46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 39 : Spirou à New York
 

Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New YorkAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New YorkPremière apparition de Vito Cortizone, qui deviendra au fil des albums comme un parfait complément de Zantafio en rôle de méchant.

Plus malin, sûrement moins cruel, certainement plus maladroit aussi du fait de sa malchance, cette réplique de Don Corléone, personnage du film "le Parrain" nous amuse bien plus.
Sa fourberie est un régal, et la caricaturalisation du "padre à l'italienne " avec toute sa tchatche est géniale.

L'album en lui même est très très bon.
Il nous fait découvrir un lieu qui inspire beaucoup Tome, les Etats-Unis. Et force est de constater qu'il a réussi à donner les renseignements à Janry pour que celui ci arrive à retranscrire l'ambiance que l'on retrouve dans certains films.

Les dessins sont comme d'habitude de bonne facture, les couleurs sympatiques mettent bien en valeur la morosité de la vie à New York ( qui plus est quand on est malchanceux comme Vito ) .

Le scénario sans grand génie part d'une bonne trame de base, mais disons qu'ici c'est surtout le jeux des personnages qui importent le plus.

Un très bon album, à découvrir déjà car il marque la première apparition de l'incorrigible mais désopilant Don Cortizone.


Chronique rédigée par |fred| le 04/07/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 86 (100,00 %)
  • Total : 86 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 5,37
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.64
Dépôt légal : Septembre 1987

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York, lui attribuant une note moyenne de 3,64/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 5 2016
   

'Spirou à New York' (quel nom bateau, on se croirait chez "Asterix" ha ha) est le premier album de la maturité pour Tome & Janry. C'est à compter de cette aventure pivot que le tandem s'émancipe des influences passées, pour finalement imposer sa propre patte, sa propre vision du groom et de son univers, qui influencera à son tour les auteurs qui suivront. En cela, Tome & Janry ont bien la carrure de Franquin, puisque seul ce dernier de par sa présence, a imprégné avec davantage de force la série. Un tournant matérialisé par l'arrivée en fanfare du vilain emblématique de la période, Don Cortizone, ce Don Corleone du pauvre en proie à une terrible maldonne.

'Spirou à New York' est aussi marqué par une évolution graphique notable. Janry abandonne en effet la plume pour le pinceau. Par ce changement de technique, il nous offre un très bon travail sur les ombres et les contrastes, accentuant certaines ambiances. C'est aussi un trait plus épuré et des anatomies plus élancées, moins rondouillardes. Si je n'irais pas jusqu'à parler de semi-réalisme, c'est bien vers cette esthétique que tend ce nouveau style. Notons aussi un sens plus aigu du cadrage et du découpage qui gagne en dynamisme.

Enfin, c'est le premier véritable travail de Stuf, dont les couleurs deviennent dès cet album, indissociables des dessins de Janry. Nous pouvons ainsi contempler une recherche précise autour de teintes chaleureuses, différentes pour chacun des environnements dans lesquels nos héros évoluent. Nous découvrons également une volonté de détacher l'arrière-plan du premier plan, en soulignant par des couleurs plus prononcées les personnages.

A la loufoquerie et à l'humour potache habituels vient donc s'adjoindre dans cet album une nouveauté de ton qui fait de 'Spirou à New York' une belle réussite. Si je lui préfère son pendant, 'Luna Fatale', je retourne toujours avec plaisir à cet album !

18 6 2011
   

J'ai beaucoup apprécié cet album. Depuis que Tome et Janry on repris la série, nos héros voyage et il est presque naturel de les retrouver désormais à New York, en pleine guerre des mafias chinoises et italiennes. Le scénario reste très évanescent, puisque Spirou et Fantasio sont engagés dans cette histoire au seul motif qu'ils ont de la chance. On retrouve un peu de surnaturel autour des pouvoirs un peu étranges du Mandarin. Et surtout, c'est décalé et c'est drôle et j'ai expérimenté un véritable moment de plaisir à la lecture de l'album. Les situations sont grosses, l'ensemble est grotesque, mais on insuffle ici un rythme des plus prenants, des situations qui s'enchaînent bien et avec humour. Don Cortizone et sa bande de mafieux sont bien croqués, les jeux de mots apportent un plus indéniable, et tout cela est plutôt bien conduit. J'ai également bien apprécié les premières pages de cet album, qui présentent les USA comme un pays où tout est possible, depuis la plus grande fortune jusqu'à la ruine la plus totale.

