène. Je dois avouer que même si le dessin paraît meilleur (Franquin a bénéficié de l’aide du père de Boule et Bill qui dessinait les nouveaux personnages et les décors), l’histoire n’arrive pas à la cheville de son prédécesseur. John Héléna apparaît presque relayé au second rang. Il n’empêche que de nombreux gags font mouche (comme le coup de la guêpe dans le sous marin).

La deuxième histoire, qui a pour cadre Champignac, m’a presque plus plu. Les auteurs laissent planer un certain mystère. Cela fait d’ailleurs bizarre de voir l’attitude qu’adopte Fantasio. Il faudra attendre la Vallée des bannis pour qu’il recommence, et en pire. Une apparition sympathique dans cette histoire est celle de Boule et de Bill. Le scénario est original. Peut être la meilleure aventure du duo Franquin-Roba.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Spirou et Fantasio 2 4.25
Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub 1 4.00
Spirou et Fantasio, tome 1 : Quatre aventures de Spirou et Fantasio 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac 15 4.10
Spirou et Fantasio, tome 3 : Les chapeaux noirs et 3 autres aventures... 4 3.13
Spirou et Fantasio, tome 4 : Spirou et les héritiers 15 4.27
Spirou et Fantasio, tome 5 : Les voleurs du Marsupilami 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros 12 3.75
Spirou et Fantasio, tome 7 : Le dictateur et le Champignon 16 4.44
Spirou et Fantasio, tome 8 : La mauvaise tête 15 3.73
Spirou et Fantasio, tome 9 : Le repaire de la Murène 12 4.13
Spirou et Fantasio, tome 10 : Les pirates du silence 10 3.25
Spirou et Fantasio, tome 11 : Le gorille a bonne mine 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 12 : Le nid des Marsupilamis 15 4.00
Spirou et Fantasio, tome 13 : Le voyageur du mésozoïque 9 3.61
Spirou et Fantasio, tome 14 : Le prisonnier du Bouddha 8 4.38
Spirou et Fantasio, tome 15 : Z comme Zorglub 9 4.39
Spirou et Fantasio, tome 16 : L'ombre du Z 9 4.56
Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 18 : Qrn sur Bretzelburg 13 4.65
Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac 11 4.27
Spirou et Fantasio, tome 20 : Le faiseur d'or 9 3.33
Spirou et Fantasio, tome 21 : Du glucose pour Noémie 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 22 : L'abbaye truquée 7 3.43
Spirou et Fantasio, tome 23 : Tora Torapa 8 4.19
Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou 5 2.60
Spirou et Fantasio, tome 25 : Le gri-gri du Niokolo-Koba 7 3.50
Spirou et Fantasio, tome 26 : du cidre pour les étoiles 9 2.44
Spirou et Fantasio, tome 27 : L'ankou 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 28 : Kodo, le tyran 7 4.29
Spirou et Fantasio, tome 29 : Des haricots partout 10 4.05
Spirou et Fantasio, tome 30 : La ceinture du grand froid 10 2.60
Spirou et Fantasio, tome 31 : La boîte noire 8 1.94
Spirou et Fantasio, tome 32 : Les faiseurs de silence 7 1.93
Spirou et Fantasio, tome 33 : Virus 13 3.73
Spirou et Fantasio, tome 34 : Aventure en Australie 9 3.22
Spirou et Fantasio, tome 35 : Qui arretera Cyanure ? 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 38 : La jeunesse de Spirou 7 2.57
Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 40 : La frousse aux trousses 11 4.18
Spirou et Fantasio, tome 41 : La vallée des Bannis 10 4.45
Spirou et Fantasio, tome 42 : Spirou à Moscou 11 3.82
Spirou et Fantasio, tome 43 : Vito la Déveine 10 3.65
Spirou et Fantasio, tome 44 : Le Rayon noir 10 2.90
Spirou et Fantasio, tome 45 : Luna Fatale 15 4.43
Spirou et Fantasio, tome 46 : Machine qui rêve 16 2.97
Spirou et Fantasio, tome 47 : Paris sous-Seine 12 2.92
Spirou et Fantasio, tome 48 : L'homme qui ne voulait pas mourir 12 3.00
Spirou et Fantasio, tome 49 : Spirou et Fantasio à Tokyo 13 2.46
Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z 10 2.65
Spirou et Fantasio, tome 51 : Alerte aux Zorkons 9 2.89
Spirou et Fantasio, tome 52 : La face cachée du Z 4 2.50
Spirou et Fantasio, tome 53 : Dans les griffes de la vipère 5 3.10
Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley 2 4.00
Spirou et Fantasio, tome 55 : La colère du Marsupilami 3 4.00