46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 19 : Panade à Champignac
 

Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac

 
 

Résumé

Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à ChampignacAfin d'acceder au résumé de Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac1968, beaucoup de choses ont changé...
Le trait de Franquin est beaucoup plus vivant et nettement plus libre. Lassé de la perfection de Spirou, Franquin se donne un maximum a Gaston, mais poussé par Dupuis, il se résigna à sortir un dernier épisode.

Franquin illustrera cet adieu par les premieres pages où l'on trouve un petit chef d'oeuvre de succession de gaffes de Gaston.

Spirou et Fantasio seront représentés comme distraits et maladroits. Tout est tourné à la dérision, même "le méchant" n'y est pas pris au sérieux.
Chaque dessin est un chef d'oeuvre a part entiere !

Cet album s'impose comme le meilleur album de Spirou et Fantasio !


Chronique rédigée par gpu le 11/06/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 2 (100,00 %)
  • Total : 2 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.27
Dépôt légal : Janvier 1969

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac, lui attribuant une note moyenne de 4,27/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 6 2011
   

Je m'attendais à autre chose de cet album, décrit comme certains comme le meilleur de la série et pour tout dire, je suis un peu déçu. Certes, il y a ce côté loufoque, certes, il y a Longtarin en première vignette et toute la rédaction de Spirou que l'on connaît de la série Gaston lagaffe... mais ce côté décalé et sympathique n'a pas su me toucher. On dit que Franquin a voulu ridiculiser ses personnages et c'est réussi ! En effet, ridicule ou grotesque ont été les premiers termes qui me sont venus à l'esprit...Le bébé Zorglub ne m'a pas intéressé et cette course-poursuite aptès un landau est un peu lourde et on voit mal où on veut en venir. Pourtant, il y a quand même des bons passages, comme ces deux fois où on a l'impression que le récit va basculer : une première fois lorsque Zorglub semble recouvrer ses esprits et une seconde fois lorsque l'on peut croire à une fin définitive pour la série (ce qui aurait d'ailleurs été une idée audacieuse). Hormis ces rares passages, cette histoire ne présente pas un intérêt extraordinaire.

La seconde histoire, "Bravo les brothers", est en revanche un exercice plus maîtrisé. On retrouve la sympathique rédaction de Spirou, de Prunelle à Demesmaeker, en passant pas Lebrac et Boulier, sans compter l'inénarable Gaston, dans une situation hors du commun. Les situations me semblent plus drôles, toujours aussi loufoques et le personnage du dresseur est bien imaginé, avec ce qu'il faut de tendresse et de rudesse. Le début de l'album, avec des clins d'oeil à Jidéhem et Peyo notamment, est fort bien trouvé.

Deux histoires loufoques qui ont eu du mal à me séduire totalement...

13 11 2010
   

Un très grand moment de rigolade!! Voila comment je résume ces deux aventures. C'est le chef d'oeuvre de Franquin en matière d'histoires courtes (avec le Nid des Marsu), chose qu'il n'a pas toujours su maîtriser, au contraire des longues histoires.
Les dessins sont splendides, très nerveux, expressifs au possible. Franquin rend hommage à tous ses principaux personnages et conclue son oeuvre de manière totalement folle.
Gaston est bien sûr largement mis en avant, notamment dans la deuxième histoire. Et c'est tout naturel, puisque Franquin ne pense qu'à faire une BD sur ce personnage. Ici, Gaston porte très bien son nom, et on ne s'ennuie jamais en sa compagnie.
Bien sûr, si vous voulez du scénario bien huilé, les Tomes 15,16 ou 18 vous conviendront davantages. Mais sinon, foncez!!

28 8 2010
   

Cette dernière aventure (je ne compte pas "Tembo Tabou" dont la genèse est particulière) de Franquin de "Spirou et Fantasio", est excellente.

Franquin ne rate pas sa sortie. Il prend l'énorme risque de mettre à mal son univers (Champignac fatigué, Zorglub en couches). D'autres auteurs s'y sont cassé les dents, je pense notamment à Hergé avec "vol 714 pour Sydney", mais notre auteur adoré réussit à merveille son pari. L'histoire est simple : Champignac essaie de soigner son "ami" Zorglub après que celui-ci ait reçu le rayon de son arme dans "l'ombre du Z". Mais un ex-zorglhomme nostalgique veut rétablir l'empire de son ancien maître.