Voici pour un moi un album qui me fait oublier les deux tomes précédents, c'est une bonne chose !

31 5 2011
   

Je découvre cette série complètement dans le désordre. Et après avoir lu l'excellent tome 7 (le dictateur et le champignon) datant de 1956, je découvre cette aventure imaginée par le duo Tome/Janry 31 ans plus tard.

Et bien, il faut avouer que tout cela fonctionne très bien. L'album est bien ancré dans le ton de la série tout en y ajoutant une touche de modernité. Fini les champignons, les marsupilamis et autres éléments incontournables de la série. Ici, on se retrouve plongé dans un New-York moderne (assez caricatural, mais le ton de l'album s'y prête), au règne une guerre entre mafia italienne et chinoise. Et nos deux héros vont être mêlé de force à cette guerre des gangs et faire face à de nouveaux personnages dont le très drôle Vito Cortizone.

L'intrigue est très bien introduite, mais celle-ci s'essouffle un peu au fil de l'album. Peu importe, l'histoire est plus axée sur l'humour et le rythme que sur l'aventure. Et au final, on passe un très bon moment à la lecture de cet album.

14 2 2010
   

Je découvre la série, je ne possède que très peu d'albums des aventures de Spirou et Fantasio. Je crois que je n'aurais pas du commencer la série par celui-ci car je n'ai pas été très emballé. Le dessin de Janry est impeccable, rien à redire. New York est très bien représenté, on s'y croirait vraiment mais par contre niveau scénario et intrigue, je trouve que l'histoire est un peu tiré par les cheveux et je n'ai vraiment pas aimé le personnage du mandarin (c'est quoi ce déguisement à la fois horrible et ridicule ???). De plus, Spirou et Fantasio n'ont pas un rôle très important dans cet album, ils sont (trop) vite éclipsés par l'exubérant (et très malchanceux) Don Vito Cortizone.

Je viens d'acquérir le tome 37 (Le réveil du Z) et le tome 44 (Le rayon noir), j'espère que la lecture sera plus agréable que celle-là.

23 12 2009
   

Avec cet album de "Spirou et Fantasio", Tome et Janry acquièrent vraiment leur maturité.

Le dessin est parfait, l'histoire est originale à souhait et les personnages secondaires plaisants, surtout le désopilant don Vito Cortisone. J'ai bien aimé l'évocation du New-York multiculturel. N'en déplaise à nos anciens professeurs, la civilisation états-unienne n'est pas un "Melting Pot" mais bien un "Salad Bowl". On le voit bien dans cet opus avec l'évocation des quartiers chinois et italiens avec leurs décorations particulières.

Avec cette aventure, Tome et Janry entament la seconde partie, la plus réussie jusqu'à " Luna Fatale", de leur travail sur Spirou.

9 12 2009
   

Voici, l’album qui m’a fait découvrir le Spirou (& Fantasio) de Tome & Janry, et le premier album ou apparaît le personnage (malheureusement trop utilisé plus tard) de Vito Cortizone.

Le dessin d’abord, est très joli, il est maitrisé et les décors de la grande ville sont très plaisants à regarder, seul bémol, le personnage du Mandarin, est complètement ridicule est extrêmement moche.
Les couleurs sont, je trouve, mal choisi et rend le dessin un peu confus ;
Le scénario est plutôt bon, l’histoire tiens la route et est plaisante à suivre. Cependant on reste sur notre faim, une fois l’album terminé
Une petite dizaine de pages en plus auraient pu permettre à l’album de creuser l’histoire et d’être beaucoup plus intéressants.

2 10 2007
   

Un très bon album seul cette phrase peut résumer Spirou à New-York.

J'ai tout simplement adoré cet album, j'ai du le lire et relire des dizaines de fois. Pourquoi ? Tout simplement parce que le New-York que nous a concocter Tome et Janry est franchement étonnant.