Je suis toujours nostalgique quand je lis cette bande dessinée. Cela me rend triste de savoir qu'il s'agit de la dernière aventure de Franquin sur notre célèbre groom. Dommage qu'il ait été déprimé et qu'il ait été soucieux de se concentrer plus sur "Gaston Lagaffe". Remercions cet excellent auteur d'avoir réalisé de si grands moments du neuvième art !

20 5 2010
   

Tiens, c'est vrai, je possède moi aussi cet album excellent. Car avec cet album, Franquin fait ses adieux a une série qu'il avait orchestrée depuis 1946. On ne sent nénamoins aucune lassitude de la part de l'auteur. C'est tujours drôle et poétique, un style propre à l'auteur. Le trait est plus nerveux (influence de l'autre série de Franquin, Gaston), mais toujours aussi génial. La première histoire présente une ultime aventure complètement déjantée de nos héros à Champignac. On y retrouve Zorglub assez changé après son incartade dans L'ombre du Z. Il est redevenu enfant! Le "méchant" de ce récit est un ancien zorglhomme nostalgique de la période de grandeur de Zorglub. Bref, génial, surtout avec les deux fins (l'auteur voulait que l'histoire se finisse mal mais finalement il a dessiné deux planches pour faire un happy end convenable)!
La seconde histoire constitue les adieux de Spirou et Fantasio à la rédaction du journal de Spirou, et donc à l'univers de Gaston. Une façon d'expliquer la disparition de Fantasio dans Gaston, qui sera tant décriée par les fans. Que voulez-vous, Franquin en avait marre de Spirou, il ne voulait plus le voir.
Voilà, album prodigieux pour une période Franquin que l'on n'oubliera pas de sitôt.

20 5 2010
   

Mouais ! Je croyais avoir entre les mains le meilleur, le plus farfelue, fantaisiste et drôle des Spirou réalisé par Franquin...ce n'est pas le cas ! Je n'ai pas trouvé cet album plus génial qu'un autre. Oui, j'ai bien rigolé quand j'ai vu Zorglub dans son berceau, oui il y a pleins d'idées plus que sympathiques disséminées partout dans l'album, mais voilà, à part être un très bon divertissement réussi, il n'y a rien d'autre. Pas de critiques politiques ou sociales comme les albums de Spirou que j'ai noté 5/5. Pas d'enquêtes, pas d'inventions, pas d'animaux extraordinaires. Même si les histoires sont assez poétiques…

Les dessins sont bons (c'est du Franquin). La seconde histoire plus axée sur Gaston (rappelant l'ambiance de la rédaction de cette même série) m'a aussi bien plu. Bref j'ai tout aimé, mais modérément.
Je conseille cette album qui est réussi, mais pas du tout le meilleur de la série.

17 2 2010
   

Le plus déjanté de tous les albums de spirou et fantasio. Il faut dire que les deux histoires qui composent ce tome sont les dernières de Franquin et qu'elle ne sont pas des aventures à proprement parler. Ce sont plutôt des long gags reliés par une trame narrative.

Franqhin en écrivant ces deux histoires a comlètement changé son style. Tout d'abord les dessins sont devenus bien ronds et dynamiques, on retrouve le graphisme de Gaston Lagaffe. Il a abandonné les lignes claires et les décors parfaits de ses albums précédents pour utiliser un style plus flou mais mieux abouti que le précédent. Les aventures quant à elle privilégie de façon permanente l'humour et ridiculise le plus gand méchant de spirou et fantasio. Ces derniers ne sont plus des héros mais aussi des gaffeurs ou des gaffés.

Franquin a décidé d'abandonner spirou et ça se voit. Gaston est très présent et les histoires n'ont une importance qu'humouristique. Je trouve ce changement de style super. Il ne dénaturise pas Spirou mais lui donne une nouvelle vie et de nouvelles idées pour les prochains scénaristes. Panade à Champignac bien que très différent reste un chef d'oeuvre de Franquin qui laisse tomber le personnage de spirou en beauté.
Ps: les tronches des singes sont les plus belles tronches que je n'ai jamais vu!!!!