Un univers américain caricaturé et quel plaisir, tout ceci dans un humour bon enfant qui met en place les 3 principaux groupes en question les Chinois qui contrôlent tous en passant du simple vendeur de porte-bonheur à tous les autres domaines économiques (bd adulte, pizzas, jeux...) au dépit du deuxième groupe les Italiens ou la pègre italienne (commandé parDon Vito Cortizone) qui alors qu'elle contrôlait une bonne partie de NY commence à se faire devancer par le rouleau compresseur asiatique. Tout ceci à cause d'une malchance ou malédiction lancée par les Chinois. Enfin le troisième groupe se sont tous les autres et ceux-ci ne font rien et laisse s'entretuer les 2 premiers groupes.

Les dessins sont tout simplement superbe avec pas un trait de travers, qui donne en entrant dans les planches de NY l'impression d'un univers créer de toute pièce.

Finalement un bon album sympathique, marrant et que j'apprécie par la bonne prise en main d'un NY personnalisé par les auteurs et véritablement attachant.

10 5 2007
   

La période Tome et Janry peut se découper en deux parties: l'une où l'influence de Franquin est très forte, et une autre où les deux auteurs développent leur propre style. Cet album marque le début de cette deuxième période.

Tome et Janry signent un album qui se différencie des précédents. Les auteurs placent nos héros dans le monde d'aujourd'hui. Ils connaissent des problèmes d'argent et des fins de mois dificiles (ils mangent du riz à la mayonnaise). Pour la première fois aussi, les héros découvrent les Etats Unis et surtout la ville de New York. Les auteurs inventent aussi leur méchant récurent: Vito Cortizone (Zantafio pour Franquin, le triangle pour Fournier). Celui-ci excelle dans l'art de nous faire rire grace à sa malchance (" Un Cortizone triomphe dans l'advresité car jamais il ne se dégonfle").

Le scénario de Tome est donc une pure merveille, et le dessin de Janry toujours très bon (belle ville de new York)

19 2 2007
   

Cet album marque une étape dans la reprise de la série par Tome et Janry. Jusqu’à présent, les deux auteurs avaient fait d’énormes références à Franquin, que ce soit par le renvoi coutumier aux albums du Maître ou encore par la réutilisation de ses personnages les plus célèbres : Champignac, le maire, Seccotine ou Zorglub. Cette fois, ils se démarquent nettement de la tradition. Cet épisode a donc, un aspect particulièrement moderne.
Si les auteurs s’amusent encore à « tailler » leurs confrères que ce soit Peyo ou Cauvin. La critique se fait un poil plus féroce. La ville de New York joue aussi de cette modernité. Les auteurs parodient des films comme « Le Parrain » de Coppola ou « L’année du Dragon » de Michael Cimino qui décrivait, déjà, cette prise de pouvoir dans la ville par les triades chinoises sur la mafia italienne.
Les auteurs innovent en mettant les deux héros dans des situations de la vie quotidienne. Pour la première fois, on voit Spirou et Fantasio ayant des problèmes d’argent.
De plus, cet album vaut également pour l’apparition d’un nouveau méchant : Vito Cortizone, caricature du Godfather Marlon Brando. Mais celui-ci a un côté particulièrement pathétique, victime des mauvais coups des Chinois. Il réapparaîtra dans d’autres albums et deviendra pour les fans aussi importants que Zorglub et Zantafio.
L’histoire est toujours aussi dynamique, malheureusement on ne retrouve plus cette poésie propre aux albums de Franquin et dans une moindre mesure ceux de Fournier, mais on s’amuse tout autant. Spip a d’ailleurs été très bien réutilisé par Tome. Ces répliques font souvent mouche.
Avec cet album, Tome et Janry ont tenté une réappropriation du mythe qui les conduira dans de nouvelles expérimentations avec les albums suivants.