28 4 2007
   

Panade à Champignac est le dernier album réalisé par Franquin qui nous fait là de très bons adieux aux héros qui l’ont rendu célèbre (quoique d’après certains dire, Franquin avait encore à l’esprit l’idée de continuer la série). L’auteur donne une nouvelle vision de Spirou en lui faisant quitter sa tenue de groom, et en donnant aux héros une voiture moins luxueuse que les précédentes. Les héros paraissent plus maladroits qu’avant, mais comme cela sonne juste, cela ne dérange en rien la lecture. Cette aventure nous permet également de clore la saga commencée avec les albums 15 et 16, car nous savons enfin ce qu’est devenu Zorglub

La deuxième aventure, Bravo les brothers (deuxième dans l’album, mais première chronologiquement), nous permet de voir la vie de Spirou et Fantasio quand ils ne voyagent pas, mais plutôt quand ils travaillent. Cette histoire est plus du « Gaston déguisé », car on y retrouve plus l’ambiance des albums de ce héros. De ce fait, Spirou semble s’effacer. Fantasio peut, lui, nous paraître plus présent car pendant 480 gags, c’est lui qui donna la réplique à Gaston. Cette seconde aventure est hilarante du début à la fin, et on comprend mieux pourquoi Franquin, après ce récit, préféra se consacrer à son « héros sans emploi »

17 2 2007
   

Cet album présente deux histoires. La première "Panade à Champignac" est une gigantesque farce, où Franquin s’en donne à cœur joie avec des personnages qui commençaient à l’agacer. Ce fut sa dernière histoire et on a l’impression qu’il en avait assez de voir évoluer des personnages qu'il cotoyait depuis trop longtemps. Du coup, il décide de les ridiculiser, enfin, sutout Zorglub. J’ai toujours trouvé qu'il y allait un peu fort, voir Zorglub promené dans une poussette et hurlant comme un bébé ne m’a jamais fait beaucoup rire. Le scénario est, de plus, assez mince ; un zorgl’homme nostalgique cherche à délivrer Zorglub, soigné par le comte de Champignac. Il est à noter que Gaston apparaît au début de l’album. Cela marque sans doute la transition du Franquin de Spirou à celui de Gaston Lagaffe.
D’ailleurs, la seconde histoire « Bravo les Brothers » est encore plus centrée sur le personnage de Gaston. Spirou et Fantasio sont relégués au rang de personnages secondaires. On les retrouve dans l’univers coutumier de la rédaction chez Dupuis avec Prunelle ou Lebrac. J’ai préféré cette histoire au ton parfaitement humaniste qui permet de clôturer la période Franquin de Spirou et d'amorcer celle de Gaston Lagaffe.
Au final, cet album n’est pas mon préféré, mais il permet de faire une très belle transition entre Spirou et Gaston Lagaffe.

30 7 2002
   

Pour moi, cet album est avec deux trois autres, un des meilleurs de la série. Les deux histoires qui la composent sont très bonnes. la première est complètement délirante et porte bien son titre "Panade à champignac". La deuxième, plus émouvante, unit Gaston aux deux compères. S'il faut posséder un album de Franquin, c'est peut-être bien celui-là!

4 7 2002
   

Panade à Champignac ... le dernier Franquin est marqué par les irresistibles rires que cet album sucite.

En ridiculisant Zorglub, certain ont imaginé que Franquin souhaitait detruire quelque part un mythe.

Pour moi il n'en est rien, et je préfére voir cela comme une superbe tranche de rigolade. L'action est bien différente des autres opus de la série, scénarisés par franquin, et on est relativement loin du tripe " Grande Aventure, Boy scout ".

Le dessin est sûrement celui de meilleur qualité que Franquin ait produit pour Spirou, c'est dire s'il est bon. L'ambiance et l'action placées sous le signe du rire pour une trame originale, tout est là pour un très bon album.

Bravo les brothers est comme un passage aux nouvelles prioritéx de Franquin, la vie à la rédaction de Spirou avec le plus Grand Anti Héros de la bd, Gaston.

Là encore, tranche de rire ( il faut dire que c'est vraiment fait pour ça ), action plutôt bonne enfant. Bref on se régale.