31 1 2007
   

Ce que j'aime dans cet album, c'est son dessin et sa découverte d'un New-York fantasmé et jolîment représenté avec exhubérance et humour.
Par contre, j'ai peu aimé son intrigue, peut-être car j'ai peu aimé Don Vito et son ennemi intime le Mandarin. L'humour qui tourne autour du premier m'ennuie, et le suspense et l'action qui tourne autour du second ne parvient pas à m'intéresser.
Bref, quand j'ai découvert cette BD, j'ai eu l'impression de lire une petite histoire trop légère et un peu trop loufoque pour mériter de figurer à côté des meilleurs Spirou et Fantasio.
Je la relis sans réel déplaisir mais je ne la conseille pas à quelqu'un qui veut découvrir cette série.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Spirou et Fantasio 2 4.25
Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub 1 4.00
Spirou et Fantasio, tome 1 : Quatre aventures de Spirou et Fantasio 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac 15 4.10
Spirou et Fantasio, tome 3 : Les chapeaux noirs et 3 autres aventures... 4 3.13
Spirou et Fantasio, tome 4 : Spirou et les héritiers 15 4.27
Spirou et Fantasio, tome 5 : Les voleurs du Marsupilami 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros 12 3.75
Spirou et Fantasio, tome 7 : Le dictateur et le Champignon 16 4.44
Spirou et Fantasio, tome 8 : La mauvaise tête 15 3.73
Spirou et Fantasio, tome 9 : Le repaire de la Murène 12 4.13
Spirou et Fantasio, tome 10 : Les pirates du silence 10 3.25
Spirou et Fantasio, tome 11 : Le gorille a bonne mine 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 12 : Le nid des Marsupilamis 15 4.00
Spirou et Fantasio, tome 13 : Le voyageur du mésozoïque 9 3.61
Spirou et Fantasio, tome 14 : Le prisonnier du Bouddha 8 4.38
Spirou et Fantasio, tome 15 : Z comme Zorglub 9 4.39
Spirou et Fantasio, tome 16 : L'ombre du Z 9 4.56
Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 18 : Qrn sur Bretzelburg 13 4.65
Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac 11 4.27
Spirou et Fantasio, tome 20 : Le faiseur d'or 9 3.33
Spirou et Fantasio, tome 21 : Du glucose pour Noémie 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 22 : L'abbaye truquée 7 3.43
Spirou et Fantasio, tome 23 : Tora Torapa 8 4.19
Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou 5 2.60
Spirou et Fantasio, tome 25 : Le gri-gri du Niokolo-Koba 7 3.50
Spirou et Fantasio, tome 26 : du cidre pour les étoiles 9 2.44
Spirou et Fantasio, tome 27 : L'ankou 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 28 : Kodo, le tyran 7 4.29
Spirou et Fantasio, tome 29 : Des haricots partout 10 4.05
Spirou et Fantasio, tome 30 : La ceinture du grand froid 10 2.60
Spirou et Fantasio, tome 31 : La boîte noire 8 1.94
Spirou et Fantasio, tome 32 : Les faiseurs de silence 7 1.93
Spirou et Fantasio, tome 33 : Virus 13 3.73
Spirou et Fantasio, tome 34 : Aventure en Australie 9 3.22
Spirou et Fantasio, tome 35 : Qui arretera Cyanure ? 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 38 : La jeunesse de Spirou 7 2.57
Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 40 : La frousse aux trousses 11 4.18
Spirou et Fantasio, tome 41 : La vallée des Bannis 10 4.45
Spirou et Fantasio, tome 42 : Spirou à Moscou 11 3.82
Spirou et Fantasio, tome 43 : Vito la Déveine 10 3.65
Spirou et Fantasio, tome 44 : Le Rayon noir 10 2.90
Spirou et Fantasio, tome 45 : Luna Fatale 15 4.43
Spirou et Fantasio, tome 46 : Machine qui rêve 16 2.97
Spirou et Fantasio, tome 47 : Paris sous-Seine 12 2.92
Spirou et Fantasio, tome 48 : L'homme qui ne voulait pas mourir 12 3.00
Spirou et Fantasio, tome 49 : Spirou et Fantasio à Tokyo 13 2.46
Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z 10 2.65
Spirou et Fantasio, tome 51 : Alerte aux Zorkons 9 2.89
Spirou et Fantasio, tome 52 : La face cachée du Z 4 2.50
Spirou et Fantasio, tome 53 : Dans les griffes de la vipère 5 3.10
Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley 2 4.00
Spirou et Fantasio, tome 55 : La colère du Marsupilami 3 4.00