Aux amateurs de Spirou et/ou Gaston.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Spirou et Fantasio 2 4.25
Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub 1 4.00
Spirou et Fantasio, tome 1 : Quatre aventures de Spirou et Fantasio 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 2 : Il y a un sorcier à Champignac 15 4.10
Spirou et Fantasio, tome 3 : Les chapeaux noirs et 3 autres aventures... 4 3.13
Spirou et Fantasio, tome 4 : Spirou et les héritiers 15 4.27
Spirou et Fantasio, tome 5 : Les voleurs du Marsupilami 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 6 : La corne de Rhinocéros 12 3.75
Spirou et Fantasio, tome 7 : Le dictateur et le Champignon 16 4.44
Spirou et Fantasio, tome 8 : La mauvaise tête 15 3.73
Spirou et Fantasio, tome 9 : Le repaire de la Murène 12 4.13
Spirou et Fantasio, tome 10 : Les pirates du silence 10 3.25
Spirou et Fantasio, tome 11 : Le gorille a bonne mine 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 12 : Le nid des Marsupilamis 15 4.00
Spirou et Fantasio, tome 13 : Le voyageur du mésozoïque 9 3.61
Spirou et Fantasio, tome 14 : Le prisonnier du Bouddha 8 4.38
Spirou et Fantasio, tome 15 : Z comme Zorglub 9 4.39
Spirou et Fantasio, tome 16 : L'ombre du Z 9 4.56
Spirou et Fantasio, tome 17 : Spirou et les hommes bulles 10 3.90
Spirou et Fantasio, tome 18 : Qrn sur Bretzelburg 13 4.65
Spirou et Fantasio, tome 19 : Panade à Champignac 11 4.27
Spirou et Fantasio, tome 20 : Le faiseur d'or 9 3.33
Spirou et Fantasio, tome 21 : Du glucose pour Noémie 9 3.28
Spirou et Fantasio, tome 22 : L'abbaye truquée 7 3.43
Spirou et Fantasio, tome 23 : Tora Torapa 8 4.19
Spirou et Fantasio, tome 24 : Tembo Tabou 5 2.60
Spirou et Fantasio, tome 25 : Le gri-gri du Niokolo-Koba 7 3.50
Spirou et Fantasio, tome 26 : du cidre pour les étoiles 9 2.44
Spirou et Fantasio, tome 27 : L'ankou 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 28 : Kodo, le tyran 7 4.29
Spirou et Fantasio, tome 29 : Des haricots partout 10 4.05
Spirou et Fantasio, tome 30 : La ceinture du grand froid 10 2.60
Spirou et Fantasio, tome 31 : La boîte noire 8 1.94
Spirou et Fantasio, tome 32 : Les faiseurs de silence 7 1.93
Spirou et Fantasio, tome 33 : Virus 13 3.73
Spirou et Fantasio, tome 34 : Aventure en Australie 9 3.22
Spirou et Fantasio, tome 35 : Qui arretera Cyanure ? 9 3.67
Spirou et Fantasio, tome 36 : L'Horloger de la comète 11 3.36
Spirou et Fantasio, tome 37 : Le réveil du Z 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 38 : La jeunesse de Spirou 7 2.57
Spirou et Fantasio, tome 39 : Spirou à New York 11 3.64
Spirou et Fantasio, tome 40 : La frousse aux trousses 11 4.18
Spirou et Fantasio, tome 41 : La vallée des Bannis 10 4.45
Spirou et Fantasio, tome 42 : Spirou à Moscou 11 3.82
Spirou et Fantasio, tome 43 : Vito la Déveine 10 3.65
Spirou et Fantasio, tome 44 : Le Rayon noir 10 2.90
Spirou et Fantasio, tome 45 : Luna Fatale 15 4.43
Spirou et Fantasio, tome 46 : Machine qui rêve 16 2.97
Spirou et Fantasio, tome 47 : Paris sous-Seine 12 2.92
Spirou et Fantasio, tome 48 : L'homme qui ne voulait pas mourir 12 3.00
Spirou et Fantasio, tome 49 : Spirou et Fantasio à Tokyo 13 2.46
Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z 10 2.65
Spirou et Fantasio, tome 51 : Alerte aux Zorkons 9 2.89
Spirou et Fantasio, tome 52 : La face cachée du Z 4 2.50
Spirou et Fantasio, tome 53 : Dans les griffes de la vipère 5 3.10
Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley 2 4.00
Spirou et Fantasio, tome 55 : La colère du Marsupilami 3 4.00